Monde / World
16H46 - mercredi 21 juin 2017

La diversité fait son entrée au Parlement et Macron invente la majorité plurielle ! L’édito de Michel Taube

mercredi 21 juin 2017 - 16H46

Suite de la chronique des années Macron par Michel Taube

 

Les affaires, encore les affaires, toujours les affaires. On en oublierait presque l’essentiel ! Les Français ont donné au président de la République une majorité absolue avec 308 députés de La République En Marche. Sans pour autant lui signer de chèque en blanc. La majorité, élargie au Modem, aura face à elle quatre oppositions plus ou moins déterminées : les Républicains, déjà éclatés, et le Parti Socialiste, très affaibli, n’ont finalement pas disparu. Mais surtout, la France insoumise et le Front National risquent de rivaliser de démagogie pour se poser en véritable opposition au pouvoir. Avec Le Pen et Mélenchon, entre autres, les questions au gouvernement risquent d’être épiques ! Attendons-nous à de belles joutes politiques. Edouard Philippe, comme chef de la majorité parlementaire, adepte de la boxe qu’il pratique deux fois par semaine, aura droit à des séances supplémentaires…

Enfin une diversité banalisée

Mais l’essentiel tient certainement dans ce visage renouvelé de l’Assemblée Nationale. 434 nouveaux députés élus ! Un record. Une bouffée d’oxygène aussi ! C’est vraiment un phénomène majeur qui va profondément modifier le paysage politique français. Presque 40% de femmes (38,6%), une Assemblée rajeunie avec une moyenne d’âge de 48,6 ans (déjà des seniors au regard de l’âge du Président), des cadres du privé et des chefs d’entreprise entrés dans l’arène politique.

Et puis, ce fait, discrètement survenu, signe de la maturation sociologique française : plus d’une trentaine de députés issus de la diversité, dont deux tiers de la République En Marche, font leur entrée au Palais Bourbon, soit 6% de l’Assemblée.

Et leurs origines, pour la plupart maghrébines ou nord-africaines, n’ont pas été des arguments de campagne.

La diversité, une diversité banalisée, de la société française (ne sommes-nous pas tous plus ou moins des binationaux, d’une à trois générations près) se retrouve enfin en politique ! Les Rachida Dati, les Najat Vallaud-Belkacem ne sont plus des exceptions, et c’est tant mieux ! Sahid Ahamada, Laetita Avia, Mjid El Guerrab, Nadia Hai et les autres, bienvenue sous les ors de la République !

On connaissait la gauche plurielle sous Jospin. Macron invente la majorité plurielle, politiquement et sociologiquement. Si le président de la République a déjà réussi une révolution, c’est bien celle-ci !

Michel Taube

Directeur de la publication