Gastronomie
06H45 - mardi 8 juin 2021

L’hymne à la joie de la gastronomie

 

Ils ont des étoiles plein leurs assiettes et nous en mettent plein les sens. La gastronomie nous manque, il semblerait que l’on ait aussi manqué aux chefs. Lors du dernier confinement, trois copains vignerons (Paul Amsellem du Domaine Vernay, Jean-Pierre Villa, Jean-Charles Fagot) et deux restaurateurs (Jean-Michel Carrette des Terrasses à Tournus et Fred Ménager de la ferme de la Ruchotte à Bligny sur Ouche) ainsi que notre confrère Frédéric Durand-Bazin se sont réunis pour composer et enregistrer une chanson. Et, avec du temps devant eux, tourner un clip pour fêter l’ouverture pleine et entière des restaurants.

Afin de donner un impact retentissant à leur bœuf, « quelques » grands noms de la gastronomie ont participé, à savoir les triplement étoilés Guy Savoy, Pierre Gagnaire, Anne-Sophie Pic et son époux David Sinapian, Gilles Goujon, Marcon père et fils, Éric Pras, Emmanuel Renaut et Mauro Collagreco. Et Pierre Hermé pour la touche sucrée. Joli casting. À ceux-ci s’ajoutent les princes de l’or liquide, les sommeliers Philippe Faure-Brac, Olivier Poussier et Paz Levinson. On ne saurait rêver mieux. 

En effet, depuis huit longs mois, les restaurants ont dû se contenter de vente à emporter au mieux, voire de mettre leurs équipes au chômage technique. Pourtant, ce métier de passion, dans tout ce qu’il a de plus noble, ne souffre pas le désœuvrement. 

Si le titre « Enfin libres » semble quelque peu dramatico-exagéré, la musique est entrainante et les paroles guillerettes incitent à pousser la porte des restaurants. Pendant ces cinq minutes en paroles et en musique, on s’imagine volontiers passer un moment en compagnie de ces femmes et de ces hommes qui veulent, depuis huit mois, retourner à leurs casseroles et donner du plaisir à leurs clients. « Notre seule envie était de revenir » chantent-ils. Leur vœu va être exaucé ce 9 juin, enfin ! Car au-delà de plats élaborés avec soin, des belles bouteilles à ouvrir, de l’aspect si plaisant de se faire servir les pieds sous la table, c’est le bonheur du partage que nous allons pouvoir retrouver. « Boire et chanter et nous attabler… » ! 

Amis chefs et vignerons, nous aussi sommes impatients de nous régaler en votre compagnie ! À demain ! 

 

Deborah Rudetzki

Directrice de la Rédaction

Nathan Helo, le chef dont on reparlera

Le chef ne fait pas souvent la Une des magazines et n'est pas de tous les événements culinaires. Pourtant, sa cuisine gagne à être connue. Et même reconnue.
Deborah Rudetzki

Patrick Vander, un homme royal à Evian

Dans le magnifique cadre de l’Hôtel Royal Évian qui affiche plus de 110 ans au compteur, le chef Patrice Vander a bel et bien pris ses marques.
Deborah Rudetzki

Korus un refrain où l’on revient

Située entre Bastille et République, la petite rue Amelot n’est pas en manque de bonnes tables, mais Korus offre un rapport qualité/prix/accueil tout à fait remarquable.
Deborah Rudetzki

La Bouitte : l’œuvre d’une vie

Depuis presque 50 ans, la famille Meilleur fait rayonner La Bouitte. Une adresse perchée en haut des montagnes qui retombe en cascade gastronomique sur la vallée.
Deborah Rudetzki