Le Fil

8h11 - 2 février 2017

Marine Le Pen refuse de rembourser 300 000 euros au Parlement européen

Marine Le Pen a annoncé qu’elle ne rembourserait pas près de 300.000 euros que le Parlement européen lui réclame pour avoir rémunéré comme assistante parlementaire Catherine Griset à une époque où celle-ci était la secrétaire, puis la chef de cabinet de la dirigeante du Front national.

La présidente du groupe Europe des nations et des libertés a déposé une plainte auprès du parquet de Bruxelles pour « faux intellectuel » visant la directrice de l’Office européen de lutte antifraude et le secrétaire général du Parlement européen, Klaus Welle, au sujet de l’enquête sur des soupçons de fraude relative à l’emploi d’assistants parlementaires du FN au Parlement européen.

Faute de s’être acquittée de la somme réclamée, la candidate à la présidentielle pourrait se voir retirer la moitié de son salaire et de ses indemnités journalières, ainsi que tous ses frais généraux.

7h10 - 2 février 2017

Fillon aurait touché 200 000 euros du groupe Ricol Lasteyrie

L’ex-premier ministre François Fillon aurait touché 200.000 euros en quatre ans du groupe Ricol Lasteyrie qu’il aurait conseillé via sa société 2F Conseil, rapportent mercredi Le Monde et Mediapart, qui pointent un possible conflit d’intérêts.

Le candidat de la droite à l’élection présidentielle serait depuis 2012 le « senior advisor » pour ce groupe qui conseille de nombreuses sociétés du CAC 40. L’un des fondateurs du groupe, René Ricol, a occupé le poste de commissaire général à l’investissement de 2010 à 2012 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy et côtoyé à ce titre François Fillon.

8h50 - 1 février 2017

Trump nomme un conservateur à la cour suprême

Donald Trump a annoncé mardi soir la nomination du juge conservateur Neil Gorsuch, 49 ans, au neuvième siège vacant de la Cour suprême des Etats-Unis, une
décision lourde de conséquences pour l’évolution de la société américaine.

6h52 - 1 février 2017

831 440 euros pour Penelope Fillon selon le Canard

François Fillon a dénoncé mardi une opération « professionnelle » de « calomnie » visant à abattre sa candidature présidentielle, peu après une perquisition à son bureau de l’Assemblée nationale pour une affaire d’emplois fictifs visant son épouse Penelope, dont le Canard Enchaîné a revu la rémunération à la hausse. Après avoir évoqué la somme de « 500 000 euros brut » la semaine dernière, le Canard Enchaîné chiffre désormais, dans son édition de mercredi, à 831 440 euros bruts la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud. Non à partir de 1998 comme Le Canard l’écrivait la semaine dernière, mais dès 1988.

6h36 - 1 février 2017

Première victoire pour Mohamed Ould M’Kheitir en Mauritanie : la Cour suprême ordonne un nouveau procès

Mohamed Ould M’Kheitir vient-il de remporter une première victoire ? Hier, la Cour suprême de Mauritanie a ordonné la tenue, à une date indéterminée, d’un nouveau procès. La Cour a précisé que cette nouvelle étape judiciaire se déroulerait devant une Cour d’appel différente de celle qui l’a condamné à mort. Une raison de plus de signer l’Appel pour la libération du blogueur .

12h17 - 31 janvier 2017

Tensions dans l’Est ukrainien

Sept soldats ukrainiens ont été tués et neuf autres blessés lors d’une attaque lancée ce week-end par les séparatistes prorusses de l’est du pays, a annoncé l’armée
ukrainienne. Il s’agit des combats les plus meurtriers depuis la mi-décembre dans cette région.
L’Ukraine avait déclaré dimanche avoir repoussé une attaque des rebelles, qui cherchaient à enfoncer ses positions dans la ville d’Avdiyivka, située sur la ligne de front, tandis que les séparatistes faisaient état de violents pilonnages contre leurs positions dans ce secteur.

