Rubrique bleue
17H25 - dimanche 21 juin 2020

Sortir de la crise par le haut : une Lettre ouverte à Emmanuel Macron de Sophie Panonacle et 150 propositions issues de la Concertation nationale de la Communauté maritime

 

Vous avez dit « HAPPY BLUE DAYS » ? Il faut de l’audace pour employer l’adjectif « heureux » à l’heure où la crise du coronavirus frappe si durement tous les acteurs de l’économie maritime, notamment dans les Outre-Mer.

Mais c’est le sens assumé du rapport que Sophie Panonacle, Députée de la Gironde, Présidente de la Team Maritime de l’Assemblée Nationale, va remettre cette semaine à la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, et au président de la République.

Opinion Internationale publie la Lettre ouverte de Sophie Panonacle à Emmanuel Macron et ici l’ensemble de ce rapport stratégique qui jette les bases d’un véritable plan de gouvernement maritime autour de 150 propositions de mesures pour une économie maritime compétitive et décarbonée.

Une vision d’avenir tirée de l’audition ces dernières semaines de centaines de professionnels de la mer, durement frappés par la crise du coronavirus. Sortir par le haut, tel est l’esprit de ce rapport qui promet, si l’Etat l’entend, des « HAPPY BLUE DAYS ».

Michel Taube

Monsieur le Président de la République,

« Il n’y a pas de vent favorable pour ceux qui ne savent pas où aller ». Cette pensée de Sénèque est, depuis deux millénaires, toujours vivante dans l’âme et le coeur de tous les Mériens. Ce sont eux, équipiers de la communauté maritime, qui vous ont accueilli avec enthousiasme en novembre dernier à Montpellier lors des Assises de l’économie de la mer. Votre vision portée par une parole déterminée les a motivés et mobilisés.

Depuis, la pandémie du Coronavirus nous a frappés, de plein fouet avec une extrême brutalité, offensant nos libertés et blessant nos chairs. Le constat est là. L’ampleur des dommages est à la mesure de la violence des éléments que nous avons dû affronter. L’économie de la mer a été gravement touchée, aucune filière n’a été épargnée. Toutes les entreprises et leurs salariés ont été affectés.

Les crises, sanitaire et économique, nous obligent à repartir encore plus déterminés et nous contraignent à transcender nos idées et concrétiser nos projets. Elles nous permettent aussi de relever de formidables défis. Plus que jamais, le cap est de tracer une nouvelle voie qui préserve nos océans et contribue au développement harmonieux de l’économie bleue.

La communauté maritime vient de participer à un travail exemplaire qui démontre, une nouvelle fois, l’esprit d’équipage qui prévaut chez les gens de mer. Le résultat de ce travail que nous vous présentons dans le rapport « HAPPY BLUE DAYS » est le fruit d’une large concertation qui définit les contours d’une économie maritime compétitive et décarbonée.

Les filières économiques de la mer, fortes de leurs organisations professionnelles et des partenaires sociaux, les corps intermédiaires, les associations et les ONG indispensables vigies de la protection de l’environnement marin, les scientifiques engagés et les enseignants dévoués, veulent, ensemble, embrasser pleinement notre destin maritime. Les régions et les collectivités locales, sont prêtes à co-construire avec l’Etat la politique maritime de la France, dans toutes ses composantes, sur tous les territoires de l’Hexagone et de l’Outre mer.

Notre Nation dispose d’un potentiel maritime exceptionnel, aujourd’hui, largement sous-estimé. Dans le même temps, la mer offre un océan de solutions pour relever les défis de demain, aujourd’hui largement méconnu. Protéger du chômage 400 000 femmes et hommes est l’enjeu immédiat. Pour l’avenir, nous avons l’ambition de faire de la filière maritime un gisement de nouveaux emplois.

Nous faisons le choix de nous engager pleinement et nous vous proposons un plan de relance exigeant et ambitieux. Cent cinquante mesures composent le nouveau carnet de bord de la communauté maritime.

L’accélération de la stratégie maritime s’appuie sur les principes suivants :

  • Les investissements doivent permettre l’émergence d’un modèle économique plus

résilient, plus protecteur et plus souverain,

  • Le dialogue social et la formation doivent permettre l’amélioration des conditions de

Travail,

  • Le programme structurant de recherche sur l’océan doit permettre de conforter notre

politique maritime en l’étayant sur une connaissance scientifique solide,

  • La connaissance de l’océan et la gestion durable de ses ressources doivent permettre de

sanctuariser la biodiversité marine,

  • L’éducation maritime des citoyens doit permettre de provoquer une formidable envie de

mer notamment pour la jeunesse,

  • La place prépondérante de la France dans les instances et négociations internationales

liées au maritime doit permettre de porter haut le pavillon français.

