« Parlons-nous »
République centrafricaine
Républicaine centrafricaine /
10H08 - mardi 1 avril 2014

Appel au dialogue national et au dépôt des armes

mardi 1 avril 2014 - 10H08

Bangui, le dimanche 30 mars 2014

ZO KWE ZO - Bangui - Centrafrique - 30/03/2014

La République Centrafricaine vit sa plus grande crise politico-militaire depuis sa fondation le 1er déc. 1958.

Aujourd’hui, dimanche 30 mars 2014, en ce jour d’hommage à la mémoire de Barthélémy Boganda, fondateur de notre République, les femmes et les hommes de Centrafrique se lèvent ensemble pour appeler au dépôt des armes et au dialogue entre tous les enfants de Centrafrique.

De chaos en chaos, d’atrocités en atrocités, de violences en violences, le pays s’efforce tant bien que mal de répondre à l’urgence et d’apporter les solutions adéquates pour un retour à l’ordre constitutionnel.

Dans ce contexte de transition, où les enjeux prioritaires sont le désarmement, la sécurisation, la crise humanitaire et la préparation des prochaines échéances électorales, les armes doivent se taire et les protagonistes et acteurs de la vie politique, économique, sociale du pays doivent s’asseoir autour d’une même table et amorcer le dialogue pour s’accorder sur le devenir du pays.

A l’heure où la communauté internationale, qui a toujours été au chevet de la RCA, s’emploie à s’accorder avec les institutions centrafricaines de transition, sur les actions à mener dans le pays, à l’heure où la population centrafricaine lance un cri de détresse face à cette tragédie, seul un signal fort envoyé par les décideurs pourrait faire tomber la pression et donner au peuple centrafricain les raisons d’espérer, de croire et de devenir vecteur de paix et acteur de la réconciliation nationale.

D’aucuns pensent qu’il est trop tôt pour parler de réconciliation nationale, que sans la justice, sans juger les  commanditaires et les auteurs de nombreux crimes qui ont causé la mort de centaines, de milliers d’innocents, le pardon ne pourrait avoir sa place.

D’autres pensent que c’est maintenant qu’il faut tout mettre en œuvre pour que la justice, le pardon et la réconciliation démarrent en même temps et dès maintenant. Des gestes forts et des actions concrètes de justice, de pardon et de réconciliation doivent être posés ici et maintenant. Notre Appel en est un !

C’est en période de transition que doivent être semés les germes de la reconstruction pacifique de la Centrafrique et de la réconciliation, dans la justice, entre Centrafricains.

C’est pourquoi, nous, citoyens centrafricains et amis de la République centrafricaine, réunis le 30 mars 2014 à Bangui dans la Conférence nationale « Boganda aujourd’hui : revenons aux sources du zo kwe zo* », organisée par la rubrique Centrafrique d’Opinion Internationale,

convaincus du précieux héritage d’unité et de paix légué par le Président fondateur de la République Centrafricaine,

lançons à l’unanimité un vibrant appel à tous les Centrafricains, aux protagonistes de la crise, aux différents acteurs à quelque niveau que ce soit, au Gouvernement centrafricain, dans les institutions de la République, aux membres du Conseil National de Transition, aux leaders politiques, aux associations, aux fondations, aux entreprises, aux jeunes, à tous les mouvements, à toutes les citoyennes et tous les citoyens :

Déposons les armes et ouvrons le Dialogue entre tous les Centrafricains.

