Paris Monde
France /
17H08 - vendredi 12 juin 2015

JMDS: les dons sauvent des vies

vendredi 12 juin 2015 - 17H08

A l’occasion de la 12ème édition de la journée mondiale des donneurs de sang, le Dr Michèle Villemur, Responsable des collectes mobiles du Pôle Est Ile-de-France a répondu aux questions d’Opinion Internationale.

En quelques mots, pouvez-vous présenter cette journée et ce que vous en attendez ?

Le journée mondiale des donneurs de sang est une journée, comme son nom l’indique, mondiale. Cette journée fêtée à travers le monde permet de remercier les donneurs et aussi sensibiliser de nouveaux donneurs, les aider à faire ce geste si important pour le soin des patients. Le 14 juin c’est la date anniversaire du Dr Karl Landsteiner, médecin autrichien qui a découvert les groupes sanguins. Cette journée a été mise en place par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). C’est un un événement festif qui met à l’honneur le don de sang et des personnes qui n’avaient jamais fait ce geste osent venir nous voir. Ces journées mondiales nous permettent de prélever beaucoup de donneurs pour faire un stock de poches de sang en vue de passer l’été sereinement. L’été nous avons moins de donneurs mais nous avons toujours autant de malades dans les hôpitaux et donc il faut bien assurer les besoins. Si nous prélevons beaucoup à la mi-juin, nous pouvons répondre aux besoins en juillet et en août pour le bien des patients.

©EFS/Gil LEFAUCONNIER

Donneur et infirmière dans l’espace de prélèvement de la collecte mobile. ©EFS/Gil LEFAUCONNIER

Parmi les donneurs, un profil type se dessine t-il ?

On voit toutes les tranches d’âge, mais je dirais qu’il y a quand même plus de dames qui donnent que d’hommes. Pour autant, il est possible de donner son sang de 18 à 70 ans et peser au minimum 50 kilos. Ainsi nous voyons toutes les tranches d’âge, aussi bien le jeune qui a 18 ans aujourd’hui qui va venir donner et aussi bien le retraité qui a un peu plus de temps et qui va venir donner car il n’a pas encore atteint les 71 ans.

Comment expliquer les femmes donnent plus que les hommes ?

On pense que les femmes ont moins peur de la douleur même si tout le monde a peur des aiguilles, c’est humain. Les femmes sont plus tournées vers l’autre, elles sont plus altruistes et ont moins peur du sang.

Dans le futur, pourrons-nous nous passer du don de sang ?

Pour le moment le don de sang est un geste qui sauve des malades car on a pas de sang artificiel. Certes nous avons des chercheurs qui essaient d’avoir du sang artificiel mais aujourd’hui donner son sang est primordiale pour sauver la vie des malades. Donner une fois dans l’année c’est bien mais il faudrait que tous les donneurs puissent donner deux fois dans l’année pour avoir moins de tension sur les stocks. Par exemple au mois de mai avec tous les jours fériés nous avons une baisse des prélèvements donc des stocks. Les malades ne prennent pas de congés !

 

 

Pour donner son sang : 4 conditions

Avoir entre 18 et 70 ans

Peser 50 kilos minimum

Passer un entretien préalable avec un médecin de l’EFS

Ne pas venir à jeun

Pour trouver le centre de don le plus proche : www.jedonnemonsang.net

Journaliste

Retour sur le dernier Conseil de Paris avant l’été…

C’est un Conseil de Paris très long (deux jours et demi), technique, chaud (canicule oblige…) qu’ont vécu les Conseillers de Paris, le dernier de cette première année sous la magistrature d’Anne Hidalgo.
Stéphanie Petit

Solidays 2015 : le festival militant

Lutter contre le Sida et rappeler que la maladie est toujours présente demeurent les messages incontournables de la Dix-septième édition de Solidays qui s'ouvre le vendredi 26 juin 2015 à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Avec, comme...
Stéphanie Petit

Fête de la musique 2015 : tour d’horizon francilien

Dès dimanche après midi, Paris entend bien célébrer la Fête de la musique comme il se doit. La 34ème édition française de cette Journée internationale est placée sous la formule du « vivre ensemble la musique » par la ministre...
Stéphanie Petit