Monde / World
Belgique /
11H01 - lundi 19 octobre 2015

Décès d’Anne-Marie Lizin, grande figure du féminisme international

lundi 19 octobre 2015 - 11H01

Anne-Marie Lizin, restera pour l’Histoire à la fois une figure marquante de la vie politique internationale et une grande féministe.

Bourgmestre de la ville de Huy durant plusieurs décennies, elle sera aussi députée européenne, Secrétaire d’Etat à l’Europe, sénatrice et finalement Présidente du Sénat belge, fonction qu’elle sera la première femme à occuper.

Certains l’ont surnommée la « véritable Ministre des Affaires étrangères de la Belgique » tant elle aura su, par son ouverture d’esprit et par l’attrait qu’elle exerçait sur ses interlocuteurs, nouer des contacts avec les personnalités politiques les plus diverses et les plus influentes du monde, et faire progresser les idées auxquelles elle croyait.

Son savoir-faire, ses réseaux, son dynamisme, sa capacité à bousculer les conservatismes, Anne-Marie Lizin les a mis aussi au service de la défense du droit des femmes.

Vice-présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, elle a été de tous les combats des trente dernières années afin de promouvoir l’universalité du droit des femmes, indépendamment des cultures et des religions. Consciente de l’importance de la laïcité véritable comme facteur d’émancipation des femmes, Anne-Marie Lizin s’est montrée une défenseure intransigeante de ce principe.

Au cours des dernières années, en sa qualité de Vice-Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, elle a mené des enquêtes sur la situation des femmes en Afghanistan, au Kurdistan, en Azerbaïdjan, puis tout dernièrement sur la situation des femmes réfugiées du Haut-Karabagh. Elle devait présider cette semaine à Paris au Sénat et à la représentation du Parlement Européen, deux réunions portant sur cette dernière enquête.

Femme d’action, Anne-Marie Lizin était aussi à l’écoute de celles et de ceux qui s’adressaient à elle, n’hésitant pas à prendre des risques personnels pour leur venir en aide. On se souviendra par exemple de son arrestation en Algérie alors qu’elle tentait d’entrer en contact avec les enfants d’une citoyenne belge enlevés par leur père algérien. Elle obtiendra finalement des autorités algériennes le retour des enfants.

Boutros Boutros-Ghali lorsqu’il était Secrétaire Général de la Francophonie disait d’elle « C’est une des rares responsables politique qui s’est toujours intéressée au Tiers-Monde ».

Mais c’est sans doute Simone Veil qui aura eu les mots les plus justes pour exprimer son admiration pour « l’engagement d’Anne-Marie partout où il y a des problèmes qui concernent les femmes. Nous avons la même vision de ce combat, qu’elle mène avec fougue. Nous avons travaillé ensemble sur la question des femmes en Tunisie, en Croatie, en Bosnie. Elle est chaleureuse, elle mène le combat joyeusement ».

Anne-Marie Lizin avait été décorée des insignes de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur en 2005 par le Président Abdou Diouf.

 

Annie SUGIER, Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes

Patricia Lalonde, Fondatrice de l’ONG MEWA et membre de la Ligue du Droit International des Femmes