À nos enfants !
France /
09H19 - lundi 14 janvier 2019

DEMOS réveille l’excellence musicale des enfants

lundi 14 janvier 2019 - 09H19

Des musiciens qui s’ignorent ? Demos réveille la fibre musicale des jeunes enfants.

Le projet Démos – dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale – est fondé sur un apprentissage de la musique classique en direction d’enfants qui ne peuvent, pour des raisons sociales, économiques et culturelles, accéder à cette pratique dans les institutions existantes. Démos « s’attache à faire de l’éducation musicale une expérience collective », la Philharmonie de Paris en assurant le pilotage national.

Les premiers orchestres d’enfants ont vu le jour en 2010 en Ile de France. Aujourd’hui, ils sont au nombre de trente et touchent la France entière. L’objectif pour demain est d’arriver à en créer 75 autres. Le soutien de mécènes est essentiel à la réussite de ce projet, les dons des mécènes représentant à peu près un tiers du budget.

Que fait Démos ?

Démos s’adresse à des enfants entre 7 et 12 ans vivant sur des territoires dits en difficultés ou dans des zones rurales éloignées de lieux de pratique.

Chaque enfant se voit confier un instrument de musique pendant trois ans. Il suit 3 à 4 heures de cours collectif par semaine qui peuvent avoir lieu soit pendant les heures de classe soit en périscolaire. Les enfants travaillent en petit groupe de 15 tout en bénéficiant aussi de temps personnalisé à 2 ou 3. Ils apprennent la musique par famille d’instruments et pratiquent aussi le chant et la danse. Des sorties culturelles – concerts, visites de musées, d’ateliers de lutherie…- sont organisées. Les séances sont encadrées par deux musiciens qui peuvent être des professeurs de conservatoire, d’école de musique ou des musiciens d’orchestre et un professionnel du champ social. Celui-ci travaille en étroite collaboration avec l’équipe artistique. Il assure le lien entre les différents partenaires dont la famille et il devient le « garant de l’accompagnement global de l’enfant ».

Une fois par mois, tous les enfants se situant sur le même territoire se retrouvent pour une répétition en orchestre. Et chaque année, un grand concert est organisé dans un lieu emblématique et représentatif du territoire dans lequel l’enfant se trouve.

Si au bout de ce cursus de trois ans, l’enfant décide de continuer sa pratique musicale, l’instrument lui est confié définitivement.

 

Quels sont les impacts éducatifs et sociaux de ce programme ?

Les impacts de ce programme musical et social sont considérables.

Des équipes de chercheurs de laboratoires français et européens mènent des missions d’évaluations qualitatives et quantitatives, une dizaine d’études ayant déjà été finalisées (Dominique Le Tirant, 2017 ; Myrtille Picaud, 2017, Mireille Besson et al., 2017…).

Il en ressort que cette pratique de la musique améliore les capacités d’attention, de concentration, le goût de l’effort, la rigueur, l’assiduité et la confiance et estime de soi des enfants.  Parce que les parents de ces enfants sont reconnus comme acteurs du projet, les liens intrafamiliaux se trouvent aussi renforcés.

Ce programme musical et social ambitieux rencontre un très grand succès et permet de combattre le déterminisme social.

Les valeurs universelles portées par la musique et ce projet sont le reflet de la philosophie de tous ces hommes et ces femmes qui œuvrent à la réussite de Démos.

Souhaitons-leur le meilleur et la création des 75 orchestres en 2019 sur l’ensemble du territoire français. Pour les aider,  Demos fait appel à la générosité publique : www.donnonspourdemos.fr.

 

Lucie Breugghe

Chef de rubrique « A nos enfants ! », enseignante chercheuse