La Citoyenne / The female citizen
Italie /
07H47 - mardi 10 septembre 2013

Une nouvelle voie pour une nouvelle mentalité en Italie : une loi contre le féminicide

mardi 10 septembre 2013 - 07H47

Le 8 août dernier, le Sénat italien a approuvé un projet de loi qui prévoit de sévères peines contre la violence contre les femmes. Cette violence basée sur le genre illustre le phénomène du féminicide, un phénomène bien trop répandu dans le monde, et notamment en Italie où il est alimenté par le machisme.

 

Des femmes manifestent contre la violence domestique en Italie en août 2013.

Des femmes manifestent contre la violence domestique en Italie en août 2013.

« Un phénomène qui doit être combattu de toute urgence » selon Bongiorno

Depuis début 2013, près d’une centaine de femmes auraient déjà été tuées en Italie. L’avocate et députée Guilia Bongiorno, fondatrice de l’association Doppia Difesa (Double défense), est catégorique : ces crimes basés sur le genre doivent être combattus avec la plus grande sévérité, car « il y a encore un très fort machisme en Italie ». Elle remarque notamment que cela ne fait que trente ans que l’Italie reconnaît et punit les ‘crimes d’honneur’ – perpétrés pour sauver « l’honneur » de la famille, en cas, souvent, d’adultère de la part de la femme.

 

Des mesures fortes contre le féminicide

 

« Nous l’avions promis, nous l’avons fait », a fièrement annoncé Enrico Letta, Premier ministre italien depuis avril dernier, le lendemain de l’adoption de la loi.

Cette dernière prévoit à la fois des sanctions plus sévères contre les coupables d’un crime basé sur le genre, et une meilleure prévention des violences. En effet, les partenaires violents se verront arrêtés et fortement punis, la peine augmentera si la femme est handicapée ou enceinte, ou si la personne coupable a déjà été arrêtée, et la protection de la victime devra être assurée. En outre, le harcèlement par internet sera également pris très au sérieux en ce qui concerne les condamnations, et même les étrangères victimes de violences conjugales se verraient protégées.

 

Une mentalité à construire

 

Une publicité pour des panneaux solaires a fait l'objet de telles critiques qu'elle a finalement été retirée des panneaux publicitaires.

Une publicité pour des panneaux solaires a fait l’objet de telles critiques qu’elle a finalement été retirée des panneaux publicitaires.

Cette promesse tenue représente déjà un pas important sur la voie d’un changement culturel. En effet, le corps (nu) de la femme apparaît encore largement dans les publicités, que ce soit pour un café ou un produit du bâtiment. Se servant ainsi du corps féminin, les publicitaires véhiculent une image dévalorisante de la femme, tel un objet à être utilisé.

 

Si le projet de loi qui vient d’être approuvé par le Parlement italien représente d’une part une arme importante de dissuasion de la violence à l’encontre des femmes, l’on peut espérer qu’il introduise, d’autre part, une nouvelle culture moins machiste.

 

Raffaele di Noia, journaliste italien

Nashwa El Shazly, le courage acharné

Nashwa El Shazly, est aujourd’hui magistrate en Égypte, ce qui relève de l’exploit. Portrait d’une égyptienne qui ne s’en laisse pas compter.
Noé Michalon

Trois femmes puissantes

Trois femmes qui n’ont de comptes à rendre à personne, ni de culpabilité à ressentir. Elles se sont battues, ont gagné, et méritent d’inspirer toutes les femmes qui doutent d’elles-mêmes des deux côtés de la Méditerranée.
Noé Michalon