La chronique de Patrick Pilcer
14H42 - mardi 13 décembre 2022

A quoi sert encore l’ONU ? Et si on arrêtait la « catastrophe » ! La chronique de Patrick Pilcer

 

Patrick Pilcer

Quelle catastrophe que ce « Machin » comme l’appelait le Général De Gaulle ! Voilà une institution qui emploie des milliers de personnes, qui coûte des milliards et qui ne sert à rien, sauf peut-être aux diplomates qui y sont nommés.

Nous sommes en pleine guerre aux portes de l’Europe, en Ukraine. La Chine menace jour après jour Taiwan. La Turquie bombarde les populations Kurdes. Le régime des ayatollahs condamne à mort des opposants politiques, fait tirer à balles réelles contre sa propre population. Les Talibans revenus au pouvoir sévissent à nouveau, essentiellement contre les femmes. La Libye, la Syrie, même le Liban sont en plein chaos. L’homophobie progresse partout dans le monde arabe et pas qu’au Qatar, comme l’antisémitisme, le négationnisme et la haine de l’autre parce que Autre. Au Sahel, les milices Wagner, et, derrière elles, vous savez qui, prennent le contrôle des ressources naturelles. Les prix des matières premières énergétiques comme agricoles grimpent en flèche, rendant la vie de tous les habitants de la planète plus chère. Et on peut parier, sans grand risque, qu’aucune solution à toutes ces crises ne viendra de l’ONU…

Car que croyez-vous que le Machin fasse ces dernières semaines ? Rien ! Rien de rien ! en fait si, cette noble assemblée trouve le temps de condamner une énième fois un de ses membres, Israël toujours, en appelant le jour de sa création une « catastrophe » ! Incroyable. Même Albert Cohen qui décrivait magnifiquement une Société des Nations futile, mondaine et inutile dans « Belle du Seigneur », ne pouvait imaginer que l’ONU, qui succéda à la SDN, deviendrait à son tour futile et inutile, pour ne pas dire ridicule. Ridicule comme lorsque les Ayatollahs étaient au bureau de la commission des femmes, ONU Women, ridicule comme lorsque la Libye est membre du bureau de la commission des droits de l’Homme ! Ridicule aussi l’abstention de la France à ce vote « catastrophe ». Cela n’a pas empêché notre hymne national d’être sifflé copieusement au Qatar lors du match contre la Tunisie et nous n’avons pas vendu ni Rafale de plus ni paires de Louboutin ! Futile, Inutile, Ridicule !

Doit-on rappeler ici que lorsque le mandat britannique sur la Palestine le partagea en deux territoires, les juifs de Palestine acceptèrent. Quand sous la pression du monde arabe, l’ONU repartagea en deux territoires ce qui devait être le territoire de l’Etat Juif, les juifs de Palestine acceptèrent encore de céder de la terre contre le droit à ré-exister. Les Arabes refusèrent et déclenchèrent la guerre le jour de ce qu’ils considèrent comme une catastrophe, puis les guerres, qu’ils perdirent toutes !

Doit-on rappeler ici que le groupe le plus représenté à l’ONU n’est pas le groupe des pays démocratiques et libéraux, mais celui de l’Organisation de la Coopération islamique, et c’est cette OCI qui, tous les jours, s’en prend à Israël et instrumentalise l’ONU, plutôt qu’à chercher à résoudre les crises du moment.

L’ONU aurait pu et dû fonctionner si elle avait été animée par une culture du compromis et du respect de l’Autre, mais la pensée totalitaire n’a que faire du compromis. L’Autre doit se soumettre ou mourir. Exactement l’inverse des principes fondateurs de l’ONU. Les Nations Unies sont visiblement en fin de vie. Inutile de prolonger l’acharnement thérapeutique ! Ce que l’on ne veut plus accorder aux humains, souvent pour des préoccupations budgétaires, ne doit plus non plus être accordé à des organisations moribondes.

Il est grand temps de fermer ce Machin, notre argent sera bien mieux employé ailleurs de par le monde, directement. Nous aurons ainsi un bien meilleur effet de levier sur nos deniers, pour notre diplomatie, pour le développement de la Francophonie, et pour notre économie ! On dépensera bien moins et on gagnera bien plus…

 

Patrick Pilcer

Président de Pilcer & Associés, conseil et expert sur les marchés financiers

Président de Pilcer & Associés, conseil et expert sur les marchés financiers
Patrick Pilcer, Président de Pilcer & Associés, conseil et expert sur les marchés financiers

Quand Mélenchon parasite. La chronique de Patrick Pilcer

« Les riches sont responsables du malheur des pauvres ». « Nous sommes face à une catégorie sociale qui, petit à petit, n’hésite même plus à afficher son parasitisme». Quelle mouche a donc piqué Mélenchon…
Patrick Pilcer

Peut-on tout dire ? La chronique de Patrick Pilcer

Revenons sur cette triste invective que celle lancée par le député du Médoc Grégoire de Fournas : « qu’il retourne en Afrique !». Entre la prise en main de Twitter par Elon Musk et cet…