Europe / Europe
France /
15H11 - mardi 27 mai 2014

Ce n’est pas ça la France !

mardi 27 mai 2014 - 15H11

Je ne sais pas si le Front National est devenu le premier parti de France mais, ce qui est sûr, c’est que la France, ce n’est pas cela. Ce n’est pas la fermeture des frontières, la préférence nationale, les femmes renvoyées à leur foyer, la sortie de l’Euro puis de l’Union Européenne. 

On  peut les comprendre : les Français sont en colère. Les incohérences des grands partis, les affaires trop nombreuses, l’instrumentalisation de faux-débats, des promesses trop souvent déçues et l’absence de vision, plus encore que la crise économique et sociale et les 3 à 5 millions de chômeurs, font le jeu du Front National et des abstentionnistes, premier parti de France.

Nous le répétons avec force : la montée des extrêmes menace l’unité de notre pays. La France des droits de l’homme, la France du Conseil National de la résistance, la France du général de Gaulle ou la France de François Mitterrand, la France de l’innovation et de la créativité, toutes les références qui faisaient la grandeur de la France sont menacées par la montée de l’extrême-droite.

Marine Le Pen aura atteint un autre de ses objectifs : dans sa logique du repli sur soi, ella aura réussi en une soirée à entacher durablement l’image et le rayonnement de la France. Les manchettes des journaux européens et mondiaux associent désormais la France à un parti d’extrême-droite xénophobe.

Pire : l’absence de réaction de la société civile en France fait froid dans le dos. On nous dit que le 25 mai est une réplique du 21 avril 2002. Mais combien de Français étaient-ils descendus dans la rue en 2002 : 1 à 2 millions d’indignés ! Et aujourd’hui ? Aucun ! Silence général.

Nous le répétons : si un Front républicain est impossible et stérile pour endiguer le vote Front National, un Front citoyen, lui, est nécessaire. Que tous les démocrates se lèvent pour dire : ce n’est pas ça la France !

Opinion Internationale n’est pas un média partisan. Mais quand les valeurs fondamentales sont menacées, alors nous ne pouvons rester silencieux et nous nous engageons à prendre des initiatives…

Michel Taube

 

Directeur de la publication

Union européenne : le dilemme de David Cameron

La désignation de Jean-Claude Juncker au poste de Président de la Commission européenne a provoqué la colère du Premier ministre britannique David Cameron. Posture eurosceptique et calcul politique ?
Guillaume Autere

« Il manque à l’Europe plus de solidarité »

Comment une citoyenne franco-allemande et européenne convaincue perçoit-elle les résultats des élections européennes en France ? Babette Nieder, première étrangère à exercer une fonction dans un cabinet ministériel français revient...
Stéphane Mader
Stéphane Mader