Actualité
10H22 - jeudi 9 décembre 2021

Appel des 100 pour faire de la santé une priorité politique à la Présidentielle 2022 !

 

 

 

 

Publié dans une tribune du Point le 7 décembre.

« La fin de la politique sera le bien proprement humain… » selon Aristote. Dans cette période très politique des six prochains mois, nous appelons tous les candidats à la Présidentielle 2022 à inclure le bien proprement le plus humain, la santé, dans le débat démocratique.

 

Notre modèle de santé, pensé au milieu du siècle dernier, est en phase de délitement programmé, représentant un gâchis monumental de ressources humaines et une menace d’affaiblissement durable d’un pilier civilisationnel de la France. La crise de l’hôpital public est le miroir de la crise de l’ensemble de notre système de santé. Ayant été à l’épicentre du système de santé du XXème siècle, l’hôpital porte les stigmates les plus visibles d’une crise systémique qui s’étend et s’aggrave depuis plusieurs années.

La triple transition démographique, épidémiologique et technologique, en marche depuis le début du nouveau millénaire, impose la conception d’un nouveau modèle, qui s’inscrit dans la continuité mais transforme structurellement le modèle actuel. Ce dernier s’effrite dans sa promesse d’un accès aux soins pour tous, ce qui n’est même plus suffisant pour bien protéger aujourd’hui. Le nouveau modèle de santé doit viser l’accès à la santé globale, dans tous ses déterminants médicaux et non médicaux, apporter une réponse personnalisée aux besoins de santé des citoyens et réussir la démocratisation de la santé.

Si nous lançons cet appel, c’est que, face à cette urgence, le risque est élevé que cette campagne politique fasse l’impasse sur ce thème. L’analyse des programmes des candidats déclarés et la teneur des premiers débats confirment ce risque.

Le besoin de refonte du système de santé, de la formation des soignants et de l’université de la santé est à partager par tout le spectre politique, ce qui est loin d’être le cas. Depuis 20 ans, chaque gouvernement apporte sa pierre au rafistolage du modèle de 1945, préférant faire l’autruche face à la réalité. Le Ségur de la santé est un pansement pour prolonger la survie du système mais sans effet sur sa transformation.

Cette transformation de notre système de santé parait mission impossible pour le pouvoir politique, qui préfère donc le silence. Cet immobilisme est entretenu par une minorité de blocage composée des détenteurs d’une rente du système actuel. Cette rente peut être politique (pouvoir d’influence) ou financière. Cette minorité est l’arbre qui cache la forêt d’une attente forte de changement parmi la majorité des acteurs.

Si nous lançons cet appel, c’est qu’il existe en effet un consensus large pour refondre un système de santé qui réponde aux défis contemporains tout en respectant nos valeurs républicaines et les principes fondamentaux qui ont forgé le modèle actuel.

Après trois ans de travail d’intelligence collective avec la majorité des sensibilités professionnelles et politiques en santé de notre pays, l’Institut Santé vient de proposer un nouveau modèle abouti, intitulé « l’autonomie solidaire en santé » (1), dont il a éprouvé le potentiel consensuel. D’autres contributions alimentent la réflexion et c’est donc à travers un large débat démocratique que le nouveau modèle doit être choisi et instauré dès 2022.

Si nous lançons cet appel, c’est que la France dispose de toutes les ressources pour redevenir une référence mondiale dans la santé. Si nous remettons en ordre nos institutions de gouvernance, l’organisation des acteurs et le financement des dépenses, nos services de santé peuvent retrouver en quelques mois des performances parmi les meilleures au monde. Si nous créons un écosystème favorable pour notre recherche médicale et nos industries de santé, la France peut redevenir en un quinquennat dans le Top 5 mondial de l’innovation médicale.

Enfin, si nous lançons cet appel, c’est que restaurer un système de santé solide est un gage de nombreux effets positifs pour le pays. L’histoire l’a déjà prouvé en France et à l’étranger.

