Le Fil

9h15 - 31 janvier 2017

Fillon et son épouse entendus sur des soupçons d’emplois fictifs

L’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs de l’épouse de François Fillon avance rapidement: le candidat de la droite à la présidentielle et Penelope Fillon ont été entendus plusieurs heures lundi, au lendemain du grand meeting censé relancer sa campagne. François et Penelope Fillon ont été entendus séparément à Versailles dans les locaux du Groupe d’intervention régional (GIR) par les policiers de l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF).

10h02 - 30 janvier 2017

Tollé et manifestations contre la politique migratoire de Trump

Donald Trump a annoncé hier soir que les Etats-Unis se mettraient à émettre à nouveau des visas pour tous les pays une fois mises en place des politiques de sécurité du territoire américain dans les 90 prochains jours. Le décret signé par Donald Trump vendredi soir interdisant aux ressortissants de sept pays musulmans un accès au territoire américain a provoqué un tollé dans plusieurs Etats, des manifestations dans plusieurs villes américaines et une fronde de la part de procureurs généraux démocrates. « Pour être clair, il ne s’agit pas d’une interdiction contre les musulmans comme la presse l’a rapporté d’une manière fausse », a déclaré Trump. « Cela n’a rien à voir avec la religion, cela concerne le terrorisme et la protection de notre pays ». « Nous allons émettre à nouveau des visas à tous ces pays lorsque nous serons sûrs que nous avons mis en place les politiques les plus sûres au cours des 90 prochains
jours. »

Condamnation et opposition

Les procureurs généraux démocrates de 16 Etats américains, dont ceux de Californie et de New York, ont publié hier un communiqué commun condamnant le décret. Plusieurs juges fédéraux s’y sont opposés ce week-end, ordonnant notamment la suspension provisoire des expulsions de personnes dotées de visa valides ou bénéficiant du statut de réfugié. Des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés hier à New York, Washington, Boston ou à l’aéroport de Los Angeles après une première vague de manifestations spontanées samedi dans les aéroports alors que les agents de l’immigration commençaient à appliquer le décret présidentiel.

8h00 - 30 janvier 2017

Hamon remporte la primaire de la gauche

Benoît Hamon s’est imposé comme candidat socialiste à la présidentielle dimanche grâce à une très large victoire sur Manuel Valls au second tour de la primaire élargie du PS, se fixant désormais pour tâche de « rassembler » les socialistes et la gauche. Le député des Yvelines, 49 ans, a réuni 58,72% des suffrages contre 41,28% pour l’ancien premier ministre, 54 ans, selon des résultats quasi définitifs de ce scrutin qui marque aussi un large désaveu pour ceux qui ont exercé le pouvoir depuis 2012, François Hollande et Manuel Valls en tête. Dans son discours de victoire, M. Hamon, qui s’entretiendra avec le Premier ministre Bernard Cazeneuve lundi après-midi à Matignon et avec François Hollande dans la  semaine, a affirmé que la gauche « relevait la tête ».
Il a dans la foulée annoncé qu’il proposerait « à tous les candidats de cette primaire » mais aussi à l’écologiste Yannick Jadot et au candidat de la France Insoumise,
Jean-Luc Mélenchon, de construire une majorité gouvernementale.

15h16 - 27 janvier 2017

Gambie : le président élu Adama Barrow de retour

Le nouveau président gambien Adama Barrow a regagné jeudi après-midi son pays en provenance du Sénégal, cinq jours après le départ en exil de son prédécesseur Yahya Jammeh, qui a marqué l’épilogue de six semaines d’une crise à rebondissements.

14h15 - 27 janvier 2017

Tensions autour du projet de mur entre le Mexique et les Etats-Unis

Le président des Etats-Unis Donald Trump envisage, entre autres possibilités, la mise en place d’une taxe sur les produits mexicains pour  financer la construction d’un mur à la frontière qui a provoqué jeudi un pic de fièvre entre les deux immenses pays voisins. En pleine discorde sur ce projet de mur, promesse emblématique du magnat de l’immobilier durant sa campagne, et sur la renégociation de l’accord de libre-échange Aléna, le président mexicain Enrique Pena Nieto a annulé sa visite à Washington, prévue dans moins d’une semaine. Donald Trump a signé mercredi un décret donnant le coup d’envoi, largement symbolique à ce stade, au projet de construction d’un mur renforcé le long de l’immense frontière avec le Mexique.

11h15 - 27 janvier 2017

Rencontre Trump-May : la relation américano-britannique scrutée

À peine installé à la Maison Blanche, le président américain Donald Trump reçoit vendredi la Première ministre britannique Theresa May pour évoquer les liens commerciaux
post-Brexit et donner une impulsion différente à « la relation spéciale » entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni. En devenant le premier dirigeant étranger reçu dans le Bureau ovale par le nouveau président républicain, la première ministre britannique réussit un coup diplomatique.
Mais elle sait aussi que ses faits et gestes seront scrutés à la loupe par les alliés des Etats-Unis.

10h14 - 27 janvier 2017

Affaire Pénélope : Fillon dément fermement

François Fillon a fermement démenti jeudi que son épouse Penelope ait bénéficié d’emplois fictifs, une « accusation abjecte », assurant qu’il ne renoncerait à la présidentielle que s’il était mis en examen.

7h02 - 26 janvier 2017

Trump signe le décret pour le mur à la frontière avec le Mexique

11h59 - 25 janvier 2017

Colonisation israélienne en Cisjordanie

Le ministère israélien de la Défense annonce avoir donné son feu vert à la construction de 2 500 nouveaux logements dans les colonies de peuplement juives en Cisjordanie occupée. Il s’agit de la deuxième annonce du genre depuis que Donald Trump est devenu président des Etats-Unis vendredi. Dans un communiqué, le ministère de la Défense indique que les nouvelles constructions ont été autorisées par le Premier ministre, Benyamin Netanyahu, et par le ministre  de la Défense, Avigdor Lieberman.

10h01 - 25 janvier 2017

Accord précaire à Astana sur le conflit syrien

Après deux jours de délibérations indirectes entre rebelles et représentants du régime de Damas, le ministre kazakh des Affaires étrangères Kaïrat Abdrakhmanov a déclaré
que la Russie, l’Iran et la Turquie s’étaient mis d’accord sur un communiqué final prônant la mise en place d’un système « visant à surveiller et assurer la bonne application du cessez-le-feu, à empêcher toute provocation et à déterminer les modalités de la trêve ». Concluant les discussions ouvertes lundi dans la capitale du Kazakhstan, Moscou, Téhéran et Ankara ont dit soutenir la volonté des groupes d’opposition armés de participer  au prochain cycle de négociations, qui s’ouvrira le 8 février à Genève. Mais l’hostilité des rebelles envers l’Iran et l’offensive de l’armée syrienne à l’ouest de Damas semblent compromettre l’accord trouvé à Astana.