Amériques Latines
14H45 - mardi 4 août 2015

Une Semaine en Amérique latine (du 27 juillet au 2 août)

mardi 4 août 2015 - 14H45

 

Mexique : 129 corps retrouvés depuis la disparition des étudiants à Iguala en septembre 2014

http://www.rfi.fr/ameriques/20150728-mexique-60-charniers-etudiants-iguala-cndh-/

Portraits d'une partie des 43 étudiants disparus à Iguala en septembre 2014. © Claire Plisson

Portraits d’une partie des 43 étudiants disparus à Iguala en septembre 2014.
© Claire Plisson

Dix mois après la disparition des 43 étudiants mexicains à Iguala, le 26 septembre dernier, soixante fosses communes ont été découvertes abritant  au moins 129 corps, dont 20 femmes. C’est le bilan macabre des recherches effectuées par les autorités de l’Etat du Guerrero, dans le sud du Mexique. 

Les chiffres ont été révélés par le procureur général du Mexique mais demeurent partiels puisqu’ils ne prennent en compte que les fosses communes analysées par un personnel spécialisé.

Cependant, aucun des restes humains mis au jour ne correspond aux corps des 43 étudiants disparus en septembre dernier dans l’Etat du Guerrero où se battent les cartels de la drogue qui tentent de contrôler le trafic de l’opium, produit en grande quantité dans la région. 

 

Mexique: un quartier mexicain peint aux couleurs de larc-en-ciel

http://www.telerama.fr/scenes/20-000-m-de-peinture-un-quartier-entier-pris-d-assaut-par-des-streetartistes,129769.php

Capture d'écran du site lefigaro.fr

Capture d’écran du site lefigaro.fr

Dans la ville de Pachuca, à une centaine de kilomètres de Mexico, un quartier a été entièrement repeint aux couleurs de l’arc-en-ciel par le collectif de street-artistes : Germen Crew, aidé par les habitants des maisons. 

En tout, ce ne sont pas moins de 20 000 m² de peinture, 209 maisons peintes, 452 familles impliquées ou encore 1808 personnes concernées. 

Le projet avait été initié par le gouvernement mexicain avec une finalité non seulement artistique mais aussi sociale. Ainsi, il a notamment permis de fournir du travail rémunéré pendant les cinq mois qu’a nécessité le chantier. La violence a également été réduite puisque aucun fait violent n’a été déclaré pendant cette période.

 

Mexique : une exposition dévoile objets et échanges épistolaires de Frida Kahlo

http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/lintimite-de-frida-kahlo-devoilee-dans-une-exposition-a-mexico-225079

Frida Kahlo  ©  Guillermo Kahlo

Frida Kahlo
photo de Guillermo Kahlo

La maison-atelier du peintre mexicain Diego Rivera, époux de Frida Kahlo, accueille « Echos d’encre et de papier. De l’intimité de Frida Kahlo », une exposition de lettres inédites de l’artiste, dans le quartier de San Angel à Mexico. Frida Kahlo, dont le talent n’a été reconnu qu’à titre posthume, fait partie des artistes latino-américains les plus cotés au monde. Elle est notamment célèbre pour ses auto-portraits.

L’exposition présente 87 objets, incluant des lettres, des photographies et divers documents, qui racontent les obsessions de la peintre décédée en 1954 à 47 ans, après des années marquées par le malheur et la souffrance. 

 

 

 

 

 

Bolivie : lOMS souligne le succès du pays dans la lutte contre les maladies évitables 

http://www.la-razon.com/sociedad/Bolivia-logra-eliminar-enfermedades-mortales_0_2314568523.html

oms

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a récemment salué le succès de la Bolivie dans la lutte contre la variole, la poliomyélite, la rougeole et la rubéole qui, à l’heure actuelle, ont été éradiquées dans le pays. 

Le responsable national d’Épidémiologie rattaché au ministère de la Santé bolivien, Rodolfo Rocabado, a indiqué que l’éradication des ces 4 maladies était le fruit des différentes campagnes de vaccination, réalisées pendant les 44 dernières années, et de l’acquisition de médicaments de dernière génération. 

Raul Montesinos, chargé du Programme élargi de vaccination (PEV) de l’OMS a confié au quotidien bolivien La Razon que les pays du continent américain étaient en tête dans lutte pour l’éradication des maladies évitables dans le monde. 

Le prochain objectif du Ministère de la Santé bolivien est d’éradiquer le paludisme, surtout présent dans les villes de Guayaramerín et Riberalta, dans le département de Beni, dans le nord-est de la Bolivie.

 

Paraguay : 50 000 enfants victimes de lesclavage domestique 

http://www.courrierinternational.com/article/paraguay-50-000-enfants-victimes-de-lesclavage-domestique

Le quotidien argentin La Nación a récemment consacré un article de fond à l’esclavage domestique des enfants du Paraguay

Issus de familles de paysans qui, ne disposant pas parfois de ressources suffisantes pour financer l’école, les envoient dans des familles résidant en ville, dans l’espoir qu’ils pourront recevoir une éducation. Mais la réalité est parfois différente. Comme le note La Nación, selon les statistiques, environ 50 000 enfants entre 5 et 17 ans seraient ainsi des esclaves domestiques. 

