International
13H56 - jeudi 11 avril 2019

Wikileaks : le lanceur d’alerte Julian Assange arrêté par la police au sein de l’ambassade de l’Equateur à Londres

 

L’arrestation de Julian Assange sonne-t-elle comme un glas pour les lanceurs d’alertes ? Compromet-elle l’accès à une information objective, condition d’un Etat de droit et d’une démocratie véritable ? Ou au contraire, n’est-elle qu’une conséquence naturelle d’une procédure pénale engagée pour viol à l’encontre de l’intéressé ? Peu probable, car l’affaire a été classée sans suite par la justice suédoise… La faute à Trump (et à Obama lorsqu’il était président), clame Julien Assange, l’Amérique ne lui pardonnant pas d’avoir divulgué des documents secrets, ce qui pose la question du périmètre du secret-défense : outil légitime de protection des intérêts des Etats ou fourre-tout pour dissimuler des coulisses peu présentables ?

Michel Taube

Ce jeudi, le fondateur du site Wikileaks, Julian Assange, a été arrêté par la police britannique à Londres. Le lanceur d’alerte, visé par un mandat d’arrêt du tribunal londonien de Westminster Magistrates, était réfugié à l’ambassade équatorienne de Londres depuis juin 2012.

Dans un communiqué publié ce jeudi 11 avril, la police britannique a annoncé avoir arrêté le fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Les autorités affirment avoir été autorisées à pénétrer dans l’ambassade, après que le gouvernement équatorien a retiré l’asile à Julian Assange. Ce dernier, expert en informatique, va être « présenté au tribunal de Westminster dès que possible « , a précisé la police. 

Pour rappel, Julian Assange s’était réfugié à l’ambassade d’Equateur pour ne pas avoir à être envoyé en Suède où il était accusé de viol. Bien que l’affaire en question ait été classée, un mandat d’arrêt britannique est toujours en cours pour non-respect de ses engagements en matière de liberté conditionnelle.

De son côté, Julian Assange dénonce une opération du gouvernement américain visant à le juger et à le faire condamner à mort pour la publication de milliers de documents secrets sur le site WikiLeaks (site où l’on trouve notamment les Macron Leaks). 


Guillaume Asskari

Hommage à Desmond Tutu

Emmanuel de Reynal rend hommage à l'archevêque et au militant pour les Droits de l'Homme Sud-Africain, Desmond Tutu, décédé le 26 décembre 2021.
Emmanuel de Reynal

سيف الإسلام القذافي على وشك إعلان ترشحه، هل سيكون هو الأبرز للرئاسيات في ليبيا؟ افتتاحية ميشال تاوب

إذا تم عقد مؤتمر دولي آخر عن ليبيا اليوم في باريس، بعد « برلين » و « روما » والعديد من العواصم الأخرى، فمن الممكن أن لا يعقد هذا الحدث لاحقا في العاصمة الفرنسية بل في…
Michel Taube

Libye : la démocratie ou la guerre

Le Président Emmanuel Macron, accueille, ce 12 novembre, à Paris, une énième Conférence sur la Libye. Encore une conférence de la dernière chance ? Peut-être, car il ne pourrait demeurer qu'une alternative à son échec : la guerre.
Michel Scarbonchi