Monde / World
France /
20H47 - mardi 11 décembre 2018

Un attentat à Strasbourg fait plusieurs victimes

mardi 11 décembre 2018 - 20H47

Opinion Internationale, et plus particulièrement son fondateur et son rédacteur en chef qui sont Alsaciens, expriment leur soutien à nos amis alsaciens et aux nombreux visiteurs de Strasbourg, le Marché de Noël et la session du Parlement Européen se tenant actuellement !

 

Mis à jour à 6h30, mardi 11 décembre

Le bilan s’alourdit à trois morts et douze blessés, dont six en urgence absolue. La France est placée en « urgence attentat ». L’assassin est toujours en fuite et activement recherché.

Initialement coupées, l’A35 et la N4, routes qui desservent Strasbourg, ont été rouvertes à la circulation. En milieu de nuit, les milliers de personnes confinées dans les restaurants, les espaces publics (cinémas, théâtres…), le Parlement Européen ont pu rentrer chez elles.

Mis à jour à 23h30

Le bilan s’est alourdi à deux morts. Une deuxième opération est en cours place Broglie.

Mis à jour à 23h05

Des tirs ont repris en plein centre ville, non loin de la Mairie de Strasbourg et du Marché de Noël. Des hélicoptères survolent le quartier.

Mis à jour à 23:01

Des tirs se poursuivent au centre ville. Au Théâtre National de Strasbourg, place de la République, il a été demandé au public de rentrer dans la grande salle car les tirs auraient repris au centre ville.

Mis à jour à 22h52

Selon un voisin que nous avons pu joindre aux abords du 5, rue d’Epinal, où l’assassin est retranché, c’est dès 20h30 que des forces de police surarmées étaient arrivées à cette adresse. Le criminel aurait donc mis moins d’une demi heure pour se déplacer du quartier de la place Kléber vers ce quartier excentré de Strasbourg. L’assaut n’a rien donné à l’heure présente.

—-

20h15

Un attentat a commencé à 20h à Strasbourg aux abords de la place Kléber en plein centre ville. Il y aurait 11 blessés, dont certains en urgence absolue, et au moins deux morts.

Un homme isolé, identifié, fiché S selon les DNA (Dernières Nouvelles d’Alsace), a tiré sur les passants rue des Orfèvres, rue des Grandes-Arcades et Grand’Rue. Il serait actuellement dans le quartier du Neudorf et poursuivi par la police.

 

Les locaux du Parlement Européen, comme toutes les institutions culturelles et autres dans le centre ville, sont fermés et les membres confinés.

Michel Taube