Monde / World
Afrique /
09H11 - mercredi 21 décembre 2016

Sommet Afrique France : la lutte des femmes africaines, par Patricia Lalonde

mercredi 21 décembre 2016 - 09H11

patricia lalonde photo

Les femmes africaines se mobilisent avant le sommet Afrique France qui se tiendra les 12-13 Janvier prochain à Bamako. Le choix du Mali pour abriter cet événement est un signe fort adressé aux maliens et ils sont prêts à relever le défi.

En effet les maliens, passée l’euphorie de la victoire contre les djihadistes/terroristes du Nord, se sentent un peu abandonnés depuis ces dernières années pendant lesquels le pays a connu à nouveau une grande insécurité et un revers économique… La plupart des jeunes étant au chômage et donc enclin à tomber dans le grand banditisme ou à se radicaliser.

Pour relever ce défi qui touche beaucoup de pays d’Afrique, les femmes montent au créneau et sont venues nombreuses, députées, présidentes d’associations, chefs de petites et moyennes entreprises spécifiquement dans le domaine du développement et de l’agriculture, au premier Forum prélude au Sommet de Janvier, pour faire part de leurs recommandations et de leurs expériences. Il s’agit tout simplement d’élaborer une feuille de route des femmes africaines qui sera solennellement adressée aux Chefs d’Etat pour aider au redressement économique de leurs pays. 24 sur les 45 chefs d’Etat invités ont actuellement apporté une réponse positive à leur participation au sommet, précise Abdoullah Coulibally, le président du comité d’organisation du sommet. Pour la réussite et l’efficacité de cet événement, il n’a pas ménagé sa peine et ces femmes venues de toute l’Afrique pour le premier « Forum genre et développement » ont réussi a redonner espoir à la population, preuve en est l’enthousiasme des chauffeurs de taxis de Bamako. Des recommandations concernant l’agenda 2030, l’entrepreneuriat et le développement du micro-crédit, l’agro-business, la sécurité alimentaire, la lutte contre la pauvreté, l’égalité entre hommes et femmes.

« Nous avons besoin de vous ! »

Le temps fort du Forum fut l’appel poignant du Lieutenant Colonel Aminata Diatabe aux femmes «  nous avons besoin de vous ! » a t-elle lancé devant un auditoire de 200 femmes enthousiastes. Elle a rappelé l’article 1325 des Nations Unis : les femmes doivent être présentes à tous les échelons des prises de décisions. Elle doivent avoir accès à la justice. Le Colonel Aminata Diatabe a aidé à libérer les villes du Nord, Gao, Kidal, Tombouctou. Elle a raconté comment elle avait libéré des femmes de villages du Nord terrées chez elles, apeurées et comment la présence d’une femme militaire avait contribué à renverser la situation. Cette femme Lieutenant-Colonel connaît tout des ruses et des subtilités des terroristes djihadistes, leur méthode d’infiltration de la population, leur manière de terroriser…

Toutes les recommandations de ces femmes réunies au centre Maeva à Bamako sont accompagnées de demandes précises. Les jeunes de la société civile de tous les pays africains viendront apporter également leur contribution en ouverture du sommet.

Patricia Lalonde

Chercheur à l'IPSE Secretaire générale de MEWA (ONG travaillant pour le droit des femmes dans les pays arabes)