Actualité
17H31 - mardi 21 juin 2022
Monde

Les femmes à l’ère du roi Salmane et d’Uber

 

« Les femmes sont la source du développement de toute société. Sans des femmes autonomes, il est difficile de réformer les sociétés, car les femmes font partie intégrante de la société qui élève des générations ». Cette déclaration audacieuse est du roi d’Arabie saoudite, Salman bin Abdulaziz, père de l’homme fort du royaume et prince héritier, Mohammed ben Salmane.

Signe des temps, la multinationale VTC Uber vient de lancer en Arabie saoudite le programme « Wusool » (en arabe, le mot signifie « arriver à bon port et au résultat »), symbole de la renaissance du royaume d’Arabie Saoudite, afin de favoriser l’unité du pays dans une société où hommes et femmes ont longtemps été divisés.

Il ne fait aucun doute aujourd’hui que la femme saoudienne jouit de meilleures conditions de vie que dans le passé. Ainsi, elles ont acquis de plus en plus de droits et on leur a reconnu une capacité de travail égale à celle des hommes dans des domaines qui étaient autrefois réservés à ces derniers. Ces progrès ont notamment permis aux Saoudiennes d’être libérées de l’influence de certaines lois archaïques qui ne répondaient plus à leurs besoins. Ces dernières représentant environ 42,2% de la population, ces changements étaient nécessaires afin d’assurer la cohésion de la société.

En effet, depuis 2017, le Royaume, avec l’aide du prince héritier Mohammed ben Salmane, a mis en place une politique stricte destinée à favoriser l’intégration des femmes dans la société saoudienne.

Le programme « Wusool » est l’un des mécanismes et programmes les plus importants qui visent à aider les travailleuses saoudiennes, qui représentent 34,1% du marché du travail total du Royaume, selon les statistiques de 2021. Ce pourcentage dépasse l’objectif de 25% visé par la transformation saoudienne Programme 2020. C’est plus de cinq fois plus qu’il y a cinq ans, selon Vision 2030 parrainée par le Prince héritier saoudien.

Le programme « Wusool » a ainsi permis aux femmes saoudiennes d’entrer sur le marché du travail, et ce dans de bonnes conditions.

En quoi consiste ce programme et quelle importance a-t-il pour les femmes saoudiennes ? Quelles sont les retombées pour la société saoudienne ?

Le programme a été lancé en 2018 par le Fonds de Développement des Ressources Humaines « Hadaf », géré par Takamul Holding Company, en partenariat avec la société Uber. Il s’agit d’un des plus gros partenariats entre Uber et un gouvernement. Ce programme électronique pionnier est destiné à résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les travailleuses saoudiennes en ce qui concerne l’accès au lieu de travail. Il est placé sous la directive directe du prince héritier Mohammed bin Salman. Il vise également à aider les femmes saoudiennes travaillant dans le secteur privé à réduire leur fardeau et à atteindre les objectifs souhaités à court et moyen terme. De plus, un partenariat a été conclu avec des fournisseurs de services de routage de taxis afin de faciliter les déplacements des travailleuses entre leur domicile et leur lieu de travail et par conséquent d’assurer leur stabilité professionnelle.

Et les résultats se sont avérés concluants : en peu de temps, le programme « Wusool » a réussi à sécuriser plus de 26 millions de déplacements et ce dès le premier trimestre 2022. Plus de 140 000 femmes saoudiennes en ont bénéficié. On devrait atteindre les 160 000 d’ici la fin de l’année. Le Programme « Wusool » a contribué à améliorer et à soutenir la stabilité d’emploi des femmes travaillant dans le secteur privé de 88% au cours de la première année du programme en 2018.  Le taux de femmes actives dans le Royaume est passé de 22% à 36% entre 2018 et 2021.

De plus, le taux de participation des femmes dans le monde du travail a augmenté de 20%, une victoire pour le programme Vision 2030 qui en en avait fait une de ses priorités. 

Ce programme pionner, loin d’être le seul, fait partie d’un grand nombre de projets, décisions, et programmes dont les femmes saoudiennes ont bénéficié sous le règne du roi Salmane et de son prince héritier, Muhammad bin Salman. Ce dernier a fait l’objet d’une application réfléchie et progressive, dans le respect des particularités de la société saoudienne, très conservatrice. Il s’agit donc d’une réussite pour le royaume qui est parvenu à faire de la femme saoudienne un modèle pour les femmes du monde arabe.

Ces dernières ont aujourd’hui un poids important en Arabie Saoudite et les divers programmes visant à reconstruire le pays ne peuvent se permettre de les ignorer.

A travers l’Histoire et plus que jamais, les femmes ont prouvé leur rôle proéminent et effectif dans le processus décisionnel et l’orientation et l’évolution de la politique nationale.

 

Michel Taube

Directeur de la publication

Retour sur Solidays 2022, une édition record !

Enfin le retour au monde d’avant la pandémie de Covid ? Après le succès de la Fête de la musique, de nombreux Festivals qui annoncent déjà faire le plein cet été, le…
Michel Taube