Marraines & Parrains d'Opinion Internationale
07H14 - mercredi 3 mars 2021

Bernard Esambert, parrain d’Opinion Internationale : une gratitude inextinguible…

 

Il a œuvré avec cœur, intelligence et passion, au service de la nation, en travaillant au sein de cabinets ministériels et à l’Élysée avec Georges Pompidou (il préside l’Institut Georges Pompidou), en dirigeant de multiples conseils d’administration, dont celui de Polytechnique, où il a étudié, et de l’Institut Pasteur, en initiant la création de diverses fondations, comme la Fondation française pour la recherche sur l’épilepsie, reconnue d’utilité publique, qui fêtera bientôt ses trente années d’existence, ainsi que Neurodon, pour la recherche sur le cerveau, et le Club des vigilants, dont le premier objectif est de « développer et promouvoir des solutions innovantes [… et] des expériences réussies » de jeunes en particulier, ou encore en s’investissant dans Un Avenir Ensemble* dédiée à la mobilité sociale. Pour ne citer que quelques-uns de ses engagements. Pourtant, il se sent encore redevable de ses succès envers la nation française.

Né en 1934 dans un milieu modeste, d’un père venu de Pologne et d’une mère originaire de la Bessarabie et de Russie, ayant échappé par miracle à la solution finale – son convoi, le dernier, ne quittera jamais Drancy –, il ne peut oublier qu’il doit à la République, tout au moins en partie, sa réussite exemplaire. Ainsi continue-t-il, et il continuera sans doute jusqu’à son dernier souffle, à « rembourser sa dette ».

Et il ne s’agit pas pour Bernard Esambert de récolter des médailles – grand officier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite, et décoré de la croix de la Valeur militaire, il en a déjà bien assez –, mais de contribuer à l’amélioration de la société humaine. C’est pourquoi aujourd’hui et depuis de plusieurs décennies, il consacre son énergie à l’élaboration d’une « charte du libéralisme ». Il entend la faire rédiger par une trentaine de sages, issus de toutes les cultures. Car, pour lui, le libéralisme, bien que vilainement abîmé par la cupidité, mérite d’être sauvé : « Ce système a permis à des millions d’humains de s’extraire de la misère ».

En attendant de parvenir au bout de cet immense projet, il a dirigé récemment un ouvrage collectif, paru en décembre dernier sous le titre Éthique et Économie : comment sauver le libéralisme ?, qui réunit les réflexions de penseurs sur ce sujet. La première pierre de l’édifice a donc déjà été posée.

 

Catherine Fuhg

* Cette fondation propose des parrainages à de jeunes lycéens méritants dans des situations socio-économiques fragiles, jusqu’à leur insertion dans la vie professionnelle.

 

Pour mieux connaître Bernard Esambert :

Éthique et Économie : comment sauver le libéralisme ? Editions Ozalids, parution décembre 2020, Ed. Ozalids

Une vie d’influence, Flammarion, 2013

Institut Georges Pompidou

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Fabrice Haccoun : aider, une vocation

Directeur général, ce titre sonne plutôt pas mal. Surtout quand c’est de la filiale française d’un groupe mondial d’origine indienne ou d’une société high-tech implantée dans 20 pays, sur 4 continents, qui compte plus…
Catherine Fuhg

André Bellon, réaliste mais pas fataliste

Il était passionné d’histoire, mais pour son père pas question de le laisser se perdre sur cette voie de garage. Dans son milieu modeste, on s’orientait « pratique » et donc, pour un matheux…
Catherine Fuhg

Maxime Bonin, parrain d’Opinion Internationale

Un humaniste in business. Maxime Bonin est le fondateur de Viapresse, la plateforme de vente en ligne d’abonnements à la presse la plus performante du marché. Amoureux de l’Afrique, Maxime Bonin développe parallèlement…

Je parraine Opinion Internationale

Notre indépendance, c’est vous ! Découvrez notre campagne de parrainage et devenez d’un clic Marraine ou Parrain d’Opinion Internationale… Rejoignez-nous, regroupez-vous à plusieurs pour nous parrainer, devenez nos Ambassadeurs dans vos réseaux.…
Michel Taube