Vous l’aurez compris, pour réussir, nous avons besoin de vous. A nouveau, les Mériens vous attendent. Ils gardent à l’esprit votre hymne à la mer : « C’est par la mer que nous aurons à repenser notre présence, notre alimentation, nos recherches mais aussi les équilibres de notre planète et nos océans. Le XXIème siècle sera maritime, j’en suis profondément convaincu ».

Convaincu vous l’êtes, convaincus nous le sommes.

Alors, Monsieur le Président de la République, faisons la traversée ensemble.

Sophie Panonacle

Députée de la Gironde, Présidente de la Team Maritime de l’Assemblée Nationale

Le rapport HAPPY BLUE DAYS a été réalisé avec la participation de :

Didier LE GAC, Député du Finistère – Stéphane CLAIREAUX, Député de Saint-Pierre-et- Miquelon – Monica MICHEL, Députée des Bouches-du-Rhône – Jean-Pierre PONT Député du Pas-de-Calais – Yannick HAURY, Député de la Loire-Atlantique – Sereine MAUBORGNE, Députée du Var – Hervé PELLOIS, Député du Morbihan – Saïd AHAMADA, Député des Bouches-du-Rhône – Frédéric MONCANY DE SAINT-AIGNAN, Président du Cluster Maritime Français – Denis ROBIN, Secrétaire général de la mer – Jean-François QUERAT, Secrétaire général adjoint au SGMer – Thierry COQUIL, Directeur des Affaires maritimes – Nicolas BARNAUD, Président des Agents Maritimes et Consignataires de France – Jean-Pascal BIDOIRE, Délégué général des Agents Maritimes et Consignataires de France – Jean-Philippe CASANOVA, Président de la Fédération Française des Pilotes Maritimes – Jean-Pierre CHALUS, Délégué général de l’Union des Ports de France – Camille CONTAMINE, Déléguée aux Affaires maritimes de TLF Overseas – Herbert DE SAINT-SIMON, Président de TLF Overseas – Christian DE TINGUY, Président de l’Union Nationale des Industries de la Manutention – Jean-Michel GARCIA, Délégué aux Transports internationaux de l’Association des Utilisateurs de Transport de Frêt – Hervé GUILLOU, Président du GICAN – Jean-Marc LACAVE, Délégué́ général de Armateurs de France – François LAMBERT, Délégué général du GICAN – Didier LEANDRI, Président de Entreprises Fluviales de France – Hervé MARTEL, Président de l’Union des Ports de France – Laurène NIAMBA, Responsable Affaires juridiques et fiscales de Armateurs de France – Florent NOBLET, Délégué général de TLF Overseas – Jacques ORJUBIN, Délégué à la communication et aux relations publiques du GICAN – Jean- Emmanuel SAUVEE, Président de Armateurs de France – Michel SEGAIN, Président de l’Union Maritime et Portuaire de France – Ronan SEVETTE, Délégué général de l’Union Nationale des Industries de la Manutention – Fabien ARNOUX, Directeur de Riviera Yachting Network – Jacques CONZALES, Président du Groupement des équipages professionnels du Yachting – Maud DUGOURD, Secrétaire générale de la Fédération des Industries Nautiques – Laurent FALAIZE, Président de Riviera Yachting Network – Nicolas HÉNARD, Président de la Fédération Française de Voile – Yves LYON-CAEN, Président de la Fédération des Industries Nautiques – Serge PALLARÈS, Président de la Fédération Française des Ports de Plaisance – Fréderic VERRONS, Administrateur en charge de la Grande plaisance de la Fédération des Industries Nautiques – Fabien METAYER, Délégué général de la Fédération des Industries Nautiques – Xavier LEDUC, Directeur de l’Union des Armateurs à la Pêche de France – Christel PEROT-CAMUS, Directrice du Comité Nationale de la Conchyliculture – Gérard ROMITI, Président du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins – Frédéric TOULLIOU, Président de l’Union du Mareyage Français – Jean-Loup VELUT, Secrétaire général de la Coopérative Maritime – Jacques WOCI, Président de France Filière Pêche – Michel BERTHOMMIER, Directeur de Caviar Perlita et Représentant du SFAM – Philippe LE GAL, Président du Comité National de la Conchyliculture – Jean-Louis BAL, Président du Syndicat des Energies Renouvelables – Jean CAHUZAC, Président de Evolen- Patrick CORBIN, Président de la Plateforme GNL/Association Française du Gaz – Anne GEORGELIN, Responsable des filières EMR, Syndicat des Energies Renouvelables – Emmanuel-Marie PETON, Responsable Transformation & Innovation du Cluster Maritime Français – Étienne POURCHER, Coordinateur national de l’Observatoire des Energies Renouvelables – Marie- Noëlle TINÉ, Directrice adjointe du Cluster Maritime Français – Yara CHAKHTOURA, Vice- présidente de la Commission Offshore de France Energie Eolienne – Alain GIACOSA, Directeur de la