Monde / World
France /
10H57 - vendredi 14 octobre 2016

Vous avez dit Sport et démocratie ? Le pari gagnant de Sylvère-Henry Cissé

vendredi 14 octobre 2016 - 10H57

Influencer l’avenir du sport tout en prenant du plaisir, telle est l’alchimie que Sylvère-Henry Cissé parvient à distiller dans le think tank Sport & Démocratie. Et c’est pourquoi le journaliste de Canal Plus, homme d’influence et de réseaux, réussit à rassembler des sportifs, des entrepreneurs et des influenceurs autour d’une même cause, celle du sport.

Crédit photo : Sport et Démocratie

Crédit photo : Sport et Démocratie

Un tournoi sur gazon au cœur de Paris

Prendre du plaisir ? C’est la première clé de la réussite. C’est ainsi que Sylvère-Henry Cissé a osé avec le diplomate Hakim Zermouni réunir les amis de Sport & Démocratie pour un tournoi de tennis sur gazon au cœur de Paris ! Pas sur la terre battue de Roland Garros mais bien sur une pelouse verte, celle de la Résidence de l’Ambassadeur de Grande-Bretagne en France, rue du Faubourg Saint-Honoré à trois foulées de l’Elysée. Et en France, les terrains de tennis sur gazon sont rares : un club a ouvert à Deauville, le premier en France, avec une dizaine de cours. A Paris, on en trouve un au Racing. Et, pour les privilégiés, il y a la Résidence de l’Ambassadeur de Sa Majesté.

Un pur moment d’émotion sportive dans un endroit improbable, sur un gazon rustique… Une pelouse française, comme nous le disait l’ambassadeur… La classe absolue dans une des plus belles résidences diplomatiques de Paris… Une ambiance surannée, so british au cœur de la capitale française… Un véritable jardin anglais avec un charme désuet et intime… Les privilégiés du dimanche étaient sous le charme… Et le plaisir de jouer dans un cadre grandiose a inspiré les participants* du tournoi des amis de Sport & Démocratie, gagné par Philippe Doucet (Canal+) et Arnaud Franck (Paramount France)

de gauche à droite : Myriam Baverel, Sonia Rolland, Émilie Loit, Dominique Carlac'h

de gauche à droite : Myriam Baverel, Sonia Rolland, Émilie Loit, Dominique Carlac’h

Emilie Loit, l’ancienne championne de tennis et co-organisatrice du tournoi avec Sylvère-Henry, nous confiait un demi-secret : « c’est ici, sur la pelouse de la Résidence de l’ambassadeur, qu’Amélie Mauresmo venait s’entraîner pour préparer Wimbledon. »

Bref, de l’ambiance et une partie de plaisir, de quoi mettre tout le monde en jambe pour affuter la stratégie d’influence du think tank de Sylvère-Henry Cissé au service du sport. 


Consolider les valeurs du sport au service de la société

Et le sport en a un bien besoin. Certes, comme nous le confiait Virgile Caillet, directeur général de la Fédération française des industries sport et loisirs, « le sport va plutôt bien en termes d’industrie (nous en sommes au onzième trimestre de croissance), plus de 35 millions de Français déclarent pratiquer le sport régulièrement. Mais, ajoute-t-il, la pratique du sport, elle, change : de plus en plus de Français déclarent pratiquer le sport de façon autonome et individuelle. On consomme du sport mais les institutions ont du mal à se renouveler pour proposer de nouvelles façons de l’appréhender. Des réseaux comme Sport & Démocratie peuvent aider à secouer des institutions parfois vieillissantes voire, au niveau international, en perdition ».

