Actualité
09H17 - dimanche 14 avril 2024

Attaque de l’Iran sur Israël. La tribune de Ghyslaine Pierrat

 

La terre Israël a été attaquée  le 7 octobre 2023 !
L’Iran a attaqué Jérusalem le 13 avril 2024.

Réunion du G 7 le lendemain.

Depuis le 7 octobre 23, le conflit avec le Hamas se poursuit, avec son lot de victimes. Je le déplore.
L’Iran a attaqué Israël. Je condamne cette offensive guerrière.

Guerre de fierté et d’honneur, guerre de principes, guerre pour la terre et les frontières, guerre de religions, guerre des mensonges, guerre des images et de communication guerrière, guerre de toujours : elle n’en finit pas.
C est le temps des attaques, des défenses : pas des résolutions. L’exaltation des esprits est à son comble, empêchant la sagesse de se frayer un chemin de paix négociée, mettant en péril la libération des otages.

350 drones, roquettes et missiles ont été lancés sur Israël et Jérusalem : des images inédites. Des engins ont été interceptés par le Dôme de fer au-dessus de la Knesset. Israël, la France, les Britanniques, l’armée jordanienne sont également intervenus ensemble pour les intercepter, tout comme l’Égypte. Les États-Unis assurent leur soutien à Israël. La France a contribué à la défense d’Israël.

Jérusalem est un lieu sacré. Rarement visée, elle a été menacée. Elle est la terre des symboles de l’humanité. C’est un lieu sacré entre les sacrés.

Le pouvoir iranien a-t-il fait aussi du symbolique ? Est-ce les dirigeants iraniens vont s’arrêter ou discute-t-on du chantage nucléaire ?

Alors ?
La suite est en train de s écrire :

99% des projectiles lancés sur Israël par l’Iran, ont été neutralisés, la représentation iranienne à l’ONU vient d’annoncer que l’attaque est terminée. Évidemment, Israël vient de déclarer “qu’il y aura une riposte décisive”. Vocabulaire terrible qui sonne, en écho, à ce qui s’est passé le 13 avril au soir, historique et inédit : jamais l’Iran n’avait attaqué, directement, l’Etat hébreu !

Israël reste et demeure la seule démocratie de 9 millions de citoyens au Moyen Orient, et surtout
elle est à « l´avant garde de notre civilisation ».

Aujourd’hui, Israël incarne le pays du courage, nation empêtrée dans la guerre tout court et la guerre de communication.

L’Etat d’Israël pleure ses enfants assassinés sauvagement et s’est engagé dans une guerre de défense et de survie. Il traque partout le Hamas.

De son côté, Gaza piégé, est défiguré et crie famine. Pour ceux qui sont innocents et qui n’ont préparé, en rien le 7 octobre 23, c’est terrifiant et bouleversant.

En avril 2024, les haines s’enchevêtrent.
Ceux qui voudraient rester neutres et objectifs se cachent et sont de moins en moins nombreux.

Nous tous, les contemporains, regardons les images de ces affrontements, conscients de la gravité de ce conflit, pétrifiés de cette escalade guerrière mais l’horizon des solutions est ombragé.
Nombreux s’interrogent : la 3ème guerre mondiale aura-t-elle lieu ?

Personne ne le sait vraiment.

Mais le fait que co-existe un dangereux harcèlement des Houthis en Mer Rouge, armés par l’Iran, sur les navires, est inquiétant. C’est un fait majeur pour le commerce international qui fait perdre à l’Égypte une importante partie de la rente du canal de Suez.

*Le fait que la Chine soit très concernée, et en même temps alarmiste, est curieux. Curieux, mais c’est-aussi un espoir, car la Chine a besoin de tranquillité pour transporter ses produits en Europe. Il ne faut pas oublier que la Chine a une base militaire en Mer Rouge. Elle essaye de jouer un rôle modérateur mais veut ainsi accroitre son influence. La Chine espère ainsi damer le pion à la Russie, alliée de l’Iran. En même temps, la Chine courtise aussi l’Iran. Depuis toujours les relations internationales sont, par définition, alambiquées, entortillées et complexes. Elles le sont davantage aujourd’hui.

S’ajoute le fait que le régime de répression féroce et interne des mollahs perdure, sinistre et redoutable.

Comment écrire le mot paix en ces heures de guerre ? Comment expliquer à des guérilleros permanents qui ne vivent qu’à travers la guerre, qu’une autre vie est possible ? La guerre au Moyen-Orient est-elle un état normal pour eux ? La folie de la destruction, la cascade de problèmes, sont-elles une triste fatalité ? J’en rage.

Dès lors, que vont faire les autres pays , l’Europe, la communauté internationale, les États Unis et la France pour trouver une solution nouvelle et  pérenne  ?

Ghyslaine Pierrat
Directrice parlementaire
Docteur en communication politique et économique, Spin doctor
Auteur de 3 ouvrages : La communication n’est pas un jeu, Macron et les autres, Qui sont les acteurs et les influenceurs de la vie politique française ?, aux éditions de l’Harmattan-Paris.

Ce 8 mai, là-bas ! La chronique de Daniel Aaron

Ce 8 mai célébrait la victoire de la lumière sur les ténèbres. Ces longues années de paix exigent que nous n’oubliions jamais. Ces longues années d’insouciance imposent que nous allions tous, un…