Amériques Latines
11H01 - vendredi 10 juillet 2015

Une semaine en Amérique latine (du 6 au 10 juillet)

vendredi 10 juillet 2015 - 11H01

 

Mexique : les citoyens mexicains s’indignent contre les propos de Donald Trump

http://www.franceinfo.fr/emission/en-direct-du-monde/2014-2015/mexique-vent-de-fronde-contre-donald-trump-08-07-2015-04-12

Donald Trump

Donald Trump

Donald Trump, candidat à la primaire républicaine pour la présidentielle de 2016 aux Etats Unis, a qualifié les Mexicains de « criminels et violeurs », lors de l’annonce officielle de sa candidature, mi-juin. Ces propos offensants, que certains Mexicains qualifient même de racistes, ont déclenché un tollé d’un côté comme de l’autre de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. 

Depuis plusieurs semaines, le milliardaire a perdu des dizaines de contrats avec des entreprises mexicaines ou hispaniques.

 

Chili : la marijuana, bientôt légalisée ?

http://www.rtl.be/info/monde/international/un-pas-de-plus-vers-la-depenalisation-du-cannabis-au-chili-737398.aspx

Regulating medical marijuana

La chambre des députés chilienne a approuvé mardi 7 juillet un projet de loi visant à dépénaliser la culture de cannabis à usage personnel ou à des fins thérapeutiques. Après un intense débat, l’initiative a été adoptée par 68 votes pour, 39 contre et cinq abstentions. Le texte devra passer en commission, avant d’être transmis au Sénat.

Selon le projet de loi, les cultivateurs de cannabis doivent être âgés de plus de 18 ans. En cas d’usage thérapeutique pour des mineurs, il sera possible d’obtenir le produit sur ordonnance médicale. 

L’interdiction de fumer de la marijuana sur la voie ou dans les lieux publics ouverts est maintenue, tandis que le projet de loi limite la quantité maximale pouvant être détenue pour usage personnel à 10 grammes par personne et 500 grammes par foyer. 

 

Colombie : Les FARC proposent un nouveau cessez-le-feu d’un mois à compter du 20 juillet

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/07/08/les-farc-proposent-un-nouveau-cessez-le-feu-d-un-mois_4675665_3222.html

les_farc_liberent_deux_nouveaux_otages-485-e6sf

La rébellion des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) a fait un pas vers une nouvelle trêve unilatérale. 

Mercredi 8 juillet, Iván Márquez, le leader des FARC, a annoncé que les  rebelles étaient « disposés à donner pour ordre de respecter un cessez-le-feu d’un mois à compter du 20 juillet », afin de « créer des conditions favorables pour progresser avec l’autre partie vers un cessez-le-feu bilatéral définitif ».

Le président de la Colombie, Juan Manuel Santos, a salué le même jour l’annonce des FARC. Cependant, il en attend davantage et notamment « des engagements concrets », pour mettre fin au plus vieux conflit armé d’Amérique latine.

Depuis 1964 et la création du mouvement des FARC, le conflit avec les autorités colombiennes a fait 220.000 morts et des millions de déplacés.

 

Guatemala : Rios Montt, ancien dictateur, n’assistera pas à son procès 

http://www.rfi.fr/ameriques/20150708-guatemala-ex-dictateur-rios-montt-proces-genocide-mayas-onu-justice/

José Efrain Rios Montt

José Efrain Rios Montt

L’ex-dictateur guatémaltèque Rios Montt n’assistera pas à son procès pour génocide contre le peuple maya. Il a été déclaré médicalement incapable, car n’ayant plus toutes ses facultés mentales, de faire face à son procès, qui doit se tenir à partir du 23 juillet. Une décision qui inquiète les défenseurs des droits de l’homme, déjà échaudés par une précédente décision de la Cour constitutionnelle, ayant cassé en 2013 une première condamnation à 80 ans de prison pour génocide et crimes de guerre, en raison d’un vice de forme. 

Âgé de 89 ans, Rios Montt est de nouveau accusé des mêmes chefs d’accusation contre le peuple maya. Un dossier qui remonte à la période où Rios Montt a pris le pouvoir à la suite d’un coup d’Etat. Le régime de Rios Montt (1982-1983) est considéré comme la période la plus sanglante de la guerre civile, qui opposait alors l’armée aux guérilléros communistes. De nombreux massacres ont été perpétrés à grande échelle par l’armée contre les Mayas. 

La guerre, qui s’est achevée en 1996, a fait 200.000 morts, selon un rapport de l’ONU daté de 1999. 90% des violations des droits de l’homme ont eu lieu entre 1978 et 1984. Les proches des victimes vont continuer à se battre pour obtenir justice et se rendront devant le tribunal le 23 juillet. 

 

Equateur: le pape François lance un appel pour préserver l’environnement

ww.tdg.ch/monde/ameriques/equateur-pape-lance-sos-environnement/story/28787349

pape-francois

Lors de sa venue en Equateur, dans le cadre de son voyage en Amérique du sud, du 5 au 12 juillet, le pape François a lancé mardi 7 juillet, un appel invoquant pour la première fois son encyclique sur l’environnement : Laudato si. 

« Une chose est sûre, nous ne pouvons pas continuer à tourner le dos à notre réalité, à nos frères, à notre mère la Terre », a-t-il déclaré lors d’une réunion avec des enseignants et des étudiants dans le nord de Quito.

Puis, lors d’une rencontre avec des groupes de la société civile et des représentants des peuples autochtones opposés à l’expansion de l’extraction minière, il a plaidé pour préserver l’Amazonie et estimé que son « énorme biodiversité » méritait un « soin particulier » en demandant une exploitation responsable des ressources. 

 

Paraguay : un jeu vidéo dont le pape est héros

http://www.tdg.ch/monde/ameriques/paraguay-pape-heros-jeu-video-papa-road/story/12389478

topelement

Alors que le pape doit se rendre aujourd’hui, vendredi 10 juillet, au Paraguay, dernière étape de sa visite latino-américaine, de jeunes Paraguayens ont innové en créant un jeu vidéo : Papa Road, dans lequel le joueur est au volant de la papamobile. Le but? Survivre dans les rues accidentées d’Asunción.

«L’idée nous est venue en juin alors que la municipalité rénovait les routes d’Asunción que le pape empruntera, mais en oubliant les autres rues de la ville. On s’est donc demandé comment le Pape ferait pour affronter ces obstacles que les habitants rencontrent tous les jours», explique le producteur du jeu José Manuel Gonzalez.