Plateforme GNL – Nelly GRASSIN, Responsable Affaires techniques, sécurité, sûreté et environnement de Armateurs de France – Matthieu MONNIER, Adjoint à la Déléguée générale de France Energie Eolienne – Frédéric PETIT, Président de la Commission Offshore de France Energie Eolienne – Romain PROVOST DE LA FARDINIÈRE, Délégué général à la transition énergétique, EVOLEN – Lise DETRIMONT, Coordinatrice de Wind Ship – Stéphanie LESAGE, Directrice juridique et Secrétaire générale de Airseas – Grégoire THERY, Chargé de développement et affaires publiques de Towt – Bruno TOUBIANA, Directeur, CWS Morel – Florent VIOLAIN, Président de Wind Ship – Jean ZANUTTINI, Directeur général de Néoline – Étienne CASTILLO, Responsable confédéral de SNIPECT/FO Jeune – Jean-Pierre CHATEIL, Secrétaire général de FOMM/UGICT/CGT – Thierry LE GUEVEL, Secrétaire général de UFM/ CFDT/FGTE – Pierre MAUPOINT DE VANDEUL, Président de CFE-CGC Marine – Pierrick SAMSON, Secrétaire général de FNSM CGT – Antidia CITORES, Responsable campagne, lobbying et contentieux de Surfrider Foundation Europe – Patrick DEIXONNE, Chef de mission de Expédition 7ème Continent – Ludovic FRERE ESCOFFIER, Responsable du programme Vie des océans de WWF France – Élodie MARTINIE-COUSTY, Pilote du réseau Océan, Mers et Littoraux de France Nature Environnement – André ABREU DE ALMEIDA, Directeur Environnement & Politique climatique de la Fondation Tara Expéditions – Patricia RICARD, Présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard – Sabine ROUX DE BÉZIEUX, Présidente de la Fondation de la Mer – Lénaïck ADAM, Député de la Guyane – Stéphanie ATGER, Députée de l’Essonne et Vice-Présidente de la Délégation aux Outre-mer – Hervé BOUYRIE, Président de l’Association des Maires des Landes – Stéphan DELAUX, Chargé de l’attractivité économique, du tourisme, de la filière viticole, des grands événements et de la vie fluviale à la Mairie de Bordeaux – Jean-François FOUNTAINE, Maire de La Rochelle – Pierre GOGUET, Président de CCI France – Patrick LAMBERT, Directeur général de la Communauté urbaine de Dunkerque – Simon LEBEAU, Chargé de Mission d’Études à l’Association Nationale des Elus des Territoires Touristiques – Géraldine LEDUC, Directrice générale de l’Association Nationale des Elus des Territoires Touristiques – Raphaëlle LEGUEN, Présidente du Conseil maritime de façade Méditerranée – David LORION, Député de La Réunion – Max MATHIASIN, Député de la Guadeloupe – Arnaud MOCQUAIS DE BLANVILLE, Chargé de mission International/Développement durable auprès des Conseillers régionaux, Région SUD-PACA – Jean-François RAPIN, Président de l’Association Nationale des Elus du Littoral – Gabriel SERVILLE, Député de Guyanne – Philippe SUEUR, Président de l’Association Nationale des Elus des Territoires Touristiques – François DANIEL, Chargé de mission Économie maritime au Cluster Maritime Français – Agnès DESBOIS, Cheffe du bureau des établissements d’enseignement maritime au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire – Caroline GRÉGOIRE, Directrice générale de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime – Tristan LECOQ, Inspecteur général de l’Éducation nationale au Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse – Thierry LEMERLE, Directeur régional de Pôle Emploi SUD-PACA – Anne LE PAGE, Directrice de La Touline – Alain POMES, Directeur du Centre Européen de Formation Continue Maritime – Nicolas SINGELLOS, Chef du bureau de la formation et de l’emploi maritimes au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire- Fabrice YEGHIAYAN, Directeur du développement de l’Agence Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes – Thomas BOREL, Chargé des Affaires publiques au CNRS – Bruno DAVID, Président du Muséum National d’Histoire Naturelle – Françoise GAILL, Directrice de recherche émérite du CNRS, Présidente du COMER et vice-présidente de la Plateforme Océan Climat – François HOULLIER, Président directeur général de l’Ifremer – Laurent KERLEGUER, Directeur général du SHOM – Philippe LEMERCIER, Délégué général à l’Outre-mer de l’Ifremer – Céline LIRET, Directrice scientifique et culturelle de Oceanopolis – Frédéric MÉNARD, Directeur du département Océan de l’Institut de Recherche pour le Développement – Stéphanie THIEBAULT, Directrice de l’Institut Écologie et Environnement au CNRS – Paul TOURRET, Directeur de l’Institut Supérieur d’Economie Maritime – Philippe VALETTE, Directeur général de Nausicaa.