Monde / World
Moyen-Orient /
11H33 - mercredi 16 mars 2016

Gaza inédite

mercredi 16 mars 2016 - 11H33

 

Du 17 au 21 mars prochain, l’Institut français de Jérusalem et l’Institut français du Proche-Orient proposent un rendez-vous autour des initiatives citoyennes, de la recherche scientifique et de la création culturelle dans la Bande de Gaza.

Crédit photo: Un métro à Gaza - Mohamed Abusal

Crédit photo: Un métro à Gaza – Mohamed Abusal, 2011

Un an après que Banksy s’est servi des ruines de la ville comme d’une toile, c’est au tour de Gaza de s’exposer elle-même au monde. On oublie souvent que même dans un territoire en conflit, l’esprit humain continue à réfléchir, à créer, à vivre. Ainsi malgré le blocus auquel est soumise la bande de Gaza depuis maintenant huit ans, les artistes n’y ont pas cessé de créer. Comment se manifeste la création dans de telles conditions ? Comment les œuvres sont-elles diffusées ? Y a-t-il un style propre à l’art gazaoui ? C’est autour de ces questions que tournera l’évènement Gaza inédite. L’isolation progressive de la région a conduit le monde à une méconnaissance totale de la réalité locale, citoyenne, politique et artistique. Voilà pourquoi, durant les différentes rencontres proposées lors de ce festival, les visiteurs seront invités à découvrir les travaux les plus récents des créateurs gazaouis. Des artistes vivants à Gaza viendront faire part de leur vécu à des chercheurs et au public. Ils pourront présenter leurs réponses méthodologiques au contexte de guerre particulier. Cette tribune est inédite pour eux, qui ne peuvent que difficilement se rencontrer. Les divers supports (photographie, film, musique) des œuvres proposées témoignent de l’essor des nouvelles scènes culturelles gazaouies. Les artistes auront ainsi l’occasion d’offrir au monde extérieur une autre vision de Gaza que celle habituellement proposée par les médias, entre violence et explosions. Leur vision de Gaza. Gaza au quotidien, mais transcendée par l’art. Le temps de ce festival, l’Institut du monde arabe et les autres lieux qui l’accueillent seront donc les destinations d’un vrai voyage de découverte.

Des tables rondes seront également organisées afin de pouvoir échanger autour de thèmes aussi variés que l’archéologie, la société civile et les arts plastiques. Les différents rendez-vous se dérouleront entre Paris et Marseille, à l’Institut du monde arabe, l’Institut des Cultures d’Islam ainsi qu’au MuCEM.

Quelques rendez-vous :

17 Mars

17h30-19h30, IMA, Auditorium – Table ronde sur l’archéologie : « 20 ans d’archéologie dans la bande de Gaza »

18h-20h, BULAC, Table ronde sur le cinéma : « Ce que l’art peut à Gaza, 1° partie : cinéma »

21h, IMA, Auditorium, avant-première du film Dégradé d’Arab et Tarzan Nasser

18 Mars

9h-17h15, salle du Haut conseil, Colloque « Faire société et politiques entre guerre et paix »  

21h, Auditorium, Concert de Palestinian Unit (Watar Band – pop-rock + Palestinian Rapperz – hip-hop)

19 mars

11h-19h30, Colloque – « Créations artistiques contemporaines : entre confinement et ouverture »

16h-19h, Table ronde sur les arts plastiques : « Ce que l’art peut à Gaza, 2° partie : arts plastiques »  

Le programme complet est disponible ici.