Edito
19H56 - mardi 7 juin 2022

Faut-il un front républicain pour faire barrage au marché de Nupes de Mélenchon ? L’édito de Michel Taube

 

La NUPES est un marché de dupes proposé aux Français sur fond de misère sociale, de perte des valeurs et de désenchantement (le mot est faible) devant l’offre politique faite aux Français.

Par un subtil jeu d’équilibriste appelé le « en même temps », Emmanuel Macron a réussi à faire exploser la droite et la gauche de gouvernement en prenant leur place sur l’échiquier politique national.

Mais l’hyper-centre formé par Macron et l’OVNI politique Ensemble ! est bien fragile. Pourra-t-il seulement lui survivre ? Serait-il déjà mort d’un point de vue éthique ? En effet, l’alternance, principe démocratique s’il en est, finira bien par arriver (ce 19 juin ? En 2027 ? En 2032 ?) mais la seule alternative à la macronie proposée désormais aux Français, elle est aux extrêmes : la droite nationaliste ou la gauche ultra.

Après la menace Le Pen à l’Elysée, place à la menace Mélenchon à Matignon !

 Si le front républicain (certes affaibli) a grosso modo fonctionné au second tour de l’élection présidentielle pour faire barrage à Le Pen, la question se pose aujourd’hui : faut-il un front républicain pour faire barrage à Jean-Luc Mélenchon ?

La comparaison est-elle choquante ? Petit florilège… Les outrances de Jean-Luc Mélenchon contre la police menacent notre droit de vivre en sécurité. Le programme économique ultra-jacobin et étatiste de la Nupes, les folies anti-capitalistes d’un Julien Bayou plus rouge que vert, risquent de faire sombrer l’économie française sans sauver la planète. L’invitation le week-end dernier sur les marchés parisiens d’un antisémite notoire comme Jeremy Corbyn par l’ayatollah Danièle Obono est un défi lancé aux juifs et aux démocrates de France. Le vote musulman massivement pro-Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle, fruit de sa stratégie électoraliste et idéologique de mise en coupe réglée de la laïcité au profit d’un islamisme politique qui s’affiche de plus en plus, nous apprend donc que le communautarisme politique pèse déjà 20% de l’électorat français.

La question d’un second front républicain est également pertinente parce que la probabilité de l’« élection » du Chavez français à Matignon est à prendre au sérieux. Pour deux raisons majeures : l’union des gauches rebat les cartes de la politique française et fait pousser des ailes à des électeurs de gauche qui étaient hier comme orphelins. On le voit sur les marchés où les « camarades » sont omniprésents et bien seuls à tracter pour les législatives !

Deuxième donnée clé : les 9 millions d’électeurs qui n’avaient pas voté Macron au premier tour mais qui ont fait le pas républicain, pas toujours de gaité de cœur, de voter pour lui au second tour de la présidentielle iront-ils voter les 12 et 19 juin ? Leur tentation de s’abstenir est grande !

Enfin bon nombre d’électeurs de Marine Le Pen, un tantinet nationaux socialistes, pourraient être tentés de voter Nupes au second tour des législatives en se reconnaissant dans le programme économique et social démagogique de Mélenchon.

Bref, rien n’est acquis quant à l’issue des législatives, de surcroît au vu du sur place du président réélu et des camouflets que l’affaire Abad puis les incidents du Stade de France ont infligés à la macronie.

Pourquoi un marché de D/Nupes ? Si par malheur Mélenchon gagnait les législatives, nous ne lui donnerions pas 365 jours pour être le Tsípras français, ce dirigeant grec qui du jour au lendemain tourna sa veste avant de remettre la Grèce sur le chemin de l’Europe et de sauver son économie en lambeaux de la faillite.

Évitons à Jean-Luc Mélenchon ce triste sort et à la France une aventure dévastatrice !

 

Michel Taube

Directeur de la publication

« Nos enfants et notre chère laïcité valent bien une révision constitutionnelle ! Je signe l’Appel pour l’adoption d’un titre De la laïcité dans la Constitution » avec F. Thiriez, M. Taube, M. Monshipour, F. Robiolle, A. Sugier, JE. Schoettl, G. Bigot, C. Bréchignac, P. Bruckner, P. Conesa, P. Feitussi, C. Ferré, S. Guérin, P. Kessel, N. Lenoir, JC. Magendie, R. Redeker, D. Salvatore Schiffer, PA. Taguieff, A. Vatanen…

    Deux ans après l’assassinat de Samuel Paty, cet Appel est paru dans une version légèrement écourtée dans le JDD et le JDD.fr du 16 octobre 2022. Opinion Internationale le propose…
Michel Taube