Opi'News

19h19 - 8 février 2022

Jean-Michel Blanquer calcule mal sa réforme et les filles désertent les cours de mathématiques

« Ne pas calculer, c’est ma thématique ». Voilà ce que pourrait avouer Jean-Michel Blanquer après avoir réalisé une deuxième erreur de jugement en un temps record. Alors que le ministre de l’Education nationale avait annoncé bien tardivement, il y a un mois, le protocole sanitaire de la rentrée scolaire depuis Ibiza, le voici désormais à effectuer un virage à 180°.

En réintégrant la matière au tronc commun de Première et Terminale, « l’ensemble des élèves » aurait davantage « de culture mathématique », dit-il. Sauf que ces mêmes adolescents choisissent dorénavant de fuir l’enseignement à cause de la réforme Blanquer, en particulier les filles. Et face à ce constat, le ministre d’Emmanuel Macron se défile. D’après lui, le programme de spécialité mathématique « est beaucoup plus exigeant » que celui de l’ancienne terminale S. D’où sa perte de vitesse.

Mais tout bon mathématicien le sait : les chiffres comme les théorèmes ne mentent jamais. Si 90 % des élèves de Terminale suivaient l’enseignement avant la réforme, et que seuls 59 % l’ont choisi l’an dernier en spécialité ou en option, alors, les lycéens se ferment beaucoup de portes. Jean-Michel Blanquer va donc la prendre ?

 

NK

14h08 - 7 février 2022

Baise : la stratégie « zéro Covid » quel qu’en soit le prix coûte la liberté de 3,5 millions de Chinois

44 cas de Covid à Baise ou Bose en Chine équivalent-ils au confinement d’une ville aussi peuplée que l’Uruguay ? Oui, si on en croit la ligne de conduite chinoise « zéro Covid », contraignant cette fois la métropole de Baise au confinement, dans le sud du pays. Et pour ce faire, l’Etat n’y va pas par quatre chemins : les quatre murs de leurs domiciles, bien souvent minuscules en Chine, seront l’unique endroit où les habitants de Baise auront le droit de vivre dans les jours à venir.

« Interdiction de quitter le domicile jusqu’à nouvel ordre », a argué la mairie dans la soirée du dimanche 6 février. D’autant plus dans le contexte actuel des JO d’hiver, où Pékin se montre plus vigilant encore qu’à l’accoutumée. Tous les participants étrangers sont d’ailleurs confinés dans une bulle sanitaire séparée de façon étanche du reste de la capitale chinoise. Ce cloisonnement n’a pas empêché plusieurs athlètes, dont le patineur artistique allemand Nolan Seegert et le grand favori du combiné nordique Jarl Magnus Riiber, d’attraper le virus.

Les résidents de Baise se trouvent désormais enfermés chez eux, alors même que 2 500 km les séparent des pistes des JO.

 

NK

10h07 - 7 février 2022

Macron à Moscou et Kiev : une certaine idée de la France

Nicolas Sarkozy avait réussi à stopper les velléités d’invasion de la Géorgie par Vladimir Poutine en 2008. Le déplacement d’Emmanuel Macron à Moscou aujourd’hui et demain à Kiev en Ukraine honore l’idée que se font beaucoup d’observateurs dans le monde, peut-être plus que nos concitoyens, du rôle de la France. Alors que les services de renseignement américain annoncent la possible invasion de l’Ukraine en 48h par les troupes russes, le coup de poker de Macron, en lien avec l’Allemagne et l’Union Européenne, est peut-être une ultime tentative de paix.
MT
15h58 - 6 février 2022

Accusé de maltraitance, le patron d’ORPEA, numéro 1 des EHPAD privés, est convoqué par le gouvernement

Après la parution d’un livre à charge contre le groupe Orpea, Jean-Christophe Romersi, son dirigeant, est convoqué le 1er février par la ministre déléguée chargée de l’autonomie Brigitte Bourguignon.

L’acteur français numéro 1 dans la prise en charge de la dépendance est accusé d’avoir notamment mis en place un système où les soins d’hygiène, la prise en charge médicale, voire les repas, seraient « rationnés » pour améliorer sa rentabilité. Ces allégations ont été rendues publiques par la parution d’un livre-enquête Les Fossoyeurs, du journaliste Victor Castanet, aux éditions Fayard.

Le gouvernement a déjà fait savoir que « plusieurs points feront l’objet d’enquêtes approfondies par les services de l’Etat ».

Orpea est présent dans 23 pays.

 

NK

10h01 - 1 février 2022

Primaire populaire : diviser pour mieux régner ? 

Dimanche la candidate Christiane Taubira a remporté la primaire populaire. Elle a accompagné sa victoire par la signature d’un “contrat de rassemblement”, promettant un “socle commun” dans son programme. Ainsi, les diverses propositions des autres candidats de la gauche qui font consensus seront incluses parmi les siennes. Plus de 420 000 citoyens s’étaient inscrits pour la primaire populaire, un chiffre assez surprenant. 

L’ancienne Garde des Sceaux est-elle pour autant la candidate de la gauche “unie”, tant souhaitée par les organisateurs de la primaire ? Ou est-ce un retour à la case départ pour la gauche, encore plus divisée, à deux mois et demi du premier tour de la présidentielle ?

