Monde / World
Monde /
13H04 - mardi 26 juin 2018

Le réseau d’Académies des sciences africaines (NASAC) adopte la Déclaration de Dar es Salaam pour un développement holistique et féminin de l’Afrique

mardi 26 juin 2018 - 13H04

L’Union africaine vient d’en être saisie officiellement et a elle va avoir du pain sur la planche : le très influent réseau d’Académies des sciences africaines (NASAC) vient d’adopter, au terme de plusieurs mois de délibéré, la Déclaration de Dar es salam appelant à renforcer le rôle décisif des femmes dans le développement durable de l’Afrique.

Du 8 au 10 mars dernier, en Tanzanie, de nombreux congressistes, surtout des femmes, avaient adopté une déclaration proposant toute une série de recommandations visant à promouvoir le rôle des femmes dans le développement économique, social, culturel et scientifique du continent.

Certaines propositions sont audacieuses, notamment lorsque les signataires s’engagent à « assurer l’accès à des services de planification familiale dédiés au genre ». Bref le planning familial pour toute l’Afrique !

Opinion Internationale publie en exclusivité la Déclaration de Dar es Salam à laquelle l’Académie des sciences en France, et son Secrétaire perpétuel, Catherine Bréchignac, mais aussi la Fondation Bill et Melinda Gates, Sanofi Espoir et l’AFD ont contribué.

JeanClaude Miangouayila et Michel Taube

 

Directeur de la publication