A votre santé
06H56 - dimanche 24 mai 2020

Les mots du monde d’après. La chronique de Philippe Boyer

 

Vivez le monde d’après… 

 

Je m’inscris le 25 mai au Live Opinion Internationale

 

Notre indépendance, c’est vous ! Parrainez, exprimez-vous, faites un don défiscalisé 

Alors que les acteurs de l’édition et du livre s’émeuvent de leur sort et en appellent au président de la République, voici un petit livre à lire absolument…

Au cours des deux mois passés, tout un tas de mots nous sont tombés sur la tête : pandémie, confinement sans oublier déconfinement, sujet du jour, et bien sûr Covid, Corona et autre orage cytokinique.

Parce que l’humour est la politesse du désespoir, voici le « COVIDICO, un petit dictionnaire irrévérencieux de la pandémie » avec une centaine de mots inventés. Ce petit ouvrage numérique (Kindle) est à la vente sur Amazon et les recettes seront intégralement reversées à la fondation APHP.

Sur un mode « humour », voici donc quelques définitions.

Et d’abord, à tout seigneur tout honneur, ce fameux « déconfinement ». C’est le Premier ministre en personne qui l’a employé pour la première fois le 1er avril dernier, et ce n’était pas un poisson !

Alors il est sûr que Michel Audiard, qui d’ailleurs aurait eu 100 ans le 15 mai, se serait régalé en rappelant que « les (dé)con-finés ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ».

Lui qui chérissait le caustique et vouait aux gémonies l’encaustique aurait aussi pu proposer cette définition irrévérencieuse du mot « déconfinement » en l’orthographiant, bien sûr, en deux mots.

C’est sûr que « Deconfine MENT », employé avec le verbe « mentir » trouve un écho particulier auprès de tous ceux qui pensent qu’on leur cacherait la vérité.

Que l’on songe aussi à MASQUE EN RADE avec sa définition : « Divertissement où les participants apprennent qu’il n’y a plus de masques. On dira par exemple : « Il n’y en a plus… C’est une vraie masque en rade ! »

Ou encore, et en forme de clin d’œil à destination de nos amis italiens avec le fameux… « MASQUE CARPONE » : sa définition est connue : Fromage italien, originaire des régions de Lombardie. En manger souvent pour ne pas être exposé au virus.

« Déconfine-MENT », « Masqu’en rade, « Masque Carpone »… Les mots (ou les « MAUX » comme on voudra) de cette pandémie sont nombreux.  Déjà plus d’une centaine dans le COVIDICO.

Alors, terminons cette petite chronique avec quelques autres mots et expressions en plein dans l’actualité. 

D’abord, et pour évoquer le fameux MONDE D’APRES. Ici, le plus important est de savoir comment on écrit la préposition «Après » car les choses changent du tout au tout si on doit l’orthographier « apprêt ». Alors, dans ces conditions, la définition de ce « MONDE D’APPRÊT» devient presque une peinture avec cette définition : « Rêver que le monde sera meilleur en lui appliquant plusieurs couches de nouveaux principes. Laisser sécher. »

Et puis, que penser de ce « COVIDJURIDIQUE » lorsque rien n’était prévu par la loi du fait de cette crise sanitaire. Préférons ceux qui disent « CORONA RIEN » du fait que leurs artères ont été diagnostiquées négatives au virus.

Pour terminer, réhabilitons une expression qui était jusqu’à présent vue comme péjorative. Avec bien sûrt l’expression : « (SE) MOUCHER DU COUDE » qui désigne une personne qui se donne trop d’importance.

Et bien, c’est désormais une expression à prendre au pied de la lettre en tant que geste sanitaire indispensable. D’ailleurs, depuis qu’on se mouche du coude, la Manche a vu augmenter le nombre de porteurs du virus. 

Pour commander le Covidico : ici.

Philippe Boyer

 

 

 

 

 

Vivez le monde d’après… 

 

Je m’inscris le 25 mai au Live Opinion Internationale

 

Notre indépendance, c’est vous ! Parrainez, exprimez-vous, faites un don défiscalisé 

Des confessions inspirées de confinés chloroquinés.

Voici les confessions en force d’ordonnance médicale d’une confinée qui a osé se chloroquiner malgré les interdictions des autorités sanitaires et qui est sortie de la crise ! La chanceuse !   Diagnostic La…