Monde / World
Monde /
10H34 - mardi 8 novembre 2011

Et les pays les plus développés sont…

mardi 8 novembre 2011 - 10H34

Quels sont les pays les plus développés ? Les membres du G20 qui ont défilé à Cannes la semaine dernière ? Selon le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement), si l’on écarte le PIB, le fameux Produit Intérieur Brut, qui ne mesure que la richesse financière et économique des Etats, et si l’on prend aussi en compte des critères sociaux, humains et environnementaux, le classement mondial est chamboulé.

Son dernier rapport, paru pendant le G20, a tranché : Norvège, Australie et Pays-Bas sont les pays les plus développés dans une approche qui prend en compte toutes les dimensions de la vie. Les Etats-Unis, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l’Irlande, le Liechtenstein, l’Allemagne et la Suède complètent les dix premières places.

Mais si l’on prend en compte et que l’on sanctionne davantage les inégalités internes de revenus, les Etats-Unis dégringolent à la 23ème place.

La France, elle, pointe à la vingtième place, soit une perte de 6 places en un an. Mauvais bilan à la veille d’élections nationales en 2012.

Le pays le moins développé est… la République démocratique du Congo. Dur dur pour un pays en pleine campagne électorale dont le président sortant Joseph Kabila ne présente pas un bilan glorieux, malgré l’aide internationale. Les dix derniers pays sont africains.

L’indice de développement humain rend justice à toutes les dimensions de la vie, en leur accordant une même importance : santé, scolarité et éducation, environnement, revenus, espérance de vie, tout ce qui fait une vie d’homme est pris en compte.

Un autre indice a été conçu, l’indice d’inégalité de genre, qui prend en compte l’accès aux soins de santé reproductive, le nombre d’années de scolarisation, la représentation parlementaire et la participation des femmes au marché du travail. Arrive en tête la Suède, suivie des Pays-Bas, du Danemark, de la Suisse, de la Finlande, de la Norvège, de l’Allemagne, de Singapour, de l’Islande et de la France. Le Yemen, le Mali, l’Afghanistan sont parmi les dix derniers où être femme, ou être d’une minorité sexuelle est plus pénible voire dangereux qu’ailleurs.

Une idée : le prochain G20, sous présidence mexicaine, pourrait inviter les 20 lauréats du rapport du PNUD pour éclairer les travaux des plus riches. Le bonheur des 7 milliards d’êtres humains sera, peut-être, mieux pris en compte.

Michel Taube