En 1883, Otto Von Bismarck créait le premier système d’assurance maladie obligatoire pour les ouvriers pour renforcer l’unité nationale suite à la réunification de l’Allemagne. En 1945, une alliance entre les Gaullistes et les Communistes créait la sécurité sociale pour solidariser la société et protéger les citoyens des risques sociaux. En 1993, Paul Kagamé, suite au génocide du Rwanda, décidait de reconstruire le système de santé pour apaiser et redresser son pays. Ces trois initiatives ont été couronnées de succès.

Trois preuves qu’Aristote avait raison. Le bien humain le plus précieux, la santé, se suffit à lui-même pour réussir un grand projet politique qui renforcera l’unité nationale, garantira un avenir meilleur aux citoyens de plusieurs générations et restaurera la grandeur de la France dans le monde.

Nul doute qu’ignorer la santé dans le débat démocratique des élections de 2022 serait une faute politique lourde de conséquences !

 

L’Autonomie solidaire en santé,

Éditions Michalon, octobre 2021.

 

Signataires

Saïdi Abdelkader, Chirurgien, Expert en Gestion de Crise, Nouvelle-Calédonie

Catherine Audard, Philosophe, London School of Economics, spécialiste des questions de justice sociale

Thierry Amouroux, Porte-parole Syndicat Infirmier SNPI CFE-CGC

Alain Amzalag, Chirurgien-dentiste, Paris

Jean-Marc Ayoubi, Chef de service de gynécologie-Obstétrique hôpital Foch, Professeur à la faculté de médecine de l’UVSQ

Perle Bagot, Directrice associée au Hub Institute (nouvelles technologies)

Giancarlo Baillet, Directeur chez Centre de gériatrie Beauséjour

Marie-Lison Barbier, Médecin Pédiatre

Khaldoun Bardi, Chirurgien Cardio-vasculaire, membre de l’Académie européenne des Sciences et des Arts

Sophie Beaupère, Déléguée Générale d’Unicancer

Salomon Benchetrit, Chirurgien viscéral, Lyon

Sandrine Benoit, Directrice des soins

Evelyne Bersier, Docteur en droit de la santé, Membre de la chaire Education santé de l’UNESCO

Frédéric Bizard, Professeur d’économie, ESCP, Président de l’Institut Santé

Carole Bonnier, professeur à ESCP Europe, directeur scientifique de l’Executive Mastère spécialisé en management médical

Pascal Brandys, Président-Directeur Général de Phylex Biosciences

Pierre-Henri Bréchat, Médecin spécialiste en Santé Publique et en Médecine Sociale

Valérie Briole, Médecin Rhumatologue, Présidente URPS-ML Ile-de-France

Thierry Boudemaghe, Chef de service Information médicale, CHU Nîmes

Eric Campion, Chirurgien-dentiste, Toulon

Patrick Carlioz, Chirurgien pédiatre, Lyon

Jean-Michel Casanova, Chirurgien, Paris

Didier Castiel, Economiste de la santé, Université Sorbonne Paris-Nord

Annabelle Champagne, Pharmacienne, Dirigeante Wi Pharma

Eric Cheysson, Chirurgien vasculaire, Président de la Chaine de l’Espoir

Laurent Chneiweiss, médecin Psychiatre, Paris

Serge Cohen, médecin cardiologue, ex-Président du CNCF

Alain Coulomb, ancien directeur de la Haute Autorité de santé

Philippe Cuq, Chirurgien vasculaire, Co-Président de Avenir Spé- Le Bloc

Azita Daghestani, Responsable développement activité de santé sur Aura

Jean-François Damour, Médecin angiologue, Ermont

Arnaud Danse, Directeur d’Ophtalmo.TV

Laurent Delaunay, médecin anesthésiste, Annecy

Alain Deloche, Professeur de chirurgie, co-fondateur de « Médecins du monde », fondateur de l’association « La Chaîne de l’espoir » ;

Philippe Denoyelle, Chirurgien-dentiste, Président d’Union dentaire

Bertrand de Rochambeau, Gynécologie-Obstétricien, Co-Président Avenir Spé – Le Bloc