11h42 - 31 janvier 2017

L’état du mal-logement en France s’aggrave selon la fondation Abbé Pierre

La 22e édition du rapport annuel sur l’état du mal-logement de la Fondation Abbé Pierre dessine le portrait d’une France fracturée par la crise du logement. 4 millions de personnes sont sans abri, mal logées ou sans logement personnel. Outre ces situations les plus graves, 12,1 millions de personnes sont touchées à des degrés divers par la crise du logement. Effort financier excessif, précarité énergétique, risque d’expulsion locative, copropriétés en difficulté, surpeuplement… au total, sans les doubles comptes, près de 15 millions de personnes sont touchées, à un titre ou à un autre, par la crise du logement. Mobilisons-nous pour aider les mal-logés !

10h16 - 31 janvier 2017

Fusillade au Québec : un étudiant nationaliste inculpé

L’unique suspect de la fusillade qui a fait six morts, dimanche soir, dans une mosquée de Québec, a été mis en examen pour homicide avec préméditation, ont annoncé
les autorités canadiennes. La justice canadienne a identifié le suspect comme Alexandre Bissonnette. Il est décrit par les médias canadiens comme un jeune homme québecois de 27 ans étudiant à l’université de Laval.
Outre six chefs d’accusation pour homicide avec préméditation, il a également été inculpé de cinq chefs de tentative de meurtre. Les policiers « considèrent qu’il s’agit
d’un loup solitaire » et sont convaincus que personne d’autre n’est impliqué, a-t-on précisé de source policière. Il était connu sur les réseaux sociaux comme un partisan de la présidente du Front National, Marine Le Pen, et décrit par ses camarades d’université comme un « introverti
impopulaire » fasciné par les mouvements nationalistes.

9h15 - 31 janvier 2017

Fillon et son épouse entendus sur des soupçons d’emplois fictifs

L’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs de l’épouse de François Fillon avance rapidement: le candidat de la droite à la présidentielle et Penelope Fillon ont été entendus plusieurs heures lundi, au lendemain du grand meeting censé relancer sa campagne. François et Penelope Fillon ont été entendus séparément à Versailles dans les locaux du Groupe d’intervention régional (GIR) par les policiers de l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF).

10h02 - 30 janvier 2017

Tollé et manifestations contre la politique migratoire de Trump

Donald Trump a annoncé hier soir que les Etats-Unis se mettraient à émettre à nouveau des visas pour tous les pays une fois mises en place des politiques de sécurité du territoire américain dans les 90 prochains jours. Le décret signé par Donald Trump vendredi soir interdisant aux ressortissants de sept pays musulmans un accès au territoire américain a provoqué un tollé dans plusieurs Etats, des manifestations dans plusieurs villes américaines et une fronde de la part de procureurs généraux démocrates. « Pour être clair, il ne s’agit pas d’une interdiction contre les musulmans comme la presse l’a rapporté d’une manière fausse », a déclaré Trump. « Cela n’a rien à voir avec la religion, cela concerne le terrorisme et la protection de notre pays ». « Nous allons émettre à nouveau des visas à tous ces pays lorsque nous serons sûrs que nous avons mis en place les politiques les plus sûres au cours des 90 prochains
jours. »

Condamnation et opposition

Les procureurs généraux démocrates de 16 Etats américains, dont ceux de Californie et de New York, ont publié hier un communiqué commun condamnant le décret. Plusieurs juges fédéraux s’y sont opposés ce week-end, ordonnant notamment la suspension provisoire des expulsions de personnes dotées de visa valides ou bénéficiant du statut de réfugié. Des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés hier à New York, Washington, Boston ou à l’aéroport de Los Angeles après une première vague de manifestations spontanées samedi dans les aéroports alors que les agents de l’immigration commençaient à appliquer le décret présidentiel.