Le Paraguay connaît une bonne croissance depuis plusieurs années, mais ses bons chiffres n’ont pas réduit les inégalités. “Notre développement économique nest pas humain”, dénonce dans La Nación la directrice d’une ONG de protection de l’enfance paraguayenne, Global Infancia.

 

Venezuela/Guyana : Maduro à New-York pour discuter avec Ban Ki-Moon à propos du territoire dEsequibo 

http://www.panorama.com.ve/politicayeconomia/Presidente-Maduro-llego-a-Nueva-York-para-reunion-con-Ban-Ki-moon-20150728-0013.html utm_content=bufferd5092&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

venezuela guyana conflit

Mardi 28 juillet, Nicolás Maduro, président du Venezuela, a rencontré Ban-Ki Moon, secrétaire général des Nations Unies, à New-York, au siège de l’ONU, pour parler du différend territorial entre le Venezuela et le Guyana. Le territoire de l’Esequibo est administré par la République coopérative du Guyana mais le Venezuela en revendique la souveraineté. 

« Lorsque sest formée la Grande Colombie, la Guyane Esequiba appartenait au Venezuela () Jai expliqué en détail létape de la dépossession qui a commencé en 1835, quand notre République fut divisée », a déclaré Nicolás Maduro. 

Durant la rencontre, Nicolás Maduro a dénoncé les « agressions » du nouveau gouvernement du Guyana, présidé par David Granger, et a plaidé pour « le droit historique du Venezuela sur l’Esequibo », territoire sur lequel porte le différend entre les deux pays depuis deux siècles.

En 1966, l’accord de Genève avait été signé entre les deux pays, comme base de médiation, établissant que ne soit autorisé aucun acte ou activité dans ce territoire tant que l’accord est en vigueur. 

En se référant au fait que David Granger, président du Guyana, ait laissé l’entreprise pétrolière états-unienne Exxon opérer dans la région de l’Esequibo, en violation de l’accord de Genève de 1966, Nicolás Maduro a déclaré que ce dernier « a pris des décisions graves () et a empli de tension les relations entre le Guyana et le Venezuela ».  

En 1987, dans le but d’avancer dans la résolution du conflit territorial, les deux pays ont accepté le mécanisme de « Bons Offices » prévu par les Nations Unies. 

En 2010, Ban-Ki Moon a désigné le professeur jamaïcain Norman Girvan comme représentant spécial du processus de « Bons offices ». Cependant, après son décès en 2014, il n’a pas été remplacé et le conflit territorial continue. 

 

Pérou : renforcement de la coopération commerciale avec le Vietnam 

http://lecourrier.vn/renforcement-de-la-cooperation-commerciale-vietnam-perou/182423.html

Le 29 juillet, l’ambassade du Pérou au Vietnam a tenu un colloque à Hanoï sur deux produits emblématiques du Pérou : la noix de macadamia et le quinoa. L’objectif de ce colloque était de présenter les opportunités de coopération commerciale de ces deux produits entre les deux pays. 

Luis Tsuboyama, chargé d’affaires de l’ambassade du Pérou au Vietnam, a fait un point sur l’état d’avancée de la coopération bilatérale en matière de commerce et d’investissement. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint l’an dernier 300 millions de dollars. 

Par ailleurs, il a affirmé l’engagement de son ambassade pour faciliter les recherches d’opportunités de développement des sociétés vietnamiennes désireuses d’échanger davantage avec le Pérou, mais aussi pour fournir des informations sur le marché vietnamien aux investisseurs péruviens. 

Une délégation d’entreprises vietnamiennes participera à « Expoalimentaria 2015 », une des plus grandes expositions d’Amérique latine dédiée à la gastronomie et qui se tiendra cette année du 26 au 28 août, à Lima.

 

Chili : la côte de popularité de Michelle Bachelet en baisse

http://www.lanacion.cl/noticias/pais/politica/cadem-bachelet-marca-26-y-bajan-las-expectativas-de-que-cumpla/2015-07-27/100222.html

Michelle Bachelet  © Comando Michelle Bachelet

Michelle Bachelet
© Comando Michelle Bachelet

Selon l’enquête hebdomadaire de  Plaza Pública Cadem, divulguée lundi 27 juillet, seulement 26% des Chiliens approuvent la gestion politique de la présidente du Chili, Michelle Bachelet, et 65% la désapprouvent.

L’étude révèle que la présidente compte ainsi depuis 41 semaines plus de détracteurs que d’alliés, alors que son cabinet enregistre 18% de soutien et 72% de désapprobation. 

L’étude montre aussi un fort scepticisme face à l’accomplissement effectif du programme du gouvernement. Par exemple, seulement 26% des Chiliens pensent qu’il va respecter sa promesse de réaliser une réforme de l’éducation qui assurerait gratuité et qualité (perte de 15 points depuis mai 2014). 