Florence de Rohan-Chabot, Psychiatre, Praticien Hospitalier, Mulhouse

Mélanie Drillet, Infirmière, Paris

Bernard Ennuyer, Sociologue, enseignant chercheur, spécialiste du vieillissement et handicap

René Frydman, Gynécologue-Obstétricien, Professeur des Universités

Christelle Galvez, Directrice des soins, Centre Léon Bérard à Lyon

Patrick Gasser, médecin gastro-entérologue, Co-Président Avenir Spé Le Bloc

Benoit Godiart, Enseignant agrégé en sciences médico-sociales, Université Savoie Mont-Blanc

Olivier Goeau-Brissonnière, Chef de service, APHP, Président des Fédérations des spécialités médicales

Sébastien Guérendel, citoyen engagé pour l’innovation et le numérique en santé

Michel Guilbeau, Associé fondateur de BG Group

David Gruson, Directeur Programme Sante Jouve, Fondateur ETHIK-IA

Jean-Paul Hamon, Médecin Généraliste, Président d’honneur de la Fédération des médecins de France

Jean-Luc Harousseau, médecin hématologue, Ancien Président de la Haute Autorité de Santé

Richard Hasselmann, Président de Libr’acteurs, Administrateur de l’Institut Santé

Catherine Imbert, Directrice des soins, Lyon

Hubert Johanet, Chirurgien, Secrétaire Général de l’Académie Nationale de Chirurgie

Michel Joly, Directeur Général Gilead France

Nathalie Kerjean-Pons, Pharmacien Hospitalier, chef de service AP-HP ; Administratrice de l’Institut Santé

Gérald Kierzek, Médecin Urgentiste, APHP

Vincent Lacombe, Président de la clinique St Exupéry, Toulouse

Laurent Lantiéri, Chirurgien Plasticien, APHP, Professeur à l’Université Paris Descartes

Eric Laspougeas, Ex Directeur Général délégué, Vivalto

Eric Lenfant, Chirurgien-dentiste, Lyon,  Président de l’URPS-ARA-CD

Guillaume Levavasseur, Consultant en Santé, Innovation & Communication digitale

Bernard Llagonne, Chirurgien Orthopédiste, Epernay

Marina Lovka, Consultante experte en optique ophtalmique

Philippe Marre, Chirurgien, Président de l’Académie Nationale de Chirurgie

Jérôme Marty, Médecin généraliste, Président du syndicat Union Française pour une médecine libre

Jean-Philippe Masson, Radiologue, Président de la Fédération Nationale des médecins radiologues

Marie Masbou, Pharmacienne d’officine, Albi

Olivier Mercier, Dirigeant d’entreprise

Raymond Merle, Patient expert, Directeur du Département Universitaire des Patients Grenoble-Alpes (DUPGA)

Pierre Mouton, Chirurgien orthopédiste, Pessac

Arnold Munnich, Pédiatre généticien, Professeur des Universités

Nada Nadif, Consultante en management de la santé

Patrick Négaret, Ancien Directeur général de la CPAM des Yvelines

Didier Panchot, Chirurgien-dentiste, Palaiseau

Patricia Paterlini-Bréchot, Professeure de biologie cellulaire et d’oncologie à la faculté de médecine Necker-Enfants Malades   

Patrick Pelloux, Médecin urgentiste, Président de l’Association des médecins urgentistes de France

Olivier Perche, Responsable Affaires Publiques et Accès au Marché

Pascale Pernet, Directrice des Chaires, ESCP

Armelle Péron, Directrice des Soins, Lyon

Christophe Pinson, Pneumologue, Professeur des Universités, CHU Grenoble

Maxence Pithon, Médecin généraliste, Langeac,  Ancien Président de l’Isnar-Img

Christophe Prudhomme, médecin urgentiste, Porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France

Marie-José Renaudie, Gynécologue, Présidente du syndicat des gynécologues médicaux

