L'actu by Marginal Ray
11H59 - vendredi 23 avril 2021

Thomas Pesquet, la musique et l’espace. L’actu by Marginal Ray

 

Dans l’espace, on plane. Certes, au moment du décollage et du retour dans l’atmosphère, c’est tout le contraire : violent ! Mais entre les deux tranches de tremblements à 5 G, le sandwich spatial offre cette délicieuse phase d’apesanteur (six mois pour Thomas Pesquet et ses acolytes de l’ISS, la Station spatiale internationale). Ils vont planer. Et nous alors, pauvres terriens terrestres, condamnés à ramper sur un sol coronavirussé… Pour planer, l’homohippicus a trouvé le pétard. Oui, vous savez, celui qui fait si bien planer la justice, avant qu’elle ne se crache, force 1000 G, sur le sol de la honte.

Et bien sûr, il y a la musique, dite planante, plus vraiment au goût du jour. Les morceaux de 25 minutes (durée d’une face de disque vinyle 33 tours), les nappes éthérées de synthétiseurs qui vous transportent et vous donnent l’illusion d’être un Thomas Pesquet.

L’espace n’a pas seulement inspiré des compositions planantes, même si globalement, c’est le rock progressif qui lui a dédié les plus belles envolées. Un groupe plus que les autres incarne magnifiquement cette musique : Pink Floyd. Son album Dark Side of The Moon est et restera une œuvre emblématique du 20ème siècle. La conquête de l’espace inspira de nombreux artistes, comme David Bowie avec son album Space Oddity, où il donna naissance à l’astronaute Major Tom qui apparaîtra dans plusieurs de ses albums, jusqu’à Blackstar, sorti la veille de sa mort. On peut aussi mentionner Walking on the Moon de Police, Wandering Stars de Portishead, Subterranean Homesick Alien de Radiohead ou Across the Universe des Beatles. La lune a même inspiré Frank Sinatra, avec Fly Me To The Moon, et avant lui, Gustav Holst, qui composa l’œuvre orchestrale The Planets durant la Première Guerre mondiale. La liste est évidemment loin d’être exhaustive, et l’espace n’a pas fini d’embraser l’imagination.

Certaines œuvres ont été placées en orbite par le cinéma. Stanley Kubrick fut orfèvre en la matière et son film 2001 l’Odyssée de l’Espace, qui n’a pas pris une ride en 53 ans, fut une envoûtante symbiose entre l’image et le son, transformant une valse de Johann Strauss en musique des étoiles.

Pour Thomas Pesquet, commandant de bord dans cette mission Alpha, et les astronautes américains Megan McArthur et Shane Kimbrough et le Japonais Akihiko Hoshide, ont débuté six mois d’une extraordinaire aventure que peu d’humains auront l’occasion de vivre. Savourez-en chaque instant !

Marginal Ray
Auteur compositeur conteur