Monde
03H46 - samedi 12 juin 2021

Lettre aux Talibans

 

Cette lettre est écrite par un groupe de femmes afghanes aux origines diverses, issues de la génération actuelle de l’Afghanistan, des femmes d’une vingtaine d’années qui n’ont pas connu ce qu’était la vie sous le régime des talibans et des femmes plus âgées qui se souviennent très bien ce qu’était la vie sous leurs règles. Les opinions exposées dans cette lettre expriment des aspirations et des craintes partagées par des millions de personnes à travers le pays. Pour ces femmes courage, le prix de la paix sera lourd si les acquis des deux dernières décennies ne sont pas préservés.

 

Au cours des deux dernières années, le peuple afghan a espéré que le processus de paix mettrait fin à plus de 40 ans de conflit dans notre Afghanistan bien-aimé. Pourtant, chaque jour malgré cet espoir et cet optimisme, des bébés, des filles et des garçons et des adultes de tout le pays sont tués et mutilés. Les Afghans ordinaires ont porté le poids de ce conflit et ont terriblement souffert. Ils demandent la fin de cette guerre.

Les Afghans se souviennent de l’optimisme qui régnait l’année dernière après que vous ayez manifesté votre volonté d’entamer des pourparlers de paix. C’était un pur sentiment de joie et d’espoir que la paix allait enfin arriver dans nos foyers. Mais ces rêves et ces espoirs ont été brisés par une augmentation de la violence qui a atteint nos portes. Cette violence, principalement perpétrée sous votre responsabilité, nous a anéantis et nous a fait perdre tout espoir dans la paix et la fin de l’effusion de sang dans notre pays. 

Au cours des dernières années, nous avons été consternés par l’écart entre vos déclarations et vos actions. Certains de vos dirigeants basés à Doha nous ont dit que vos points de vue avaient évolué, que vous reconnaissiez les droits des femmes à l’éducation et au travail selon « la charia et les traditions afghanes ». Dans le même temps, les mêmes dirigeants, dans d’autres tribunes, se moquent des droits de l’homme, des élections et de la démocratie comme d’un « concept occidental » alors qu’il s’agit en fait des mêmes valeurs que celles chères à l’Islam. Vous avez refusé d’expliquer vos interprétations de la charia et des traditions afghanes par lesquelles vous parlez et justifiez vos actions. Plus important encore, vous avez également refusé d’engager une véritable négociation pour mettre fin à l’effusion de sang et aux meurtres des civils, ce à quoi les Afghans aspirent tant et dont ils ont tant besoin. 

Nous sommes également perplexes quant au fait que, pendant 20 ans, vous avez justifié les meurtres d’Afghans innocents en les qualifiant de « djihad » et en affirmant que vous combattiez les « forces d’occupation américaines et de l’OTAN » ou les « troupes infidèles », comme vous les appelez. À la grande surprise du monde, en février 2020, vous avez conclu un accord avec ces mêmes personnes en leur offrant votre protection. Nous avons approuvé votre décision de ne plus tuer les forces américaines et de l’OTAN, mais votre campagne incessante de tuer le peuple et les forces afghanes qui sont des musulmans est déconcertante, injuste et injustifiée.

La duplicité de vos paroles et de vos actes est également déroutante, lorsque vous qualifiez l’intervention étrangère en Afghanistan « d’occupation » alors que vous continuez à consulter régulièrement des généraux et des politiciens pakistanais. Nous vous demandons où sont votre fierté et votre indépendance afghanes ? Comment voulez-vous que les Afghans et le monde entier aient confiance en vos intentions de combattre uniquement pour la « libération »?

Pour démontrer que vous êtes réellement engagés en faveur de la paix et que vous vous souciez de la stabilité à long terme et de l’indépendance de notre pays, nous vous invitons à : 

  • vous engager réellement dans des négociations et vous engager à mettre fin à quatre décennies de guerre;
  • déclarer que tout meurtre de civil en Afghanistan est contraire à l’Islam et à l’esprit de paix et de négociation
  • engager un dialogue constructif avec la société civile afghane, y compris les femmes;
  • rompre les liens avec le Pakistan et les autres pays qui ne soutiennent pas une paix véritable en Afghanistan et privilégier plutôt la consultation des dirigeants et du peuple afghans;
  • ne pas empêcher l’accès à l’aide humanitaire à travers le pays;
  • cesser d’attaquer des cibles proscrites par les Conventions de Genève et le droit humanitaire international. 

Alors que les Afghans traversent cette période difficile, nous espérons que vous entendrez les voix des Afghans innocents qui réclament la paix et la stabilité dans notre pays. Il appartient à tous les Afghans de s’unir pour mettre fin à des décennies de guerre, une guerre qui n’a pas de vainqueur, mais des souffrances sans fin.

Pour la paix et la justice,

 

Nos voix – Notre avenir

Une coalition de femmes afghanes et de militants individuels, représentant des milliers de femmes afghanes.



 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

 

Vous voulez en finir avec Daesh ?

Retour sur nos 10 ans avec la Reine Rania de Jordanie : "Donnons leur chance aux jeunes du Moyen-Orient, enjoint-elle. La jeunesse arabe a besoin de la fraternité mondiale".