Monde / World
France /
21H33 - mercredi 24 juin 2015

Gordon-Krief – Sicard : le “duel” final

mercredi 24 juin 2015 - 21H33

A la veille du second tour de l’élection du Bâtonnier de Paris, Frédéric Sicard et David Gordon-Krief ont répondu à Opinion Internationale. Le vainqueur sera connu jeudi 25 juin vers 19h30.

IMG_0278

Les candidats à l’élection du Bâtonnier et du Vice-Bâtonnier de Paris (de gauche à droite) : David Gordon-Krief, Hubert Flichy, Dominique Attias, Frédéric Sicard

Quel Bâtonnier de Paris serez-vous si vous êtes élu ?

David Gordon-Krief : Le Bâtonnier de tous les avocats. Un Bâtonnier à l’écoute de l’ensemble de ses confrères dans toute leur diversité pour les protéger dans leurs difficultés et les accompagner dans leurs projets. Les confrères doivent savoir que le Bâtonnier et le Vice-Bâtonnier seront au quotidien à leur service.

Frédéric Sicard : il y a de la grandeur à être modeste. Je souhaite exercer un mandat exemplaire et que nous rendions à l’Ordre des avocats de Paris une démocratie ordinale. Le Barreau de Paris a besoin de démocratie et de transparence car un véritable mouvement de contestation s’est exprimé contre l’actuel fonctionnement du Conseil de l’Ordre. Il faut que les avocats s’intéressent à nouveau à leur Ordre. Comme il y a un trop-plein d’exercice solitaire et arbitraire du pouvoir, nous allons avec Dominique Attias mettre en place une autorité indépendante qui servira de médiation, qui dénoncera les abus et garantira notre politique de transparence et de démocratie.

 

Les avocats sont en danger en France et dans le monde. Quel rôle international jouera le Bâtonnier de Paris ?

David Gordon-Krief : Le Bâtonnier de Paris, avocat des avocats par excellence, représente aussi la défense des libertés fondamentales. Partout où la justice est menacée, le Bâtonnier de Paris et ses équipes interviendront. Si les avocats sont touchés ou attaqués, c’est la justice et la démocratie qui sont menacées.

Frédéric Sicard : Le souffle de la liberté anime la profession et au premier chef le Barreau de Paris. Le Bâtonnier de Paris est à la tête d’un Ordre qui pense autant à ses membres qu’aux avocats dans le monde. Nous ne voulons pas être pris entre des dorures ou dans des fauteuils en velours mais être au service des libertés. Revenons aux fondamentaux : le Bâtonnier de Paris incarne ce bâton qui représente le soutien moral qu’il doit à ses confrères. Ce Bâton est celui du service et de la liberté. Il symbolisera notre mandat.

 

Retrouvez le débat TV des quatre candidats à l’élection du Bâtonnier et du vice-Bâtonnier de Paris sur Public Sénat.

 

Directeur de la publication