Monde / World
09H42 - samedi 3 février 2018

En finir avec la Dhimmitude : un débat franco-allemand pour réformer l’Islam avec le Grand Chekh d’Al-Azhar

samedi 3 février 2018 - 09H42

Lundi 5 février, se tiendra à Paris une Conférence franco-allemande sur la lutte contre les extrémismes à l’aune du dialogue entre le Grand Chekh d’Al-Azhar et le Pape François. Plusieurs cultes monothéistes en France, les Scouts Musulmans de France et d’Allemagne, le bureau Europe de l’American Jewish Committee et le Global Movement of Moderates (Malaisie), mais aussi le bureau de la Fondation Adenauer à Paris, vont s’unir à l’initiative de trois citoyens français germanophiles (Nader Allouche, Fadi Al-Gemayel et Fabrice Haccoun, un musulman, un catholique-arabe et un juif, tous trois originaires de la rive sud de la Méditerranée) pour témoigner leur intérêt pour les récentes initiatives d’Al-Azhar, parmi les plus hautes institutions religieuses de l’islam, en faveur de la promotion de la citoyenneté, et leur appel pour que le Grand Cheikh d’Al-Azhar puisse prochainement adresser à l’Europe, depuis Berlin, la considération de l’islam pour la citoyenneté dans l’Etat-Nation, la primauté de la loi, la cohésion sociale et l’unité nationale.

La conférence présentera également le projet de tribune internationale appelant le Grand Cheikh d’Al-Azhar à repenser le Pacte de Médine en ce qui concerne la Dhimmitude, le régime juridique dans lequel les non-musulmans appartenant aux autres monothéismes sont maintenus, ainsi que les initiatives de la société civile en Europe pour qu’il puisse s’exprimer prochainement depuis le Parlement allemand à Berlin et depuis le Conseil de l’Europe à Strasbourg.

L’idée est que le Grand Cheikh d’Al-Azhar est habilité à écarter les jeunes musulmans européens de l’instrumentalisation politique de leur religion et contribuer ainsi à mettre un coup d’arrêt au succès de l’extrême-droite islamophobe, antisémite et raciste en Europe.

L’intérêt porté à Al-Azhar en Europe fait suite à la visite historique du Grand Cheikh Ahmad Al-Tayyeb au Pape François, au Vatican même, DATE ainsi qu’à la conférence pour la paix dans le monde donnée à Al-Azhar, l’année suivante, DATE où le Pape était l’invité d’honneur. Le Grand Cheikh avait pris soin de déclarer solennellement le 6 mars 2017, un mois avant l’événement que : 

« Il est nécessaire de condamner les actes qui s’opposent au principe de citoyenneté, et d’adopter le principe d’égalité des droits pour tous les citoyens. Le principe de citoyenneté et d’égalité des droits pour tous les citoyens est conforme à la Chariah, qui désavoue les pratiques de discrimination entre le musulman et le non-musulman, le mépris de l’autre, sa marginalisation en raison de sa différence religieuse, le double-traitement, et qui réprouve et condamne les persécutions, l’exil forcé et le déplacement de populations, le meurtre en raison de la différence religieuse.

Le vrai cadre pour la cohésion sociale et la consolidation de la volonté générale est l’Etat-Nation fondé sur les principes de citoyenneté, d’égalité des droits de tous les citoyens et de primauté de la Loi. »

Claude Mulartier

Horaire et Lieu : 5 février 2018, de 14h à 18h, Mairie du IVème arrondissement de Paris, 2 Place Baudoyer, 75004 Paris.