Edito
10H32 - dimanche 26 février 2023

Il faut libérer le plus célèbre rappeur iranien Toomaj Salehi ! Lettre ouverte à Jill Biden et Brigitte Macron

 

Paris, le 28 février 2023

Madame Jill Biden, Première Dame, épouse de Monsieur Joe Biden, Président des États-Unis,

Madame Brigitte Macron, Première Dame, épouse de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française,

Mesdames,

Aux Etats-Unis comme en France, les rappeurs ont l’oreille des deux Présidents, Joe Biden et Emmanuel Macron, et de vous-même. Tout le monde se souvient encore d’une grande fête avec de nombreux artistes dans la cour de l’Elysée, notre “Maison blanche”, lors de la fête de la musique le 21 juin 2018. 

Plus récemment, le 6 février, Madame Jill Biden, c’est vous-même en personne qui avez annoncé à Los Angeles, le prix, décerné pour la première fois, de la chanson engagée lors de la 65ème Cérémonie des Grammy Awards. C’est un artiste iranien, Shervin Hajipour, dont la chanson « Baraye » est devenue le refrain, l’hymne de la révolution Femme Vie Liberté en Iran, qui est le lauréat.

A bien des égards, ce prix décerné à un artiste iranien sonne comme une invitation lancée aux professionnels de la musique et au monde entier à suivre le sort de tous les artistes iraniens !

Justement, parlons d’Iran et de musique !

Aujourd’hui, Mesdames, au fin fond de la prison d’Ispahan en Iran, Toomaj Salehi, un rappeur de génie, le plus célèbre d’Iran, un homme au grand coeur, un écorché vif et un amoureux transi et sans borne de la liberté, vous appelle au secours ! 

Toomaj est le plus célèbre rappeur iranien et il compte des millions de fans dans le monde.

Violemment arrêté chez lui dans la province de Tchaharmahal-et-Bakhtiari le 30 octobre

2022, emprisonné depuis bientôt quatre mois, torturé à plusieurs reprises, il est, selon nos informations, à l’isolement et très affaibli. ll encourt la peine de mort car il est poursuivi pour « corruption sur terre » (ifsad fil Arz). Il n’a toujours pas droit à un procès équitable.

Ses vrais crimes ? Toomaj a composé des chansons contestataires. Et alors ? Le rap est à la base un mouvement de protestation contre toutes formes d’oppression. C’est exactement ce que fait Toomaj en Iran. Ses paroles sont claires : “si tu vois l’injustice et la douleur du peuple et que tu restes indifférent, tu es aussi coupable ».

Et, comme des millions d’Iraniens en Iran et dans la diaspora, Toomaj a manifesté dès les jours qui ont suivi le meurtre de la jeune Mahsa Amini le 16 septembre 2022 par la police des moeurs, avec ces millions de femmes qui réclament la liberté, des élections démocratiques et le droit de vivre comme les autres. “Femme Vie Liberté” est leur devise ! Tout un peuple fait sa révolution !

Toomaj a osé chanter sa foi en la liberté dans des chansons devenues virales d’une beauté qui émeut !

Pour exercer les mêmes droits, un Eminem, un Jay-Z, un NF (qui est un des rappeurs préférés de Toomaj) aux Etats-Unis, un Booba, un Orelsan en France, pour ne prendre que ces trois pays, auraient composé un titre et récolté des lauriers et des millions de dollars en juste récompense de leur talent et de leur popularité.

En Iran, ces mêmes rappeurs, comme Toomaj, récoltent la prison, la torture et le “droit” de se taire. 

Toomaj n’est pas le seul car le rappeur Saman Seydi est aussi en prison.

Nous demandons pour Toomaj, pour Saman Seydi, comme pour tous les artistes emprisonnés, la liberté de créer et de vivre.

Mesdames Biden et Macron, Toomaj doit être libéré par les autorités iraniennes et nous vous invitons à intervenir pour que la France, les Etats-Unis et l’ensemble de l’opinion internationale exigent des autorités iraniennes sa libération immédiate.

Nous vous invitons aussi, Mesdames, et, à travers vous, les responsables politiques en charge des arts, mais aussi les artistes, les professionnels de la culture à qui nous adressons copie de cette Lettre ouverte, de tous parrainer Toomaj, d’entreprendre toutes actions utiles pour le défendre et demander sa libération immédiate comme celle de tous les artistes iraniens emprisonnés ou inquiétés. 

Mesdames Biden et Macron, nous vous encourageons à nous aider à sensibiliser les rappeurs au sort de leur confrère Toomaj. Aux rappeurs, nous adressons un message spécifique : soyez la voix de Toomaj ! Au nom de votre liberté et des valeurs du hip-hop ! Ainsi, pourquoi les artistes ne remixeraient-ils pas les chansons de Toomaj et ne créeraient-ils pas de nouvelles chansons pour réclamer sa liberté ! 

Mesdames, Nous sommes tous Toomaj et avec nous, nous vous invitons à clamer haut et fort : “Je suis Toomaj” !

 

Shabnam Khosravi, cousine maternelle et très proche de Toomaj, ingénieure française

Michel Taube, fondateur d’Opinion Internationale, de la campagne “Ensemble POUR la Révolution Femme Vie Liberté en Iran” et de l’organisation Ensemble contre la peine de mort qu’il a dirigée de 2000 à 2007

 

Copie de cette Lettre est adressée à :

Aux Etats-Unis : 

Antony Blinken Secretary of State

Linda Thomas-Greenfield, United States Ambassador to the United Nations

Lucian Grainge, CEO of Universal Music Group

Tammy Hurt, Grammy Academy Awards’ Chair

Angelina Joly

Eminem

Jay-Z

NF

 

En France : 

Rima Abdul Malak, ministre de la Culture de la République française,

Catherine Colonna,  Ministre de l’europe et des affaires étrangères

Bruno Studer, député et  président de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale

Laurent Lafon, sénateur et président de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat français

Booba

Orelsan

 

30 minutes de sport tous les jours et pour toujours !

Les Jeux olympiques ne durent qu’un été et les investissements qu’ils demandent sont considérables. C’est pourquoi le gouvernement français a décidé de se servir de cet événement pour se tourner vers le…