Afriques demain
18H16 - jeudi 19 août 2021

Quand Nasser fustigeait le voile

 

La célèbre vidéo montre le président Nasser, dans les années 50 qui répond aux Frères musulmans sur la question du voile. 

« En 1953, nous voulions vraiment, honnêtement, collaborer avec les Frères musulmans, pour qu’ils avancent dans le droit chemin. J’ai rencontré le conseiller général des frères musulmans. Il a présenté ses demandes. Qu’a-t-il demandé ? D’abord, m’a-t-il dit, il faut que tu imposes le voile en Égypte et que tu ordonnes à chaque femme qui sort dans la rue de se voiler.

Et moi je lui ai répondu que c’était revenir à l’époque où la religion gouvernait et où on ne laissait les femmes sortir qu’à la nuit tombée. Moi, à mon avis, chacun est libre de ses choix… Il me répondit: « Non! C’est à toi de décider en tant que gouverneur responsable ». Je lui répondis: Monsieur, vous avez une fille à la faculté de médecine et elle ne porte pas le voile. Pourquoi ne l’obligez-vous pas à le porter. Si vous n’arrivez pas à faire porter le voile à une seule fille, qui de plus est la vôtre, comment voulez-vous que je le fasse porter à 10 millions de femmes égyptiennes ? »

Senghor, l’homme complet

Benjamin Boutin, le président de Francophonie sans frontières (FSF), livre son admiration pour le poète-président et annonce l'Année Senghor qui marquera les vingt ans de sa disparition.

Le Mali n’a pas besoin d’un nouveau coup d’Etat.

Tribune de Moussa Mara Je suis extrêmement inquiet et attristé face aux arrestations du Président de la transition, Bah N’Daw, du Premier ministre Moctar Ouane et de certains de leurs collaborateurs. Intervenues…