Actu
11H40 - jeudi 22 juillet 2021

Pourquoi il faut rapidement vacciner tout le monde

 

Certains prétendent qu’il suffirait de vacciner massivement toutes les populations à risque (et alors, on ne leur demande pas leur avis, aux vieux ?!) et laisser les autres (donc, nos chers jeunes qui ne risqueraient rien) vivre normalement, sans vaccin, sans geste barrière, sans passeport sanitaire, sans contrainte.

Ce raisonnement est erroné (ou mensonger) pour trois raisons : d’abord, le Covid, en particulier son variant Delta, n’épargne pas les jeunes. L’Indonésie est même confrontée à une vague terrifiante de décès chez les enfants, notamment de moins de 5 ans et/ou atteints de comorbidités, du fait de ce variant. Ensuite, le vaccin ne protège pas à 100 %, si bien que des (jeunes) non-vaccinés peuvent contaminer des (vieux) vaccinés dans un cinéma, un restaurant, un commerce, un lieu de travail… Enfin, ne pas réduire drastiquement, voire totalement la circulation du virus conduit inévitablement à l’émergence d’autres variants, dont on ne sait si les actuels vaccins nous en protégerons, et s’ils seront plus ou moins contagieux, virulents et mortels que les autres souches du virus.

Ainsi, seule une immunité collective assurée par la vaccination permettra d’éviter des mesures fortement privatives de liberté comme le confinement, le couvre-feu, la mise à l’arrêt de nombreuses activités, et en bout de course, l’écroulement du « quoi qu’il en coute » et du flux d’argent gratuit et illimité. Et que nous raconteraient les antivax et assimilés si les enfants de France étaient massivement frappés dans quelques semaines ou mois ?

Il est regrettable que les extrêmes droite et gauche encouragent des conduites contraires à l’intérêt général pour des considérations politiciennes et électoralistes. Leur attitude les discrédite et ne peut que leur valoir la défiance des Français, désormais très majoritairement en faveur du pass sanitaire et même de l’obligation vaccinale.

 

Michel Taube

 

Directeur de la publication

Antivax : attention danger !

Instrumentalisation démocratique : Philippe Charlez s'interroge sur la démarche des antivax et ce qu'elle révèle de notre société.

L’Afrique au rendez-vous d’Avignon

L’Afrique est bel et bien représentée cette année au Festival d’Avignon avec des metteurs en scène venus des quatre coins du continent, de Guinée ou du Rwanda, du Sénégal ou de Côte…
Deborah Rudetzki