Talents citoyens
France /
18H04 - mardi 26 février 2013

Des gangsters au Forum mondial de l’économie responsable !

mardi 26 février 2013 - 18H04

Afin d’aider les entreprises à résoudre les défis auxquels ils font face, le réseau d’entrepreneurs sociaux MakeSense fait appel à l’intelligence collective à l’aide d’ateliers « Hold-up » !

Le Bainstorming selon Make Sense
Le Bainstorming selon Make Sense

Intense séance de brainstorming dans la salle Van Gogh 2 du Grand Palais de Lille. Une vingtaine de personnes répondent aux questions posées par six « gangsters », ces six animateurs bénévoles de l’atelier « Hold-up » organisé par le réseau MakeSense. Le but ? Aider deux entreprises sociales, Zéro Gâchis et Buy’n Loan, à surmonter un obstacle grâce à l’intelligence collective.

Zéro Gâchis voudrait « rajouter une dimension collaborative à la lutte contre le gaspillage » et Buy’n’Loan, trouver des solutions pour « exister auprès de [son] partenaire principal », à savoir Babyloan, plateforme de microcrédit en ligne.

 

« D’après vous, comment Batman s’y prendrait pour consolider un partenariat ? »

 

« L’idée de MakeSense, c’est de mettre en relation les entrepreneurs sociaux avec le grand public », explique avec enthousiasme Lily Gros, l’une des « gangsters ». Pour ce faire, les membres de l’association, organisés en un réseau très efficace sur internet, font office d’entremetteurs. Ils détectent ou reçoivent les demandes d’entrepreneurs désireux d’organiser une rencontre avec le public pour les aider à surmonter un blocage. Les bénévoles se chargent ensuite de l’organisation et de l’animation de l’évènement.

Les entrepreneurs sociaux bénéficient ainsi de multiples points de vue extérieurs, une ressource précieuse pour des gens « toujours la tête dans le guidon », rappelle Lily Gros. En plus des ateliers de créativité destinés à résoudre des défis liés à la communication, le réseau en propose d’autres tournés vers la recherche de solutions technologiques, les HackSense.

 

« C’était le moment de faire appel à MakeSense. »

 

Recourir à MakeSense a été très facile pour Buy’n’Loan. « J’étais déjà membre de MakeSense, avoue Cynthia Grouazel, l’une des quatre diplômés de l’université Versailles Saint Quentin ayant fondé Buy’n’Loan. J’ai parlé de notre défi sur la plateforme web où les ‘‘gangsters’’ se retrouvent et très vite Lily Gros m’a contacté ».

Buy’n’Loan vient de lancer sa première action à l’occasion du mois de l’économie sociale et solidaire (ESS). Le principe : pendant un mois les commerçants partenaires du XXe arrondissement de Paris s’engagent à reverser tout ou partie de leur marge sur un produit, pour financer un des trois projets de microcrédit, sélectionné par Buy’n’Loan et son partenaire, Babyloan.

« Notre partenaire principal est Babyloan, explique Cynthia Grouazel. Ils nous aident énormément mais nous recherchons à trouver notre place dans ce partenariat. Nous voulons pouvoir mettre en avant la valeur ajoutée apportée par Buy’n’Loan et acquérir ainsi plus de légitimité, précise-t-elle. Dans l’idéal, nous aimerions devenir un partenaire incontournable de Babyloan. » Et de conclure : « c’était le moment de faire appel à MakeSense ». Une belle reconnaissance pour le projet créé en 2010 par Christian Vanizette et Romain Raguin. Aujourd’hui, les « MakeSenseurs » sont près de 500, répartis un peu partout sur le globe.

 

Yannick Le Bars

SOLIDAYS : Bill Gates remercie la France dans sa lutte contre le VIH

Le Festival de musique Solidays se tenait les 27, 28 et 29 juin. Cette année encore, bénévoles, artistes et festivaliers ont été au rendez-vous pour participer à la lutte contre le SIDA, de même qu'un invité un peu particulier : Bill Gates.
Anissa Duport-Levanti

BlueEnergy : Un espoir pour des milliers de Nicaraguayens

Gros plan sur l'association BlueEnergy qui aide au développement de populations isolées dans les pays pauvres. Au delà de l'aide d’urgence, elle met en place des actions sanitaires et énergétiques à long terme.
Anissa Duport-Levanti

Épargnez solidaire!

Finances solidaires
Où placer son argent quand on recherche une alternative aux banques classiques ? Issue du domaine des finances solidaires, qui intègre les principes de l’économie sociale et solidaire au secteur financier, l’épargne solidaire…