Actualité
05H50 - samedi 29 janvier 2022

Les Le Pen, les nouveaux Borgia. L’édito de Michel Taube

 

Marion Maréchal (ex Le Pen) préfèrerait Éric Zemmour à sa tante Marine.

Le patriarche vichyste Jean-Marie, lui aussi tenté par les joutes et l’audace du fondateur de Reconquête, lâchera-t-il bientôt sa fille pour Monsieur Z ?

Mais, bon, soutenir un Juif, faut peut-être pas trop lui en demander ! Maréchal, ne nous voilà pas encore !

Une chose est sûre, si la Niçoise émigrée à Lyon (la capitale des Gaules) n’a pas encore traversé le Rubicon, elle a déjà confirmé que ses (a)mours pour la France s’épanouiraient plus volontiers du côté de la barrière anti-grand-rassemblement du nouveau Zorro des solutions nationales que dans l’ombre de sa tata qui vire couleur CGT.

La Marine n’en est pas coulée, mais tout de même affectivement touchée, comme elle s’en est confiée sur le plateau de CNEWS. Ses mots sont forts, sniff :

https://twitter.com/CNEWS/status/1486963038905380873

« Si je vous disais que ça ne me touche pas, personne ne me croirait »

« J’ai avec Marion une histoire particulière, parce que je l’ai élevée avec ma sœur pendant les premières années de sa vie. Donc évidemment, c’est violent, c’est brutal, c’est difficile pour moi. On ne s’y attend jamais vraiment ». 

Et d’ajouter : « Allez, passons à autre chose ». Pas sûr que Zemmour, son désormais ennemi politique, l’entende de cette oreille.

Car famille et politique n’ont jamais fait bon ménage en démocratie.

Encore une histoire à la César-Brutus, et donc, une prochaine série sur Netflix ? A l’eau croupie de rose, cette fois (voir notre article) ? Non, cette fois, on ne rigole plus, comme nous l’évoquions il y a deux jours, avec François Hollande face à Emmanuel Macron. 

Avec les Le Pen, c’est un peu les Borgia. Car l’assassinat politique de Jean-Marie par sa fille Marine il y a dix ans n’a pas été totalement consommé : l’animal politique n’a pas dit son dernier mot. Et la petite Marion pourrait lui offrir l’opportunité d’une vengeance cinglante.

Se passerait-il entre Marine, Marion et Jean-Marie, devant des millions de Français, la scène finale d’une tragédie familiale ? 

La boîte de Pandore est ouverte et l’étalement des souffrances familiales entre Marine, Marion et Jean-Marie est une bombe à fragmentation qui commence à peine à toucher sa cible. Déjà le seul sénateur RN Stéphane Ravier se dit troublé.

https://twitter.com/GilbertCollard/status/1487033263906594821

Il faut dire, et c’est la leçon de cette histoire, qu’en politique, le népotisme finit toujours par tuer deux fois ! La famille tout d’abord que le pouvoir finit toujours par déchirer. Puis, tôt ou tard, le parti ou le peuple qu’un clan familial prétend préempter et gouverner par une forme d’onction familio-suprême. Nous l’avions déjà dénoncé en son temps avec le couple infernal François Hollande – Ségolène Royal qui, en dix ans, a injecté un venin mortel dans la gauche sociale-démocrate. 

https://twitter.com/lepenjm/status/1487020373279494146

Tiens, on apprend que Jean-Marie veut convoquer Marine et Marion. Réunion de famille pour leur annoncer qu’il adoube Eric Zemmour ?

L’hémorragie du Rassemblement National sur fond d’éclatement de la dynastie Le Pen ne fait que commencer. Une bonne nouvelle pour la démocratie française. 

 

Michel Taube

Directeur de la publication

Retour sur Solidays 2022, une édition record !

Enfin le retour au monde d’avant la pandémie de Covid ? Après le succès de la Fête de la musique, de nombreux Festivals qui annoncent déjà faire le plein cet été, le…
Michel Taube