Bénin
Afrique /
17H24 - jeudi 17 mars 2016

Talon veut privatiser le Bénin

jeudi 17 mars 2016 - 17H24

Si vous voulez que le régime de Boni Yayi continue, votez Talon ! Le vrai candidat de la rupture n’est pas celui que l’on croit… Telle est la leçon qu’une minutieuse enquête et un rapide retour sur la vie de Talon enseignent aux électeurs béninois et aux observateurs.

Qui est Patrice Talon ? Un Bernard Tapie africain ? La comparaison est faible tant l’animal est redoutable. Mais les conditions de sa réussite ne laissent rien présager de bon pour l’avenir du Bénin si ce personnage naviguant en eaux troubles depuis des décennies est élu.

arton57230

Révélations sur les comptes de campagne de Talon

Sa campagne électorale est à l’image de son parcours. Explosion des comptes de campagne et dépassement du plafond légal fixé par la loi. Pour arroser les électeurs et acheter leurs voix, et selon des sources concordantes, des soupçons de transferts de fonds pèsent sur une société ivoirienne, AF-CHEM Sofaco, dont M. Talon est administrateur avec d’autres personnalités dont un certain Kassoum Ouattara. Soupçons à rapprocher des relations, elles connues et avérées, de M. Talon avec certains proches du président ivoirien.

Le parcours de Patrice Talon nous indique tout de ce que l’homme d’affaires fera du Bénin s’il est élu dimanche président de la République : Talon va privatiser toute l’économie du Bénin comme il a privatisé la filière coton à son propre compte !

Des trafics en tous genres, notamment en relation avec le golfe de Guinée et des régions plus lointaines (suivez mon regard océanique !), risquent fort de prospérer et de miner la société béninoise.

L’a-t-on déjà oublié ? Talon est devenu le roi du coton en étouffant les opérateurs privés dans les années 1990 et 2000. Depuis, l’or blanc du Bénin n’enrichit plus les Béninois mais il a bien gonflé les poches de monsieur Talon.

C’est avec l’arrivée de Boni Yayi au pouvoir que Talon s’est le plus enrichi au détriment des autres acteurs du secteur privé, notamment avec la gestion du port de Cotonou. Talon est coresponsable de la gestion du Bénin avec le président actuel. Et il se prétendrait l’homme de la rupture ? Il voudrait développer l’agriculture du Bénin alors qu’il s’est approprié l’économie du coton ?

 

Procès en tous genres

Le reste est connu mais, étrangement, a été peu repris pendant cette campagne électorale. Patrice Talon et ses sociétés font actuellement l’objet de sept plaintes commerciales ou pénales pendantes au Bénin, en France et en Suisse, notamment, on y reviendra, contre les producteurs de la filière coton. 

La France aurait refusé de collaborer avec la justice béninoise parce que le justiciable y encourait (formellement car, heureusement, le Bénin n’exécute plus depuis longtemps) la peine de mort. C’est dire la gravité des faits qui lui sont reprochés. S’il est élu, Patrice Talon bénéficiera d’une immunité présidentielle totale. On voit son intérêt.

Bref le Bénin, vanté comme un État stable et démocratique, a beaucoup à perdre si Talon est élu dimanche.

On peut reprocher beaucoup de choses à son adversaire mais la droiture de Lionel Zinsou, son sens de la chose publique, sa Fondation, ses actions dans le développement plaident en sa faveur et en font, lui, l’homme de la rupture.

 

Eric Doago et Israël Pierre

Pour le Bénin, ils votent Zinsou

Ils sont nombreux à exprimer leur espoir pour le Bénin à travers leur soutien à la candidature de Lionel Zinsou à la magistrature suprême. Nous publions ici les premiers témoignages.   Professeur…

Lionel Zinsou se prépare à rassembler les Béninois

Le second tour de la présidentielle au Bénin s’annonce déjà comme un corps à corps musclé. Arrivé en tête au premier avec 28,44 % des suffrages, Lionel Zinsou attend son challenger. Et se…
Didier Samson