Monde / World
Israël /
12H43 - mercredi 27 janvier 2016

Israël, l’espoir à la une

mercredi 27 janvier 2016 - 12H43

Cette semaine, malgré son lot généreux de larmes et de tensions, a ouvert une fenêtre d’espoir. D’audacieuses avancées diplomatiques permettent d’imaginer un avenir plus apaisé.

Abu Dhabi - Crédit photo : FritzDaCat - Wikimedia Commons

Abu Dhabi – Crédit photo : FritzDaCat – Wikimedia Commons

 

Un Israélien, et pas n’importe lequel à Abu Dhabi

Alors que l’Israélien lambda est encore interdit de séjour aux Émirats arabes unis, et malgré l’absence de relations diplomatiques officielles, un rapprochement semble vouloir s’opérer entre Jérusalem et Abu Dhabi.

En effet, selon la deuxième chaîne de télévision israélienne, le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, est rentré lundi 18 janvier d’un voyage secret aux Émirats arabes unis. Au cours de sa visite, sous haute protection, le ministre aurait assisté à une conférence sur les problèmes d’énergie, à laquelle l’Iran participait aussi. Il aurait par ailleurs discuté avec de hauts représentants des Émirats de sujets qui « préoccupent les deux pays ».

En novembre 2015, Le journal Haaretz avait révélé l’ouverture prochaine d’une mission diplomatique à Abu Dhabi, reliée officiellement à l’Agence internationale pour les énergies renouvelable (Irena).

Et récemment, le Premier ministre Benjamin Netanyahu déclarait à la presse qu’Israël développait ses relations avec différents pays arabes au Moyen-Orient.

 

Meurtrier à 16 ans d’une mère de 6 enfants

Les forces de sécurité israéliennes ont déclaré mardi 19 janvier avoir capturé l’auteur présumé de l’attentat mortel contre Dafna Meïr la semaine dernière en Cisjordanie. Selon un communiqué officiel, le suspect, Mourad Bader Abdallah Adias, habitant d’un village voisin de l’implantation d’Otniel, est âgé de 16 ans. Alors que le père du jeune terroriste se dit fier des agissements de son fils le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, affirme son opposition à toute violence et promet que « la résistance palestinienne se poursuivra par des moyens pacifiques ».

Hadassa Frouman, la femme enceinte poignardée le lendemain de l’assassinat de Dafna Meïr a survécu à ses blessures. Son assaillant, lui, était âgé de 19 ans.

 

« L’État islamique est déjà là »

Pour le président israélien Reuven Rivlin, c’est un fait avéré, la tendance djihadiste rencontre une adhésion croissante des Arabes israéliens, menaçant ainsi Israël de l’intérieur. Pour le chef de l’État, la popularité de l’État islamique, et son idéologie de mort, ne découle pas du conflit israélo-palestinien. Il exhorte d’une part ses concitoyens arabes à prendre leurs responsabilités en condamnant l’extrémisme avec la plus grande fermeté. Et affirme, d’autre part, la nécessité pour Israël de ne pas abandonner « la communauté arabe seule face à cette menace qui grandit en son sein ».

 

Boycott d’Israël, l’État slovène collabore

Mercator, la plus grande chaîne de supermarchés slovène, dans laquelle l’État est actionnaire, a retiré les produits israéliens de ses étagères sous la pression d’activistes du mouvement BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions).

Des discussions sont en cours entre ministères des Affaires étrangères et ambassadeurs des deux pays.

En 2014, la chaîne avait déjà envisagé de boycotter les produits de la marque Jaffa pour finalement y renoncer suite aux efforts conjoints de la diplomatie israélienne et de soutiens slovènes.

 

Œuvre de haine

À Jérusalem, des graffitis ont été découverts, jeudi 21 au matin, sur les murs d’enceinte de la maison du professeur Yaakov Malkin, 89 ans. Des références au livre des Psaumes y ont été taggés, et sur sa porte : une étoile de David. Le propriétaire des lieux a par ailleurs reçu un couteau et une lettre anonyme de menaces. Yaakov Malkin est directeur de l’Institut international de judaïsme séculaire et humaniste qui forme les rabbins des communautés laïques. Issu d’une famille athéiste depuis deux générations, selon ses déclarations, il dirige la communauté séculaire en Israël, enseigne l’éthique juive et affirme la pluralité du judaïsme. C’est justement ce que lui reprochent les suspects, de la mouvance religieuse radicale juive. Dans leur lettre, ils lui ordonnent, entre autres, de « cesser de détourner des Juifs de leur dieu ». Des courriers de la même veine sont parvenus à ses voisins pour les prévenir contre lui. Ce n’est pas la première fois que des membres de cette communauté se voient adresser des menaces. Bien que jusqu’ici toutes soient restées sans suite, Yaakov Malkin considère le danger bien réel.

 

Expulsions à Hevron

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, a ordonné l’éviction d’une vingtaine de Juifs installés dans deux immeubles, à Hebron, en Cisjordanie. Ces maisons abandonnées depuis une quinzaine d’années sont situées à proximité du tombeau des Patriarches, lieu saint pour juifs et musulmans. L’installation des nouveaux habitants, qui auraient acquis ces biens en toute légalité, a été accueillie par des jets de pierres. En Cisjordanie, il ne suffit pas aux Israéliens juifs de posséder un bien pour être autorisé à y habiter. Il leur faut au préalable obtenir une autorisation des autorités israéliennes. Ce qui n’avait pas été fait. Le Premier ministre Netanyahu a soutenu son ministre dans sa décision d’expulser les « squatteurs » juifs. Il a cependant affirmé qu’il n’était pas hostile à leur retour s’il se déroulait dans le cadre de la loi.