Monde
12H37 - mercredi 16 décembre 2020

L’agence CIRIC : Sauvons une mémoire photographique irremplaçable ! Tribune de photographes, rédacteurs photo et iconographes

 

Sa Sainteté le Dalaï Lama et Robert Badinter – Paris Bercy – Crédit Alain Elorza/Ciric, La présente diffusion du droit à l’image est consentie à titre gratuit.

CIRIC, agence photographique unique, spécialisée dans l’information religieuse et l’information sociale est menacée dans son existence par sa maison-mère, le groupe Bayard-Presse. Des arguments prétendument économiques conduisent la direction à envisager l’arrêt de l’exploitation, voire la destruction matérielle de plus de 3 millions de clichés, un fonds inestimable créé pendant plus de 60 ans.

Sans aucun dialogue avec les photographes, la direction a fait savoir par un simple courriel, le 24 novembre, que CIRIC fermait au 1er décembre 2020.

Nous, photographes, rédacteurs photo, iconographes qui avons fait CIRIC, alertons sur la fin annoncée d’une des dernières agences spécialisées françaises.

Au-delà des licenciements qu’elle entraîne, cette fermeture témoigne une fois de plus de la situation de la photographie de presse aujourd’hui : chute des tarifs et difficultés à maintenir des activités pourtant indispensables à une information professionnelle de qualité.

CIRIC joue pourtant un rôle irremplaçable depuis sa création : témoigner et faire connaître, en images, le fait religieux dans toutes ses dimensions, dans toutes ses expressions en France et dans le monde.

 

Alain Elorza/Ciric, La présente diffusion du droit à l’image est consentie à titre gratuit.

Possédant des centaines de milliers de documents photographiques hérités d’archives de congrégations religieuses internationales depuis 1945 (plus de 400 000 photos !), du groupe de presse Malesherbes Publication (La Vie, Télérama) et d’une agence photo romaine spécialisée sur le Vatican, ces clichés constituent aujourd’hui un fonds photographique unique au monde de plus de 3 millions d’images ! (Négatifs, tirages papiers, ektas, fichiers numériques…), un fonds inestimable, témoin de notre histoire, qu’il convient de sauver !

Nous, photographes, rédacteurs photo, iconographes de CIRIC protestons de n’avoir été associés d’aucune manière à la prise de décision de fermer notre agence.

Nous sommes particulièrement inquiets quant au devenir de nos archives et du règlement des droits d’auteur dus et non payés depuis plusieurs mois. Nous dénonçons l’absence de considération de nos droits patrimoniaux et d’auteur inhérents à la photographie professionnelle.

Un tel fonds photographique, de par sa nature, dépasse largement le devenir d’un groupe de presse.

Salariés et photographes sont mobilisés pour que ce fonds perdure, au sein de Bayard Presse ou ailleurs. Notre détermination à vouloir poursuivre notre métier est totale. Nous l’estimons nécessaire à la pluralité de l’information.

Dès lors, nous, photographes, rédacteurs photo, iconographes, lançons un appel aux médias, au monde de la culture, de la photographie, pour nous soutenir et réclamer l’ouverture de larges discussions avec Bayard Presse en vue de sauver l’agence CIRIC ou, à défaut, de sauver le fonds photo et le maintenir accessible.

Paris, le 14 décembre 2020

Jérémie JUNG / Jean-Michel MAZEROLLE / Alain ELORZA / Olivier DONNARS / Régis MARTIN / Marie DOCHER / Didier GOUPY / Philippe NOISETTE / Stéphane LEHR / Stéphane OUZOUNOFF / Nabil BOUTROS / Alain PINOGES / Patrice THEBAULT / Brigitte CAVANAGH / Jean-Matthieu GAUTIER / Françoise LAMBERT / Jeoffrey GUILLEMARD / Michel GAUVRY / Benjamin BARDA / Jean-Pierre POUTEAU / Marie ACCOMIATO / Cyril BADET / Chloé SHARROCK / Philippe GLORIEUX / Alessia GIULIANI / Thomas LOUAPRE / Franck PREVEL / Marcel CROZET / Guillaume POLI / Richard BOUTIN / Solange PARADIS / Jean-Luc LUYSSEN / Dominique LECOURT / Frédérique CIFUENTES / Jan SCHMIDT-WHITTEY / Mickaël BUNEL / Gilles LEFRANCQ / Emmanuel FAGNOU / Nicolas LASCOURREGES / Jean-Claude GADMER / Ziad ALSET

 

Le Voyage de Cilka ou l’histoire d’une maudite bénédiction

_______________________________________________________________________________________ C’est à Auschwitz Birkenau, en devenant l’objet de l’Obersturmführer Schwarzhuber qui la distingue entre toutes, que Cecilia Klein dite Cilka, Juive slovaque de seize ans à peine, prend conscience de sa…
Catherine Fuhg

Châlits d’Auschwitz, lits de torture

Le lit évoque le repos, la détente et la paix. L’amour et l’intimité. On rêve de s’y réfugier à la fin d’une rude journée. D’y inviter celle, ou celui, objet de tous…
Catherine Fuhg