Edito
09H33 - mercredi 16 septembre 2020

La photo de la semaine : les premiers cheveux blancs d’Emmanuel Macron ?

 

Est-ce pour rattraper un oubli dans son agenda ? Une faute politique surtout. Depuis le 1er septembre, le président de la République ne s’est pas rendu dans une école pour saluer la rentrée scolaire des enfants et du corps enseignant.

Séance de rattrapage donc, Emmanuel Macron a visité mardi 8 septembre un lycée professionnel (il serait temps d’en finir avec le sombre objectif de 80% de jeunes au Bac d’enseignement général) sur le thème, non pas de la rentrée, mais de l’égalité des chances. En tenant à Clermont-Ferrand un point presse devant des jeunes masqués, le président de la République a manqué de s’étouffer et a demandé un masque plus léger. Cela, tous les médias l’ont vu.

Les spécialistes de la question capillaire et les communicants qui entourent le chef de l’Etat nous démentiront peut-être (avouons nos propres doutes tant nos yeux n’en croyaient pas l’image animée), mais ce qu’Opinion Internationale a cru découvrir, c’est que l’on vivrait peut-être l’apparition possible des premiers cheveux blancs du chef de l’Etat, au-dessus de ses oreilles.

A bientôt 43 ans (ce sera le 21 décembre), voilà que notre jeune rock star de la politique découvrirait les joies et la beauté de la maturité ?

Disons-le d’emblée, cette découverte, cette apparition relève d’une question sans importance mais qui annonce l’imminence d’un événement inouï pour nous, humbles citoyens, qui vivons toujours en monarchie, certes républicaine, mais tellement jacobine et personnalisée avec le suffrage universel direct et les pouvoirs que confère à un seul homme la Vème République…

Emmanuel Macron nous pardonnera que nous nous inquiétions de son corps. Vous savez, « les deux corps du roi » dont parlait le grand historien Ernst Kantorowicz.

Allez, redescendons sur terre, changeons de Constitution et préoccupons-nous enfin des vrais sujets. Quoi que… La maturité pour gouverner un grand pays comme la France, ce n’est peut-être pas une question si anodine…

Michel Taube

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Directeur de la publication

Nicolas Bedos assassin ? L’édito de Michel Taube

Trop de « fils de… » accèderaient-ils à la célébrité par ce qu’ils sont fils de… ? Jean-Marie Bigard, futur candidat à l’élection présidentielle, parlerait de « fils de p… ». Si…
Michel Taube