Edito / Editorial
Monde /
16H59 - samedi 8 décembre 2012

Les droits de l’homme sont morts. Vive les droits humains !

samedi 8 décembre 2012 - 16H59

Nous profitons de la Journée mondiale des droits de l’homme du 10 décembre pour annoncer que, désormais, la Rédaction d’Opinion Internationale respectera la lettre et l’esprit des droits humains. De quoi s’agit-il ?

Le lecteur avisé ou l’amoureux de la francophonie le sait : il n’y a guère que les Québecois, les Suisses, les Belges, et les membres de l’organisation Amnesty International pour parler de « droits humains » et non de cette dérive langagière : les « droits de l’homme ».

Et bien, Opinion Internationale, bien que née en France, mais attaché à la Francophonie et surtout au respect de la langue française, a décidé d’être à son tour scrupuleux avec la langue de Molière : parler de « droits de l’homme », c’est exclure nécessairement, qu’on le veuille ou non, en creux mais dans le texte, les femmes. C’est employer un générique qui exclut d’office la moitié de la gente humaine.

Vous me direz : on pourrait écrite l’homme des droits humains avec un grand H, mais, sans tomber dans la critique marxienne, l’homme des droits humains et des Lumières n’est pas un être abstrait, général, « bourgeois », au-dessus des hommes tels qu’ils vivent et tels qu’ils sont. Et les règles typographiques de la presse n’aiment pas non plus trop les abus de majuscules.

Seul l’adjectif « humain » permet d’ajuster le propos à notre pensée : nous parlerons donc désormais de droits humains.

Cela n’a aucune importance mais cela en a tellement ! Les discriminations s’insinuent dans les habitudes les plus anodines de la vie, de la pensée et de la parole. Nous avons décidé de réagir. Les droits de l’homme sont morts, vive les droits humains !

Nous ne ferons qu’une exception lorsque nous parlons d’un texte ou d’un titre dont la dénomination officielle ou juridique emploie le terme « droits de l’homme » : la Journée mondiale des droits de l’homme est la fête des partisans de l’universalité des droits humains. Alors, vive les droits humains et que le combat continue ! Signez par exemple pour demander la libération ou soutenir l’une des douze personnalités dans le monde que soutient Amnesty International avec www.marathondessignatures.org.

Michel Taube

Le vote utile

Appel au vote utile : un livre pour les indécis, les abstentionnistes et les perplexes… L’édito de Michel Taube
Michel Taube