Edito
12H04 - vendredi 21 juin 2019

Soyez belles et ouvrez-la avec les Brigitte ! L’édito de Michel Taube et de Marginal Ray

 

(Presque) guerre Iran-USA, canicule dévastatrice en Inde (on va aussi en baver un peu), maltraitance animale, mélodrame européen pour la succession de Junker, tremblement de terre autour de Nantes, services publics gangrénés par les islamistes… Bon (plutôt mauvais, en fait !).

Mais pour une fois, le temps d’un week-end ou même d’un soir, ce soir, on va se dire qu’on s’en fiche, qu’on regarde ailleurs, qu’on oublie le train-train, crash-crash, catastrophe-déprime qui fait l’actualité, jour après jour. Car « c’est la fête », la fêêêête, comme chantait naguère Michel Fugain et son Big bazar.

En France, comme dans plus de 120 pays dans le monde, la Fête de la musique qui est aussi celle de l’été, du soleil, de la joie, va donc nous faire bouger, parfois danser, emplir les cœurs et les esprits d’un peu d’allégresse et d’insouciance.

Let’s rock’n’roll (mais aussi classique, jazz, chanson, rap, hip-hop, etc.).

La politique n’est jamais loin : Emmanuel Macron va décorer Elton John à 18 heures, dans la cour de l’Élysée, en prélude aux festivités présidentielles, exclusivement féminines cette année : Iris Gold, Pongo ou Saint Sister compléteront en effet le duo Brigitte. Un petit clin d’œil sympathique de la part de la première Dame de France (et de son mari !). Brigitte rejoindra-t-elle sur scène les deux autres Brigitte (qui s’appellent en réalité Sylvie Hoarau et Aurélie Saada) pour un bœuf endiablé ?

Les Brigitte, soyez belles et ouvrez la !

Edouard Philippe n’est pas en reste, ayant ouvert la cour d’honneur de Matignon à des jeunes artistes urbains, principalement féminins, dont le groupe TYP, composé de lycéens du lycée Paul-Eluard de Saint-Denis.

Si de grands concerts gratuits sont organisés dans de nombreuses villes de France, avec la participation d’artistes de renom, la Fête de la musique est surtout celle des anonymes et des inconnus, parmi lesquels se cachent peut-être quelques génies et gloires de demain. Mais elle est autant celle des spectateurs et des auditeurs, celle des citadins, celle du peuple. La musique et le soleil contribuent à l’optimisme, qui fait si cruellement défaut aux Français : d’après une enquête BVA, la France se classe à la 46ème place des 50 pays interrogés en matière d’optimisme !

Alors, le temps d’une soirée, forçons nous un peu : Y’a d’la joie, chantait Charles Trenet. Les temps auraient-ils changé ? Si tel est le cas, il nous reste à découvrir (et à chanter ce soir) les « 12 chansons qui rendent heureux », sélectionnées par LCI à l’occasion de la Journée du bonheur 2018. Et si cela ne fonctionne pas, permettez-moi une recommandation personnelle : essayez les Beatles !

Bonne fête !

 

Michel Taube et Marginal Ray

 

 

Retrouvez toutes les femmes de notre rubrique « Sois belle et ouvre la » :

 

Directeur de la publication