De plus, à peine 21% des sondés pensent que le gouvernement remplira sa tâche de faire une nouvelle Constitution (17 points de moins que l’an passé) et 29% affirment qu’il arrivera à maintenir la croissance économique et l’emploi (28 points de moins depuis mai 2014). 

Le sondage divulgue aussi que la délinquance devient pour la première fois le principal thème auquel le gouvernement devrait donner la priorité durant le second semestre 2015. 

 

Argentine: la présidente Cristina Kirchner en repos pendant deux jours pour cause de laryngite aiguë

http://www.clarin.com/politica/Cristina-horas-reposo-cuadro-laringitis_0_1401460018.html

Cristina Fernández de Kirchner © Presidencia de la Nación Argentina

Cristina Fernández de Kirchner
© Presidencia de la Nación Argentina

Lundi 27 juillet, Cristina Kirchner, présidente de l’Argentine, a dû suspendre son activité officielle pour cause de « début de laryngite aiguë », pour laquelle « on lui a recommandé le traitement adéquat et la suspension des activités pour une durée de 48 heures », selon les informations de l’Unité médicale présidentielle. 

La présidente avait prévu pour ce jour une visite officielle à Puerto Madryn, ville de la province de Chubut, dans le sud de l’Argentine. En juillet dernier, elle avait dû annuler un voyage au Paraguay pour le même motif.

 

 

 

 

Argentine : une supposée météorite passée par le ciel de Buenos Aires

http://www.rpp.com.pe/2015-07-30-argentina-supuesto-meteorito-ilumino-cielo-de-buenos-aires-noticia_821966.html

Jeudi 30 juillet, une boule lumineuse aurait traversé le ciel de Buenos Aires, mais le phénomène aurait aussi été constaté dans d’autres villes comme Córdoba, Santa Fe et San Luis, selon les internautes qui, pour certains ont immortalisé le moment en filmant et ont partagé ensuite les images sur les réseaux sociaux. 

Selon les constations faites par des médias locaux, la supposée météorite est passée exactement au nord-est de Buenos Aires. 

Ce n’est pas la première fois que l’Argentine observe ce genre de phénomènes naturels. En avril 2013, une étrange boule de feu était tombée dans le nord du pays, provoquant une explosion et un léger mouvement sismique.

 

Haïti : manifestations contre la présence des Etats-Unis dans le pays

http://laiguana.tv/articulos/12273-haiti-invasion-estados-unidos

Drapeau d'Haïti

Drapeau d’Haïti

Mardi 28 juillet, des centaines de personnes ont manifesté en Haïti contre la présence des Etats-Unis dans le pays, alors que se commémorait le même jour les 100 ans de la première invasion nord-américaine dans ce pays caribéen, en l’occupant ensuite pendant 19 ans.  

Les organisations sociales et politiques du pays luttent pour l’expulsion des troupes de la Mission de Stabilisation des Nations Unies en Haïti (Minustah), qu’ils considèrent comme représentantes directes des Etats-Unis.

Pour les manifestants qui s’opposent à la présence états-unienne dans le territoire caribéen, la Minustah a fait, depuis les 11 ans de sa présence sur le sol haïtien, un total considérable de victimes de la répression, du choléra que les troupes ont introduit à leur arrivée en Haïti, mais aussi des violations contre la jeunesse, les femmes et les enfants haïtiens. 

 

Brésil : des soupçons de corruption pèsent sur la compagnie publique délectricité

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/07/29/bresil-soupcons-de-corruption-au-sein-de-la-compagnie-publique-d-electricite_4702806_3222.html

Eletrobras

Mardi 28 juillet, la justice brésilienne a annoncé que l’ex-dirigeant d’Eletronuclear, filiale de la compagnie publique de production électrique brésilienne Eletrobras, a été interpellé pour des soupçons de pots-de-vins qui auraient été perçus pour l’attribution de marchés concernant le chantier d’une centrale nucléaire, située à Angra dos Reis, à 150 km au sud de Rio de Janeiro. 

L’investigation judiciaire porte sur des appels d’offres qui auraient été truqués pour la construction de cette centrale. Selon le juge chargé du dossier, Eletronuclear –  qui produit 3 % de l’électricité consommée au Brésil – aurait pris des mesures visant à réduire la concurrence, « ce qui a permis que lappel doffres soit remporté par les entreprises Camargo Correa, UTC Engenharia, Odebrecht, Andrade Gutiérrez, Queiroz Galvão, Techin et EBE, au sein du consortium Angramon ».

Selon les indications données par le parquet lors d’une conférence de presse à Curitiba (sud du Brésil), l’ex-dirigeant d’Eletronuclear, Othon Pinheiro da Silva, aurait perçu environ 4,5 millions de reais (environ 1,3 million de dollars) en pots-de-vin de la part de ces entreprises. 

Le juge a ordonné le placement en détention d’Othon Luiz Pinheiro da Silva, écarté de ses fonctions en avril dernier. 

 

 Claire Plisson