Philippe Rey, Infirmier, Président URPS IDEL AURA

Michael Riahi, Médecin Généraliste, Vice-Président les Généralistes- CSMF

Daniel Rosenweg, auteur et ancien grand reporter spécialiste de l’économie de la santé

Alexandre Sage, Chirurgien-dentiste, Président de Solident

Olivier Saint-Lary, Médecin généraliste, Professeur des Universités, Président du Collège National des Généralistes enseignants (CNGE)

Philippe Sansonetti, Professeur au Collège de France, Chercheur à l’Institut Pasteur et à l’INSERM

Jean Sibilia, Professeur des Universités, Ancien Président de la conférence des doyens des facultés de médecine

Ghislaine Sicre, Infirmière, Présidente de Convergence infirmière

Karem Slim, Chirurgien, CHU Clermont-Ferrand, Président de GRACE

Daniel Solaret, Conseil et expertise en système d’informations santé, Ancien membre conseil de Direction CRAM IDF

Jean-Paul Thonier, Expert en santé au travail

Michel Tsimaratos, Professeur de médecine, Chef de service, APHM

Laurent  Vercoustre, Praticien Hospitalier, Le Havre, Philosophe

Philippe Vermesch, Médecin stomatologue, Président du Syndicat des médecins libéraux

Michel Vermorel, médecin retraité ancien dir Adj HGA ARS Rhône Alpes

Benoit Vignes, Chirurgien urologue, Président du Syndicat National des chirurgiens urologues français

Jérôme Villeminot, Chirurgien orthopédiste, Haguenau

Serge Zaluski, Médecin Ophtalmologiste, Perpignan, Cofondateur d’Alaxione

Franck Zanibellato, Directeur de clinique

Amis lecteurs, 

Lundi 13 décembre 2021 à 18h30 dans l’Aérogare des Invalides à Paris, partagez les 10 ans d’Opinion Internationale !

Toutes les précautions sanitaires*, des mesures de prévention* et des solutions originales* seront au rendez-vous pour que vive le débat d’idées et de propositions pour la France, plus nécessaire que jamais en cette période d’élection présidentielle.

Bienvenue dans une soirée de débat et de soutien à un média indépendant !

Au programme autour de nos intervenants (voir ci-dessous) :
– Retour sur les 10 ans d’Opinion Internationale et les 10 ans à venir
– Pour un Grenelle des Outre-mer
– 10 propositions pour le (la) prochain Président(e) de la République
– Le quart d’heure international Afrique demain et Maroc pluriel
– L’art de vivre à la française
– Paroles de chefs
– Toujours avec elles ! Et la rubrique « Sois belle et ouvre-la ».

Dîner assis (voyage gustatif entre Maroc et France), avec règles de sécurité renforcées*.

Droit d’entrée (incluant le soutien à notre indépendance et la participation aux frais d’organisation) : 120 € TTC. Places limitées. Réservation avant le 11 décembre à midi.

Programme détaillé et inscription

Venez rencontrer nos intervenants et partenaires :

Trombinoscop...
Sont partenaires des 10 ans : l’IDP – Institut de Droit Pratique, Maison de la Literie, les Instituts Guinot Mary Cohr, Cabinet conseil OM2A (Outre-mer Afrique), l’association Asli, Cheers, Regenlife, Cristhold, Medisanté, Clashman Corp, CMCS, Singularity, Editions OREP, Sachinka, Philippe Martineau, Brasserie de la Goutte d’Or, TerNoir, Maison Royer, magazine Le Torchis, Crémants Joseph Cattin, CommStrat, Women First. 

Rendez-vous le 13 décembre à 18h30.

 
Michel TAUBE
Fondateur d’Opinion Internationale

Strasbourg : au-delà de la capitale de Noël

Quel bel endroit que l’Alsace en plein cœur de l’hiver ! Ses villages enneigés, sa forêt enchantée d’Altkirch, son architecture pittoresque, ses châteaux, ses produits réconfortants, ses Weinstub chaleureux…
Deborah Rudetzki