Monde / World
France /
07H33 - vendredi 16 septembre 2016

Voies sur berges : le Maroc et la France inaugurent l’exposition « Cap sur la COP22 »

vendredi 16 septembre 2016 - 07H33

Après l’Accord historique de Paris pour le climat à la COP21 en 2015 et deux mois avant l’ouverture de la COP22 de Marrakech, les Berges de Seine rive droite à Paris accueillent l’évènement « Cap sur la COP22 ». Jusqu’au 15 octobre, les Parisiens sont invités à découvrir à travers des expositions et des animations les grands enjeux de la ville de demain, confrontée au défi du dérèglement climatique.

 « Cap sur la COP22, tous acteurs du Climat » se tient jusqu’au 15 octobre sur les Berges de la rive droite de la Seine. Organisée par la Ville de Paris avec de nombreux partenaires, cette exposition à ciel ouvert est une illustration concrète de l’action des villes, des citoyens et des entreprises au quotidien pour construire une ville durable.

Cette manifestation propose une déambulation à travers des expositions qui mettent en exergue les avancées obtenues avec l’Accord de Paris lors de la COP21 en décembre dernier et les défis qu’il reste à relever à l’aube de la COP22, les solutions proposées par Paris et les villes-mondes pour construire la ville de demain et le rôle central des citoyens parisiens.

Ségolène Royal, ministre de l’environnement, Anne Hidalgo, Maire de Paris, Abdeladim Lhafi, Commissaire Général de la COP 22, Mustapha Bakkoury, Président de la Région Casablanca-Settat et Président de MASEN (Agence marocaine de l’Energie Solaire), et Chakib Benmoussa, Ambassadeur du Royaume du Maroc en FRance, Célia Blauel, adjointe à la Maire en charge de l’environnement, du développement durable, de l’eau, de la politique des canaux et du « plan climat énergie territorial », Olivier Blond, président de la l’association « RESPIRE », Pascal Canfin, directeur général de WWF France, Cyril Dion, réalisateur et poète, Allain Bougrain-Dubourg de la Ligue de protection des oiseaux, ont inauguré cette exposition mercredi 13 septembre.

Paris et Casablanca sont deux villes fort impliquées dans les enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique : Paris avait accueilli le Sommet mondial des élus locaux pour le Climat la COP21. En tant que Maire de Paris, Anne Hidalgo a récemment été élue Présidente du C40 et la Ville de Paris a été déclarée « Championne internationale 2016 » par WWF International.

 

Casablanca est la grande métropole économique du Maroc qui accueillera (à Marrakech) la COP22 du 7 au 17 novembre prochains. Comme le dit le président de la Région Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury : « lorsque le plus grand programme industriel au monde d’usines solaires, le fameux complexe Noor, sera achevé dans ses quatre tranches, c’est l’équivalent de l’ensemble de Casablanca qui sera alimenté en énergie électrique ».

Retour à Paris : l’ouverture des berges de Seine rive droite fait-elle partie de ces solutions ? La mesure est fort contestée par la droite parisienne, par les automobilistes et par des Maires des communes voisines de la capitale. Il faut dire que, depuis la rentrée, les embouteillages au centre de Paris sont dignes de grandes capitales des pays du sud. Mais cette décision, que la Maire de Paris veut définitive, est destinée à marquer un grand coup : la santé et le respect de l’environnement doivent passer avant toute considération. Ce projet, capital, selon la municipalité, pour améliorer le cadre de vie et la qualité de l’air à Paris, a également reçu de nombreux soutiens à travers le monde, dont Mickael Bloomberg, Bill de Blasio, Maire de New-York, ou encore Sadiq Khan, Maire de Londres, qui prévoit de piétonniser plusieurs rues de Londres, et en France, Olivier Blond, Président de Respire, Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement, ou encore le photographe Yann Arthus-Bertrand.

En attendant, les Berges de Seine et Paris sont aux couleurs du Maroc et annoncent le rendez-vous de la COP22 que Marrakech accueillera le 7 novembre.

Michel Taube

 

DEMANDEZ LE PROGRAMME DE « CAP SUR LA COP 22 »

Les Parisiens sont invités à découvrir des animations, expositions, conférences et projections en huit escales, du Pont Marie Arsenal aux Tuileries, sur le site des Berges :

1.  La COP21 – Le Tournant (Châtelet)
2.  Paris 2050 ? (De Châtelet vers les Tuileries)
3.  L’action de la Ville de Paris ? (Pont au Change, Pont Notre Dame)
4.  Les villes-mondes agissent (Pont Notre Dame, Pont d’Arcole)
5.  La COP22 : Marrakech, le rendez-vous de l’Action (Pont Notre Dame, Pont d’Arcole)
6.  Paris 2024, l’excellence environnementale (Pont Louis Philippe, Pont d’Arcole)
7.  The 5th Point de Jennifer Westjohn (Pont Louis Philippe, Pont Marie)
8.  Citoyens et entreprises, tous acteurs du Climat (Pont Marie Arsenal)  

Chaque escale sera composée de containers composés d’éléments graphiques et scéniques divers. Aux côtés de la Ville, de nombreux partenaires participent à cet évènement, notamment : C40, Ambassade du Maroc, WWF, Réseau Action Climat, Comité de Liaison pour les Energies Renouvelables, Agence Parisienne du Climat, Amis de la Terre, CliMates…

Directeur de la publication