Citizen Kids
Monde /
11H05 - mercredi 10 septembre 2014

La littérature n’est pas que pour les grands…

mercredi 10 septembre 2014 - 11H05

La littérature n’est pas que pour les grands… Et l’ouverture au monde encore moins ! Deux fois par mois, une libraire jeunesse « La boîte à histoires » vient partager ses coups de cœur dans la rubrique Citizen Kids.
Au menu : albums, romans, poésie, documentaires, livres pop-up et autres ovnis littéraires pour les petits et les grands de 0 à 16 ans. Il est fortement conseillé aux adultes d’y jeter un œil…


Art et guerre

Béatrice Fontanel / Daniel Wolfromm
Editions Palette. 24,00 €

ArtEtGuerre

Quand éclate la première guerre mondiale, nombre d’artistes français, allemands, anglais ou italiens sont enrôlés comme la plupart des jeunes hommes de l’époque en tant que soldats, grenadiers ou infirmiers.

Beaucoup y mourront, d’autres y réchapperont témoignant pendant ou après coup de l’horreur de cette expérience et parfois de la fascination morbide qu’elle a pu engendrer.

Dans ce nouvel opus des éditions Palette sont ainsi analysés plus de quatre-vingts tableaux d’artistes très divers qui tous ont cherché à montrer l’indicible: toiles prémonitoires, soldats gazés ou défigurés, enfer des tranchées ou autoportraits torturés d’artistes rescapés, dont beaucoup sombreront dans la dépression ou la folie.

Un fil chronologique mène tout le documentaire et les explications certes synthétiques suffisent à rendre compte du basculement qu’a exercé ce conflit dans l’histoire de l’art.

On apprécie comme toujours chez cet éditeur le souci de vulgarisation ainsi que la grande qualité des reproductions.

Pour un public d’ados … et leurs parents.


Combien de terre faut-il à un homme ?

Texte Annelise Heurtier / Illustrations Raphaël Urwiller
Editions Thierry Magnier. 16,50 €

Terre2Pacôme, jeune paysan, vit avec femme et enfants dans l’ouest sibérien. Il ne manque de rien, sa famille est à l’abri du besoin, mais il se sent pourtant insatisfait:

« Si seulement j’avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux ».

Pourtant, l’achat de terres supplémentaires, l’agrandissement de son troupeau et même l’embauche d’un domestique ne suffiront pas à le combler.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Pacôme veut toujours plus, encore et encore.

Son chemin va croiser celui d’un chef d’une tribu nomade qui va lui faire une étrange proposition: toute les terres qu’il pourra parcourir à pied dès l’aube seront à lui pour mille roubles seulement. Seul impératif: être revenu à son point de dépat avant le coucher du soleil.

Terre1Trop heureux de l’aubaine, Pacôme accepte et dès le lendemain se met en route d’un bon pas…

Gros coup de cœur pour cette fable philosophique inspirée d’une nouvelle de Tolstoï. Annelise Heurtier délivre un texte impeccable, au vocabulaire choisi, qui nous plonge illico dans la culture slave tout en dénonçant les affres du consumérisme à outrance.

Les sérigraphies lumineuses apportent un contrepoint très graphique et très contemporain à ce récit littéraire. Ce trait épuré et stylisé, ces grands aplats de couleurs sont l’œuvre du jeune et talentueux Raphaël Urwiller dont le travail mérite vraiment le détour.

Un album superbe, pertinent et engagé à partager avec vos enfants dès 7-8 ans.

Un fil chronologique mène tout le documentaire et les explications certes synthétiques suffisent à rendre compte du basculement qu’a exercé ce conflit dans l’histoire de l’art.

On apprécie comme toujours chez cet éditeur le souci de vulgarisation ainsi que la grande qualité des reproductions.

Pour un public d’ados… et leurs parents.


La boîte à images

Emmanuelle Houdart
Edition Thierry Magnier. 13,90 €

BoiteImage

Les bébés aussi ont droit à leur bouquin pour la rentrée ! Même quatre ! Puisqu’il s’agit ici de quatre mini-livres contenus dans un tout petit coffret juste à la taille de leurs toutes petites mains.

Ces quatre imagiers cartonnés explorent successivement tout ce qui fait leur quotidien, réel ou fantasmé: les bonnes choses à manger (le miel, les cerises, les bonbons), les animaux qui peuplent bien souvent l’imaginaire enfantin, les rituels de la maison (le pot, les jouets, le dodo) et enfin les peurs qui serrent le cœur dans la poitrine : les squelettes, les araignées, le sang…

Rien de classique dans ces imagiers puisqu’ils sont nés de la plume d’une Emmanuelle Houdart très inspirée.

BoiteImage2Vous découvrirez ici son trait si particulier et si prégnant, ses dessins porteurs de symboles et tout un univers fantasmagorique attirant et effrayant à la fois.

Nul doute que ces petits imagiers inclassables résonneront de manière particulière auprès des bébés lecteurs dans cette période un peu magique où tout se mêle étrangement : la permanence rassurante du quotidien, la poésie des petites choses et les monstres tapis sous le lit.