Développement durable
Monde /
13H13 - mercredi 4 janvier 2012

Chronique développement durable
du mercredi 4 janvier 2012

mercredi 4 janvier 2012 - 13H13

 

 

 

L’année 2011 : symbole du réchauffement climatique

2011 est l’année la plus chaude en France depuis le début du XXe siècle. En effet, avec une moyenne de 13,6° C (soit 1,5° C de plus que la normale — moyenne de référence 1971-2000), 2011 passe prend la tête devant la canicule de 2003 et ses 13,4° C de moyenne. C’est tout le paradoxe de 2011 : aucune canicule, seulement un printemps et un automne exceptionnellement doux et secs, en dehors des pluies diluviennes dans le Sud-Est au mois de novembre. Ainsi, durant avril et octobre, une température moyenne supérieure à la normale de 3,5° C a été enregistrée. Quant à décembre, dont on attend encore les résultats, il ferait aussi partie des mois les plus doux.

Cette douceur climatique n’a pas touché que la France. De manière générale, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) annonçait dès novembre que 2011 ferait partie de la « dixième année la plus chaude à l’échelle du globe » depuis le début des relevés en 1850. Les températures ont d’ailleurs été si élevées dans le grand Nord, que la banquise arctique n’a jamais été aussi mince.

L’agence de l’ONU a également rappelé l’inquiétude suscitée par le réchauffement climatique. En effet, les 13 années les plus chaudes qu’a connues la planète sont concentrées sur les 15 dernières, depuis 1997.

Le secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud, a conclu en affirmant « que nos données scientifiques sont solides et prouvent de manière irréfutable que le monde se réchauffe et que cette hausse des températures est due aux activités humaines. »

La solution se trouve peut-être dans le pacte signé à Durban le 11 décembre 2011. C’est la 1re fois que tous les pays de la planète se rassemblent dans le but principal de contenir une hausse des températures en dessous de 2°C d’ici 2020.

 

 

 

 

 

FRANCE

 

 


Arrivée salutaire de l’éco-énergie : Lyon a été choisi par la New energy and industrial technology development organization (NEDO). L’agence publique de soutien à l’innovation, rattachée au ministère de l’environnement japonais, a sélectionné l’agglomération lyonnaise pour accueillir le premier « réseau d’énergies intelligent » en Europe.

Eco-énergie : Paris inaugure son tout premier immeuble recouvert de panneaux photovoltaïques. Celui-ci a été réalisé par Résidence sociale d’Ile-de-France.

Lancement du portail internet de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique. Attendu depuis juillet, il permettra à la population d’appréhender les problèmes actuels relatifs aux changements de climats et les conséquences qui en découlent.

     

    UNION EUROPEENNE

     

     


    La Cour de justice de l’UE valide l’intégration de la taxe carbone pour le secteur aéronautique. Sommées de diminuer leurs émissions de CO2 depuis déjà quelques années, les compagnies aériennes, de toutes nationalités, qui desserviront les pays de l’UE devront racheter dès janvier 2012, 15 % de leurs émissions de CO2. Ceci pour lutter contre le réchauffement climatique.

    Nouveau rapport de l’Agence européenne pour l’environnement :  la pollution atmosphérique coûte 169 milliards d’euros à l’Europe.

    L’Agence européenne pour l’environnement rappelle qu’à partir de janvier 2012, 65 % des voitures d’un constructeur devront respecter la norme de 130 g de CO2/km. En cas d’infraction, le coupable pourrait se voir condamné à une amende pouvant monter jusqu’à 10 milliards d’euros.

       

      MONDE

      Défection historique : le Canada se retire du protocole de Kyoto. Le gouvernement explique cette décision par des arguments économiques, le pays ne pouvant pas faire face à une éventuelle pénalité qui s’élèverait à 14 milliards de dollars.

      Le géant nippon Sony frappe un grand coup à l’exposition Eco-Products organisée à Tokyo. Il présente la toute première batterie « bio », qui puise son énergie dans du papier. Suffisamment performante pour alimenter un MP3 en électricité, elle exclue tous produits chimiques et polluants dans son processus de fabrication.

      Victime d’une pêche illégale intensive dans ses eaux territoriales très poissonneuses, la Corée du Sud, furieuse, réagit et décide d’armer l’ensemble de ses garde-côte. Le bureau du premier ministre a indiqué que l’équivalent de près de 620 millions d’euros seront investis entre 2012 et 2015 pour renforcer la sécurité et lutter contre ce fléau.

         


         

         

         

        10 janvier 2012
        Conférence : La Trame Verte et Bleue: un frein à l’érosion de la biodiversité
        8 h 45 – Université des Sciences et Techniques de Rouen – Bâtiment Lemery – Mont-St-Aignan

        11 janvier 2012
        Conférence : Négociation sur le changement climatique, bilan après Durban
        18 h à 20 h – Agro-ParisTech – 16 rue Claude-Bernard – 75005 Paris

        11 et 12 janvier 2012
        Conférence sur les forêts tropicales
        : Point d’étape et nouveaux défis
        – quelles orientations pour les acteurs français ?
        Centre de conférences ministériel – 27 rue de la Convention – 75015 Paris

        11 et 12 janvier 2012
        Convention internationale des énergies marines renouvelables
        Hall de convention – H14 – Bordeaux

        Publication de l’Agenda du Développement Durable 2012 aux éditions Bioviva

         

         

        Chronique réalisée par Laurie Mathy
        pour Opinion Internationale

         

         


          Danemark : leader des énergies vertes… et des taxes

          Les énergies renouvelables sont multiples. DR
          Avec l’adoption de la taxe carbone dès 1993, quand d’autres pays se demandaient encore si le réchauffement climatique était une réalité, le Danemark est très vite devenu le leader en matière d’énergies…

          Le pétrole, une malédiction pour les pays en développement ? Entretien avec Francis Perrin, directeur de la rédaction du bimensuel « Pétrole et Gaz Arabes » et vice-président d’Amnesty international

          A l'occasion des 50 ans d'Amnesty, Oi continue de publier une série de sujets pour faire le point sur les droits de l'homme dans le monde. Deuxième article : l’entretien avec Francis Perrin, directeur de la rédaction du bimensuel « Pétrole et Gaz Arabes » et vice-président d’Amnesty international.

          OGM : crainte de l’Europe, espoir des pays émergents

          Alors que la France et l’Europe, de manière générale, restent assez frileuses quant à la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM), ces derniers se développent considérablement au niveau planétaire. En effet, selon…

          Chronique Développement durable du jeudi 15 mars

          La Chine menace les entreprises européennes pour contraindre l'UE à abandonner la taxe carbone. DR
                Le Canada s’enfonce dans le déni environnemental Le Canada est longtemps apparu comme leader écologique, un Etat capable dès 1999 d’adopter une loi pour la protection de l’environnement, quand…