Edito
11H10 - samedi 11 avril 2020

Appel à Emmanuel Macron et aux Maires de France : mettez le port du masque dans les gestes barrière !

 

Monsieur le Président de la République,

Vous êtes sur le point de vous adresser une fois de plus aux Français.

Messieurs François Baroin, président de l’Association des Maires de France, et Vanik Berberian, président de l’Association des Maires ruraux de France, et avec vous Mesdames et Messieurs les 34968 Maires de France, au moins deux d’entre vous, Christian Estrosi à Nice et Philippe Laurent à Sceaux dans les Hauts-de-Seine, avez décidé d’obliger vos concitoyens à porter un masque en sortant de chez eux. 

Je m’adresse à vous conjointement car l’Etat et les Maires se partagent la responsabilité de notre sécurité publique. Évidemment cette sécurité est aujourd’hui aussi sanitaire !

C’est pourquoi je vous appelle solennellement à déclarer que le port d’un masque alternatif ou de tout dispositif de protection nasale et buccale fait désormais partie des gestes – barrière ! Il est regrettable que le tribunal administratif ait annulé l’arrêté du maire de Sceaux et que le ministre de l’Intérieur se soit exprimé hier pour regretter les initiatives locales de la sorte qui sont pourtant dans la compétence des Maires.

D’autant qu’il faut moins compter sur le marché mondial que d’appeler toutes les entreprises, tous les talents, toutes les couturières et tous les couturiers (quel beau métier !) à fabriquer des masques, si possible homologués, industriels ou artisanaux (de nombreux tutoriels sont disponibles sur internet) ou tout masque créatif et efficace à triple doublure ! Même la très sérieuse AFNOR propose des patrons pour les entreprises et les particuliers !

Car se couvrir la bouche et le nez est un impératif de précaution et de prudence, une urgence sanitaire !

Le port du masque est imposé dans un nombre croissant de pays, en Asie depuis janvier, tant il est probable, comme les virus de la grippe, qu’un virus respiratoire et volatile se transmet d’abord… par les voies respiratoires. Même le site Internet du ministère de la Santé précise que tous microbes (un virus est un microbe) expectorés peuvent se propager jusqu’à six mètres. Tous, sauf le Covid-19 ?

Quant à l’argument que le masque dissuaderait les Français de respecter les autres gestes barrière, c’est comme si l’on venait à reprocher que les appels incessants à respecter ces gestes dissuaderait les Français de rester confinés chez eux ! Et puis, le savez-vous, les Français sont adultes, gaulois mais adultes, et ils sauront le manipuler à bon escient. Là aussi les tutoriels foisonnent sur Internet.

Bref ce serait une faute sanitaire et politique que de continuer à véhiculer l’idée que se protéger les voies respiratoires serait un placebo. Oui, se couvrir le visage est un geste barrière que le bon sens et la logique conduisent à considérer comme essentiel face à un virus respiratoire. Le nier est une faute !

Monsieur le président de la République française,

Mesdames et Messieurs les maires,

Comme le chancelier autrichien Sebastian Kurz et d’autres chefs d’Etat, comme Bill de Blasio à New-York, comme les maires de Nice, Christian Estrosi, et de Sceaux, Philippe Laurent, imposez la couverture du visage dans la rue, car l’ampleur de la pandémie et la très forte contagiosité du Covid-19 imposent des principes de précaution élémentaire : le masque n’est pas un médicament, et on ne saurait en réfuter l’usage au motif que la preuve de son efficacité n’aurait pas été rapportée, ce qui est d’ailleurs faux.

Monsieur le Président de la République, ne vous affichez plus en public sans masque, comme mardi à La Courneuve et à Pantin (de surcroît, en suscitant des attroupements, le respect des autres gestes barrière vole en éclat).

A tous ces arguments s’ajoute une idée clé : notre crainte est grande que l’exécutif ait déjà décidé de prendre le temps avant de sortir de tout confinement. Or le strict respect des gestes barrière, bref de la discipline, et le dépistage massif des Français (pour isoler les seuls personnes contaminées) permettraient de commencer à lever le confinement, comme l’ont décidé nos amis autrichiens.

Avant de nous infliger une double peine sanitaire et économique, soyez audacieux, donnez l’exemple et donnez-nous surtout tous les moyens de nous protéger !

Le masque, c’est le 6ème geste barrière !

Michel Taube

 

Directeur de la publication

Nicolas Bedos assassin ? L’édito de Michel Taube

Trop de « fils de… » accèderaient-ils à la célébrité par ce qu’ils sont fils de… ? Jean-Marie Bigard, futur candidat à l’élection présidentielle, parlerait de « fils de p… ». Si…
Michel Taube