Fait à Bangui, le 30 mars 2014

Je signe : « Déposons les armes et ouvrons le Dialogue entre tous les Centrafricains »
* : champs obligatoires

Premiers signataires

Lydie Nzengou, Opinion Internationale Centrafrique
Michel Taube, Opinion Internationale
Mme Thérèse Kamach, présidente de la Fondation Kamach
Mr Alexandre NGuedet, Président du Conseil National de Transition
Mrs Aristide Sokambi, Ministre de l’Administration du Territoire, de la décentralisation et de la régionalisation
Mme Antoinette Montaigne, ministre de la communication et de la réconciliation nationale
Mr Leopold Bara, ministre de la jeunesse, des sports, arts et culture
Général Mohamed Dhaffane, homme politique
Mr Martin Ziguele, Président du MLPC
Mr Gaston Nguerekata, homme politique
Mr Eric Sorongopé, Président du bureau provisoire du M.N.S.
Mr Gaïttan Moloto Kenguemba, URCA0
Mr Clément Belibanga, Président ADP
Mlle Laure Dalemet, Délégué de la Jeunesse auprès de l’UNESCO
Mr Abdoulaziz Meriga, Vive-Président de l’ACCM (Association des cadres musulmans centrafricains) – représenté
Maître Bruno Gbigba, Avocat et Conseiller National
Maître Mathias Morouba, avocat, coordonnateur adjoint du réseau des ONG des droits de l’homme
Mr Simiti, Professeur à l’université
Mr Laurent Gomina Pampali, membre du CNT et parlementaire de la CEMAC
Mr Gervais Lakosso, membre du CNT, artiste et poète, coordination société civile
Mr Elliot Rokosse, jeune sportif
Mme Olga Ignao, Première Vice-coordinatrice nationale chargée des finances et des dépenses de l’ONG nationale PARETO (Paix, réconciliation et tolérance)
Mr Steve Koba, Fondation Isöngo
Pasteur Gbobouko
Abbé Mboula
Imam Aboubakar
Mr Charly Nadeau 
Mme Victoire Konzi 
Mr Denis Gbakpma
Mr Michel Langa 
Mr Jean-Pierre Redjekra 
Mme Barbara Yaboue-Bazoly 
Mr Jean-Claude Yombot 
Mr Vianey Koyabe 
Mr Serge Sendeyo 

 

Richard Angoba Magnan
Marie France Ayandho Épse N'diaye
Astrid Ayandho
Badekara François-Xavier Dotte - Lycéen
Nadona Dotté
Steven Francois Ganaye - Philantropiste - kingston-diaspora
Fred Edgard Gassia - Président Du Comité Fédérale Europe - UNION POUR LE RENOUVEAU CENTRAFRICAIN (URCA)
Guezewane Gbowe Gauthier - Ingenieur Informatique - UVS
Jean Paul Kimoto
Francis Koumat-Gueret
Céphas Mabada-Mabaye
Alex Mabada - Diaspora - Chef d'entreprirse
Josephine Mandaba-Bornou
Aimé Césaire Mbara - Architecte Urbaniste
Bertin Mbay
Parfait Innocent Mbaïkandji - Informaticien - Humanitaire
Martin Ngboda - Directeur De La Société Afrinex
Charlie Yvon Ondomat
Rosalie Pouzere - Membre Londo - Réseau Africain des Fem. Minis. et Parl.
Urbain Brice Tabemara - Jeune Conscient - jeunesse centrafricaine
Flor Takoli-Ngba - Pediatre
Rosalie Tarassoum Dounia - Gouvernate - H. OUBANGUI
Michel Taube
Séduisant Taz-Mbodi - Citoyen Centrafricain
Tiburce Anselme Yafondo - Eleve Médecin - FACSS, Université de Bangui
Directeur de la publication

Cyrille Berkoula : « parler peu, travailler beaucoup »

Le dimanche 30 mars 2014 à Bangui, Opinion Internationale a organisé, avec le soutien de la fondation Joseph Ichame Kamach, un événement en hommage à Barthélémy Boganda, le père de l’indépendance Centrafricaine et président fondateur…

Les discours de Bangui en hommage à Barthélémy Boganda

Le dimanche 30 mars 2014 à Bangui, Opinion Internationale a organisé, avec le soutien de la fondation Joseph Ichame Kamach, un événement en hommage à Barthélémy Boganda, le père de l’indépendance Centrafricaine et président fondateur…