Afriques demain
08H04 - mardi 30 avril 2019
Bénin

Bénin : des élections sans électeurs

 

Bureau de vote au Bénin le 28 avril 2019 (Photo by Yanick Folly / AFP)

 

Les élections législatives se sont donc tenues au Bénin ce dimanche 28 avril… mais sans les électeurs béninois. Conformément aux appels des partis politiques d’opposition, écartés de la course électorale par le pouvoir du président Patrice Talon, les citoyens béninois sont restés chez eux.

Tout au long de la journée, que ce soit à Cotonou, Porto-Novo ou dans le nord, les bureaux de vote sont restés vides. Les observateurs présents sur place ont relevé des taux de participation de 5%, 7%, parfois 10% du corps électoral. Pas de quoi élire une Chambre représentative !

Pire, dans le nord du pays, les bureaux de vote n’ont pas pu ouvrir, les citoyens, surtout des jeunes, empêchant la mascarade électorale de commencer. Des violences ont été constatées avec les forces de l’ordre. On parle de plusieurs morts.

Le Bénin n’avait jamais connu pareil scénario. Pire, pendant toute la journée de dimanche, Internet et les réseaux sociaux ont été coupés. Scénario qu’on ne connaît que dans des dictatures.

Lundi, les forces d’opposition, USL et autres partis, tout en se disant ouvertes au pardon et au dialogue, ont fixé un ultimatum à l’exécutif : qu’il invalide d’ici ce soir des élections illégitimes.

Sans ce recul espéré du président Talon, le Bénin plongera dans une impasse politique durable.

 

Opinion Internationale

 

 

Sur le même sujet :

Comment Patrice Talon a muselé l’opposition au Bénin.
Le cas de l’USL

Je signe la Lettre ouverte : « M. Patrice Talon, au nom de la démocratie, reportez les législatives
du 28 avril au Bénin ! »

 

La Restitution

Jean-Jacques Gleizal analyse les suites du Rapport sur la restitution du patrimoine culturel africain remis à Emmanuel Macron fin 2018