MBD

10h22 - 31 janvier 2022

Le petit (coup) de cœur d’Edouard Philippe pour Valérie Pécresse : bientôt la Saint-Valentin ?

Ah le petit coeur d’Edouard Philippe pour Valérie Pécresse en réaction à un tweet de Damien Abbad ! C’est presque un aveu d’affection à quelques jours de la Saint-Valentin ! Évidemment il ne faut y voir que de l’humour et aucun message politique. Edouard Philippe ne va tout de même pas finir premier ministre de la première présidente de la République française !

https://twitter.com/France24_fr/status/1487425568656162818

MT 

 

5h03 - 29 janvier 2022

Covid-19 : les épreuves de spécialité du Bac sont reportées de mars à mai

Le variant Omicron réchauffe des anciens souvenirs, comme au micro-onde. Des épreuves du Bac sont à nouveau reportées, de spécialité cette fois. Elles se tiendront désormais les 11, 12 et 13 mai, alors que les lycéens étaient initialement attendus aux examens le 14 et 16 mars. La décision du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, fait suite à la demande générale émise par les grévistes, lors de la journée de mobilisation du 13 janvier.

Nées de la réforme du Bac, ces épreuves, comportant deux matières – nommées spécialités – choisies par l’élève, comptent pour 32 %, de la note finale. Ce report a été motivé par une volonté de ne pas occasionner de « ruptures d’égalités », les lycéens connaissant « des écarts de préparation », en raison de la Covid, ainsi que par la situation pandémique.

NK

6h01 - 28 janvier 2022

Sondage : Jean-Luc Mélenchon derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron chez les 18-30 ans

Une étude Ifop pour LCI sur les intentions de vote des 18-30 ans rebat les cartes du côté des outsiders. Alors que le Président sortant (24 %) et la tête de liste RN (21 %) sont dans un fauteuil au premier tour, Valérie Pécresse et Eric Zemmour rassemblent moins. Respectivement pourvus de 8 % et 9 % des votes selon l’enquête d’opinion, les deux autres candidats de la droite se montrent manifestement gauches avec les plus jeunes.

Ces derniers perdent pourtant beaucoup moins de terrain si l’on prend en compte les réponses au sondage toutes tranches d’âge confondues : dans ce cas, 16 % des interrogés donneraient leur voix à la candidate LR, 13 % au leader du parti Reconquête.

Du côté des 18-30 ans, le résultat le plus surprenant revient à Jean-Luc Mélenchon (13 %). Avec cette proportion de suffrages, celui qui avait déjà su séduire auprès de cette tranche d’âge en 2017 s’emparerait de la troisième place, même s’il reste loin derrière les favoris Macron et Le Pen.

 

NK

17h27 - 27 janvier 2022

170 manifestations partout en France pour réclamer une hausse des salaires

Les prix flambent du côté de l’énergie et des matières premières, provoquant une chute du pouvoir d’achat et l’inquiétude des Français. De nombreux syndicats, dont la CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl et MNL, appellaient à manifester aux quatre coins du pays ce jeudi 27 janvier pour une hausse des salaires face à l’inflation.

Si la grève générale mobilise tous les secteurs d’activités, leur participation réelle est toutefois moindre par rapport aux estimations des organisateurs : 8 à 9 % des enseignants seraient impliqués selon l’Education nationale, alors que les syndicats tablaient plutôt sur 20 %. Ce pourcentage de participation demeure néanmoins supérieur à celui du 20 janvier, lors de la grève à l’école.

Les afflux de manifestants parasitent le fonctionnent des transports en commun dans quelques grandes agglomérations, à l’instar du tramway niçois ou du RER-B parisien. Le plus grand rassemblement perturbe actuellement le Sud-est de la capitale, le cortège se déplaçant de Bastille à Bercy. Les manifestations se déroulent pour l’heure sans problème majeur, même si les salariés grévistes « ne demandent pas une aumône, mais leurs dus », selon les syndicats.

 

NK

13h32 - 27 janvier 2022

Risque d’invasion russe en Ukraine : une réunion diplomatique à Paris décisive pour négocier la paix ?

Alors que la Russie ne cesse de manœuvrer ses unités militaires à la frontière ukrainienne, les conseillers diplomatiques des présidents russe, ukrainien et français et du chancelier allemand sont réunis à Paris, depuis mercredi 26 janvier midi, à l’occasion d’une réunion diplomatique dans le format dit de «Normandie».

Cette initiative de la France permettra-t-il à l’Europe d’exister enfin entre les Etats-Unis et la France ?

Ce format quadripartite œuvre pour appliquer les accords de paix de Minsk afin de mettre un terme au conflit entre Kiev et les séparatistes ukrainiens pro russes dans la région du Dombas, aux portes de la Russie dans l’Est ukrainien. La ratification des accords remonte à l’annexion de la région stratégique de la Crimée, appartenant à l’Ukraine, par Moscou en 2015. Cette réunion, réunissant en tout une quinzaine de diplomates, ne s’était plus tenue depuis six mois en raison des négociations au point mort autour de la Crimée. La présidence française espère en tirer une « indication claire sur l’état d’esprit des Russes ».

NK