Edito / Editorial
France /
13H12 - vendredi 10 juin 2016

L’édito de Michel Taube : Euro 2016, notre favori, l’équipe « black-blanc-beur » !

vendredi 10 juin 2016 - 13H12

Les paris sont ouverts sur l’Euro 2016. Voici le mien : l’histoire d’une équipe poussée par son public, aux origines multiples, venant de milieux populaires et loin d’être donnée favorite de la compétition, qui parviendrait à se hisser jusqu’en finale, et qui remporterait le championnat sur un score magistral face aux tenants du titre… Cela ne vous rappelle rien ? Voilà mon pari pour l’Euro 2016.

photo bleus

Souvenons-nous : lors de la coupe du Monde de football 1998, et la victoire mémorable de l’équipe de France en finale contre le Brésil, l’expression « black-blanc-beur » fut le symbole d’une intégration réussie des minorités en France et d’une France de la diversité.

Depuis quelques années pourtant, cette expression fait peur. C’est comme si les Français n’assumaient plus cet héritage et ce symbole. La France ne serait-elle plus « black-blanc-beur » ? La France ne serait-elle plus diverse ?

Pour les jeunes français, l’équipe de France reste pourtant un symbole rassembleur. Si la génération Y a encore une larme à l’œil en regardant le fabuleux reportage Les Yeux dans les Bleus de Stéphane Meunier, c’est bien Paul Pogba, Adil Rami et Antoine Griezmann que les plus jeunes imitent aujourd’hui lorsqu’ils jouent.

Le contexte de 2016 a quelque chose de 1998. Comme à l’époque, le peuple est dans la rue. Les manifestations de chômeurs avaient agité la France de novembre 1997 à avril 1998. Comme à l’époque, le peuple français doute de son équipe. Mais comme l’a confié Thierry Henry à la BBC : « Parfois les Français ont des doutes sur le fait de devoir soutenir leur équipe ou non, mais dès les premiers bons résultats, le peuple français soutient généralement ses joueurs ».

Il ne reste plus qu’à espérer que Deschamps, qui, de façon rassurante, a quelque chose d’Aimé Jacquet, réussira à faire de ses 23 joueurs sélectionnés les nouveaux hérauts de la France « black-blanc-beur 2016».

Car l’essentiel est ici : oui, l’équipe de France est bien le reflet de la société française, jeune et plurielle. Ne pas l’assumer n’est que l’expression d’une France repliée sur elle-même. Comme son équipe de foot, l’identité de la France, c’est sa diversité ! Son unité, c’est sa devise : « liberté, égalité, fraternité ».

Directeur de la publication

Le vote utile

Appel au vote utile : un livre pour les indécis, les abstentionnistes et les perplexes… L’édito de Michel Taube
Michel Taube