Et Philippe Doucet de Canal plus d’ajouter : « Le sport est mal défendu, à Bruxelles, à Paris et dans la société. Le sport a besoin de réseaux comme Sport & Démocratie pour conquérir la place qu’il a par exemple aux Etats-Unis. »

Prenez la santé. On sait que le sport fait partie des solutions pour développer la prévention santé, mais la France est très en retard. De nombreux acteurs s’engagent comme Edouard Level, Fondateur de la start-up Umanlife. Mais il faudrait investir massivement dans les connections entre santé et sport.

 de gauche à droite : Geoffroy Roux de Bezieux, Sir Julian King, Sylvère-Henry Cissé


de gauche à droite : Geoffroy Roux de Bezieux, Sir Julian King, Sylvère-Henry Cissé

Le sport en France, ce sont aussi les grands événements. L’Euro 2016 est encore dans toutes les mémoires. La France est en lice pour les Jeux Olympiques de 2024 ? Le MEDEF compte bien contribuer à la victoire et s’implique dans les cercles d’influence comme Sport & Démocratie. Comme l’explique Dominique Carlac’h, présidente du Comité Sport du patronat français, « tout gisement de création de valeurs intéresse le MEDEF. Les Français sont plutôt bons sur la distribution par exemple avec de grandes enseignes qui se développent à l’international. Sociétalement, on arrive à démontrer aux patrons l’impact de l’activité physique et sportive des collaborateurs dans la compétitivité interne de leur entreprise. » Et Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du MEDEF, et redoutable tennisman, de renchérir : « le sport est le meilleur moyen d’unir les gens, surtout par les temps qui courent. Et au sein d’une entreprise, le sport permet de lever les barrières et les hiérarchies. Dans toutes les entreprises que j’ai montées, le sport a été un puissant vecteur d’intégration. »

Féminisation de la gouvernance du sport, sport santé, statut des bénévoles, meilleure prise en compte de l’économie du sport, tels sont quelque uns des chantiers de Sport & Démocratie pour cette année, selon Sylvère-Henry Cissé.

D’autant que la société française a besoin du sport pour s’unir. Mohammed Tazi, à la tête d’une start up qui démocratise l’accès aux salles de sport, confie : « en tenues de sport, nous sommes tous égaux et on laisse nos différences au vestiaire. »

Et Laurent-Eric Le Lay, le nouveau directeur des sports de France Télévision de conclure : « Le sport, c’est la possibilité pour tout individu de vivre collectif. Même les sports individuels se pratiquent à plusieurs. Le sport est bon pour la santé, certes, mais bon aussi pour vivre avec les autres. Dans un sport de compétition, on va se rassembler autour d’un pays, d’une ville, d’un village pour supporter les gens qu’on aime. C’est pourquoi le sport contribue fortement au vivre ensemble. » Une mission que comptent bien relever, dans la joie mais non sans efficacité, les amis de Sport & Démocratie.

 

Michel Taube

 

Etaient présents :

Sir Julian King, ancien Ambassadeur de Grande-Bretagne en France

Myriam Baverel – Vice-championne olympique Taekwondo, entraineur national, consultante Tv.

Virgile Caillet – Délégué Général Fédération Française des Industries Sport & Loisirs

Dominique Carlac’h – Présidente comité Sport MEDEF

Eric Celerier – Conseiller économique ambassade GB

Sylvère-Henry Cissé – Journaliste Canal+, Président de Sport et Démocratie.

Jean-Marie Coustal – Président Team Force

Anne-Valérie Moreaux-Coustal – Assistante personnelle de l’Aga Khan

Terence Darrigade – Directeur Europe investissement BNP

Philippe Doucet – Journaliste Canal + 

Jacques Favre – Directeur technique National F.F.Natation

Arnaud Franck – Paramount France 

Carine Galli – Journaliste M6, l’Equipe 

Charles Gautier – Journaliste Le Figaro

Laurent-Eric Le Lay – Ex-Président de TF1 Publicité

Arnaud Lemaire – Producteur 

Edouard Level – Fondateur Umanlife

Emilie Loit – Capitaine des équipes de France jeunes 

Philippe Peyrat – Directeur de la communication d’Engie et de la fondation Engie.

Bertand Pirel – Directeur des éditions Hugo Sports 

David Reed – Diplomate ambassade GB

Sonia Rolland – Comédienne

Patrice Romedenne – Journaliste France TV 

Geoffroy Roux de Bezieux – Vice-président MEDEF 

Sami Sfaxi – Canal+.

Mohamed Tazi – Co-fondateur de GYMLIB

Directeur de la publication