Monde / World
France /
07H44 - vendredi 19 janvier 2018

Dispositif Pacte deuxième Chance : Organidem et le club Géopolitique s’engagent

vendredi 19 janvier 2018 - 07H44

La transmission des valeurs de la République passe aussi par l’accès aux droits et à l’emploi des jeunes issus des quartiers dits difficiles. Réparer l’ascenseur social fait partie de la solution pour ramener dans le giron de la France et de la République tous les jeunes français. 

Premier focus sur un dispositif qui mobilise pouvoirs publics et entreprises et qui gagnerait à se généraliser : le Pacte Deuxième Chance proposé à des jeunes délinquants de 16 à 25 ans avec un emploi à la clé.

Lisez la tribune de Tayeb Benabderrahmane, président du groupement d’entreprises Organidem et président du Club géopolitique, et d’Alexis Bachelay, Conseiller expert du Club géopolitique, et l’entretien avec le préfet – secrétaire général de la Préfecture de la Région d’Ile-de-France, François Ravier.

 « Aime la vérité, mais pardonne à l’erreur », disait Voltaire, c’est certainement cette devise du célèbre philosophe qui traduit le mieux le dispositif Pacte de deuxième Chance (P2C) qui nous a réuni le 13 décembre sous l’égide du Préfet Secrétaire général de la Préfecture Ile de France, François Ravier.

Le groupement d’entreprises Organidem et le club géopolitique que nous avons l’honneur d’animer participent aux travaux du comité de pilotage du pacte deuxième chance depuis 2015 où il a été généralisé au niveau national. Ce plan, issu d’une expérimentation dans le Rhône, vise à accompagner spécifiquement des jeunes habitants des Quartiers Politique de la Ville âgés de 16 à 25 ans et particulièrement sujets aux risques de verser dans la délinquance. Trop éloignés du marché de l’emploi et des dispositifs de formation, ces jeunes, souvent sous main de justice présentent un fort potentiel de récidive. 

L’objectif du pacte est de proposer des solutions globales, durables et adaptées en mettant en place un suivi individualisé des jeunes, quasiment du sur mesure. L’idée essentielle étant d’appréhender la personne de manière globale en coordonnant une approche pluridisciplinaire susceptible de permettre une insertion sociale et professionnelle efficiente. La force de cette démarche, réside dans la mise en réseau des services de l’Etat entre eux et avec des partenaires privés parmi lesquels des entreprises dont certains responsables s’engagent personnellement. Cette coopération contribue à la socialisation des jeunes avec le monde du travail en leur permettant d’en saisir les codes. 

Le groupement d’entreprises Organidem et le club géopolitique se positionnent au carrefour de toutes ces réflexions, en s’intéressant notamment à ce types de solutions originales et innovantes qui contribuent à faire émerger des partenariats publics -privés.

Le groupement d’entreprises Organidem propose d’embaucher et de suivre des jeunes en leur offrant cette deuxième chance à laquelle ils ont droit. Quant à lui, le club a pour vocation d’analyser les enjeux géopolitiques et leurs répercussions en termes de crises pour rechercher des leviers d’action. Nous pensons que des expérimentations comme celles du P2C, peuvent être potentiellement des solutions transférables à d’autres réalités sociales et territoriales.

C’est pourquoi, Tayeb Benabderrahmane, en ses qualités de Président du Club Géopolitique, mais également de chef d’entreprise a souhaité, grâce à l’intervention de Mme Hassina Hadj Larbi, chargée de mission auprès du Préfet, s’engager dans cette dynamique citoyenne en mettant son réseau au service de ce beau projet.

Il pense en effet que ces nouveaux espaces collaboratifs permettent d’ouvrir de nouvelles perspectives de réussite pour les jeunes et ce faisant participent aussi à réenchanter le pacte républicain. 

 

Alexis Bachelay

Conseiller expert du Club géopolitique

 

Pour aller plus loin :

Lisez l’entretien avec François Ravier, préfet – secrétaire général de la Préfecture de la Région d’Ile-de-France.